Antoine Portail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoine Portail

Description de cette image, également commentée ci-après

Copie d'un tableau anonyme, musée du Château de Versailles.

Naissance 1675
Décès 3 mai 1736
Nationalité Français
Profession Magistrat
Distinctions
Membre de l'Académie française (Fauteuil 17)

Antoine Portail, né en 1675 et mort le 3 mai 1736, est un magistrat français, premier président du Parlement de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un membre de la grand'chambre et élève de Charles Rollin, il est successivement conseiller, avocat général et président à mortier, avant de devenir premier président du Parlement de Paris en 1724[1]. La même année, il est élu membre de l'Académie française. « Son éloquence naturelle et son amour pour les lettres, note laconiquement d'Alembert, furent ses titres d'académicien[2]. »

Il avait rendu de grands services à Louis XIV et, sous la Régence, il avait été nommé, avec Guillaume de Lamoignon de Blancmesnil, président de la chambre de justice, créée en 1716 pour examiner tous les comptes de finances depuis 1698 et punir les malversations. Plus tard, il fut l'un des commissaires chargés de travailler avec le régent à résoudre les difficultés que la banque de Law avait fait naître.

« C'était, dit Barbier[3], un magistrat d'une très belle figure pour représenter, gracieux, d'une politesse infinie pour tout le monde et de beaucoup d'esprit. »

Il épousa la petite-fille de Toussaint Rose.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Éléments biographiques d'après Pierre Larousse, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, vol. XII, 1874, p. 1451. Disponible sur Gallica.
  2. Jean le Rond d'Alembert, Œuvres complètes, Éloges historiques, vol. III, 1re partie, Belin, Paris, 1821, p. 191. Disponible sur Wikisource.
  3. Cité par Pierre Larousse, Op. cit.

Lien externe[modifier | modifier le code]