Antoine V de Gramont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gramont.
Antoine V de Gramont
Antoine VHuile sur toile (0,75 m x 0,60 m)[1].
Antoine V
Huile sur toile (0,75 m x 0,60 m)[1].

Naissance janvier 1671
Décès 16 septembre 1725
Origine Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Grade Maréchal de France
Distinctions Ordre du Saint-Esprit
Famille Famille de Gramont

Antoine V de Gramont (né en janvier 1671, mort le 16 septembre 1725), duc de Guiche, 4e duc de Gramont, maréchal de France en 1724

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du duc Antoine-Charles de Gramont 3e duc de Gramont, et petit-fils du maréchal Jacques de Castelnau, il devient mousquetaire à l'âge de treize ans. Le 13 mars 1687, il épouse Marie Christine de Noailles (1672-1748), fille de Anne Jules de Noailles, 2e duc de Noailles. Ils seront les parents d'Antoine VI Louis-Armand de Gramont et de Louis de Gramont.

En 1688, il sert au siège de Philippsburg où il reçoit les propositions de capitulation. Il se trouve à la bataille de Walcourt où son cheval est tué sous lui. Il combat à Fleurus, Liège, Leuze, Namur, Tongres, Huy, Neerwinden, Charleroi. Il est fait Maréchal de camp en 1694

En 1696, il est au service de maréchal Catinat, et du maréchal Boufflers. Colonel général des dragons en 1702. Il est envoyé à Philippe V d'Espagne en 1705. Il participe à la bataille de Ramillies, commande à Lille, est blessé à la bataille de Malplaquet.

En 1712, il devient lieutenant général de Bayonne et lieutenant général et gouverneur de Navarre et de Béarn. Il sert en 1713 au siège de Landau, à celui de Fribourg. En 1715, il est membre du Conseil de la Guerre institué pendant la Régence. En 1720, il reçoit le titre de duc de Gramont.

Il est l’un des huit directeurs de la compagnie des Indes[1].

Il est fait maréchal de France en 1724 et décède dans son palais, l'année suivante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Olivier Ribeton, Un musée Gramont à Bayonne, Bayonne, coll. « Publication de la Société des Sciences, Lettres et Arts de Bayonne »,‎ 1986

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Antoine V de Gramont » (voir la liste des auteurs) dans sa version du 17 octobre 2007
  • De l'ancienne France de Saint-Allais (Nicolas Viton) - 1834 - Page 500