Antoine Poidebard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoine Poidebard

Naissance 12 octobre 1878
Lyon
Décès 17 août 1955 (à 76 ans)
Beyrouth
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Antoine Poidebard est un archéologue, prospecteur aérien et missionnaire jésuite français né le 12 octobre 1878 à Lyon et décédé le 17 août 1955 à Beyrouth.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1924, Antoine Poidebard est nommé par les jésuites à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth où il participe notamment au secours des Arméniens réfugiés ayant fui au Liban le génocide. Une fois à ce poste, il reçoit de la Société de géographie grâce à ses compétences de capitaine observateur de réserve au 39e régiment d'aviation, la mission de rechercher les points d'eau et les canalisations perdues de Haute-Syrie. Antoine Poidebard a donc survolé au cours de plusieurs missions l'Arménie et le Proche-Orient[1].

Travail et apports[modifier | modifier le code]

En 1925, lors de ses vols dans le désert syrien Antoine Poidebard a découvert d'infimes reliefs grâce aux ombres portées au sol par la lumière rasante du soir, qui ont révélé des structures géométriques. C'est à partir de cette constatation qu'il devint le premier prospecteur aérien connu puisqu'il pût ainsi cartographier tout le tracé du limes romain à l'aide des moyens techniques de l'armée de l'air. L'archéologie aérienne est née.

Le prospecteur aérien Raymond Chevallier identifie deux périodes d'étude dans les travaux d'Antoine Poidebard:

Le bilan de son travail s'établit à 550 heures de vol réparties en 250 missions au cours desquelles furent pris des milliers de clichés sur une zone de 1 000 kilomètres sur 300 kilomètres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Antoine Poidebard", in Je m'appelle Byblos, Jean-Pierre Thiollet, H & D, 2005, p. 256.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages d'Antoine Poidebard

  • Carnet de route d'un aumônier de cavalerie. d'Arménie au front français, mai 1914 - décembre 1917, Paris (Payot) 1919.
  • La trace de Rome dans le désert de Syrie. Le limes de Trajan à la conquête arabe. Recherches aériennes (1925-1932) (Bibliothèque archéologique et historique du Service des Antiquités de Syrie, tome XVIII) Paris (Geuthner) 1934
  • Un grand port disparu : Tyr. Recherches aériennes et sous-marines 1934-1936 (Bibliothèque archéologique et historique du Service des Antiquités en Syrie et au Liban, t. XXIX) Paris (Geuthner) 1939
  • (avec René Mouterde) Le Limes de Chalcis. Organisation de la steppe en Haute Syrie romaine (Bibliothèque archéologique et historique, t. XXXVIII) Paris, (Geuthner) 1945

Ouvrages sur Antoine Poidebard

  • Lévon Nordiguian et Jean-François Salles dir., Aux origines de l'archéologie aérienne. A. Poidebard (1878-1955), Beyrouth (Presses de l'Université Saint-Joseph), 2000.
  • Fabrice Denise et Lévon Nordiguian dir., Une aventure archéologique, Antoine Poidebard, photographe et aviateur, Éditions USJ, Beyrouth, 2003 & Éditions Parenthèses, Marseille, 2004 (catalogue d'exposition  : Université Saint Joseph/USJ-Beyrouth, 2003 & Musée de l'Arles et de la Provence Antiques en collaboration avec l'USJ, 2004).
  • Raymond Chevallier, L'avion à la découverte du passé, Résurrection du passé Fayard, Paris, 1964, 1re édition
  • 2004: Exposition aux Rencontres d'Arles, France.

Lien externe[modifier | modifier le code]