Antoine Lhoyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoine de Lhoyer

Naissance 6 septembre 1768
Clermont-Ferrand
Drapeau de la France France
Décès 15 mars 1852 (à 83 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Guitariste, compositeur
Style Classique, Romantique
Lieux d'activité France, Autriche, Russie, Allemagne
Années d'activité 1791–1828 (éditions)
Éditeurs Pleyel (Paris)

Antoine de Lhoyer est un compositeur et guitariste français né à Clermont-Ferrand le 6 septembre 1768 et mort à Paris le 15 mars 1852.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antoine de Lhoyer résida durant près de dix ans à Saint-Pétersbourg comme compositeur.

Relations personnelles et professionnelles[modifier | modifier le code]

  • Ferdinando Carulli, compositeur et guitariste, a dédié à Lhoyer ses Trois solos, op. 76.
  • Ignace Pleyel, qui a édité plusieurs de ses œuvres.
  • Alexander Klengel (1783-1852), pianiste, organiste et compositeur allemand, a dédié à Lhoyer ses Variations, op. 10[1].

Redécouverte[modifier | modifier le code]

La redécouverte de Lhoyé s'est annoncée par la publication à Madrid du Concerto opus 16 en 1964, par le guitariste et musicologue roumain Abel Nagytothy-Toth dont il possédait un exemplaire. Il fallut attendre 1990 pour qu'un chercheur américain, Matanya Ophee, publie la première étude sur le musicien fruit de ses études aux archives de l'Armée au château de Vincennes. Enfin, en 1994 paraissait un disque de duos (op. 31 et 33) par Erik Stenstadvold et Martin Haug par le label Simax.

Hommage[modifier | modifier le code]

Il existe un Duo Lhoyer, dévolu à la guitare.

Instruments[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Antoine de Lhoyer est l'auteur d'un grand nombre d'œuvres de musique de chambre dont la guitare est l'instrument central.

Publications de Hambourg, 1791–1804[modifier | modifier le code]

Miguel Garau et le Quatuor Prima Vista interprètent le Concerto opus 16 d'Antoine Lhoyer.
  • opus 12, Grande sonate pour la guitare
  • opus 13 -
  • opus 14, Six romances pour la guitare
  • opus 15, Romances pour soprano et guitare
  • opus 16, Concerto pour guitare et cordes (1799)
  • opus 17, Trois sonates pour la guitare avec accompagnement de violon obligé
  • opus 18, Ouverture pour guitare et violon

Publications, 1804–1814[modifier | modifier le code]

  • op. non connu - Air Russe varié pour la guitare
  • opus 19 -
  • opus 20, Six romances nouvelles
  • opus 21 -
  • opus 22, Ouverture facile pour guitare avec accompagnement de violon obligé (Saint-Pétersbourg)
  • opus 23, Douze valses
  • opus 24, XII romances nouvelles [pour soprano], avec accompagnement de guitare
  • opus 25 -
  • opus 26 -
  • opus 27, Six exercices pour la guitare

Publications françaises, 1814–1826[modifier | modifier le code]

  • opus 28, Grand Duo Concertant pour guitare et violon
  • opus 29, Trio concertant pour trois guitares
  • opus 30, Air varié et Dialogué pour quatuor de guitare (c. 1815)
  • opus 31, Trois duos (1814 ou 1815 Gaveau) Dédiés à Madame la Princesse De Croÿ-Solre
    1. en la majeur
    2. en ut majeur
    3. en mineur
  • opus 32, Douze valses pour deux guitares
  • opus 33, Fantaisie concertante pour deux guitares, en ut majeur (1816)
    1. Allegro Moderato
    2. Menuetto
    3. Andante – Quatre variations
    4. Adagio
    5. Menuetto
    6. Polonaise
    7. Romance
    8. Rondo
  • opus 34, Trois Duos Concertants (1819 Koliker) Dédiés à Monsieur le Compte de Rochechouart
  • opus 35, Six Duos concertants
  • opus 36, Six sérénades faciles
  • opus 37, Six Duos Nocturnes
  • opus 38, Trios pour guitare, violon et alto (Gaveau[2])
  • opus 39, Trios pour guitare, violon et alto
  • opus 40, « La Flûte enchantée » de Mozart, arrangée en trio pour guitare, violon et alto
  • opus 41, Grand Trio pour guitare, flûte et alto
  • opus 42 -
  • opus 43, Air varié – Fantaisie – Divertissement, suivi d'un air écossais
  • opus 44, Duo Concertant
  • opus 45, Grand duo pour violon et guitare

Sans numéros d'opus[modifier | modifier le code]

  • 6 exercices pour apprendre la guitare
  • Air varié et dialogué pour quatre guitares (1828)
  • Divertissement pour la guitare, composé de diverses pièces et suivi de variations sur L'air écossais de la Dame blanche
  • Fantaisie pour guitare seule
  • IV Adagios pour la guitare avec acc. d’un violon obligé (1797 Hambourg)[3].
  • Les Soupers de Momus[4], recueil de chansons et de poésies fugitives, avec musique et accompagnements de guitare par M.M. F. Carulli et A. Lhoyer (1814 Barba)
  • Trois chansons russes de l'opéra « La nymph du Dnépr » pour la guitare
  • Variations concertantes
  • Variations on "God save the King" et un air russe

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Éditions modernes[modifier | modifier le code]

  • Antoine de Lhoyer: The Complete Guitar Duos. Chantarelle Verlag, Heidelberg 2008, sous la direction de Erik Stenstadvold.
  • Schott
  • Editions Minkoff
  • Mélophile (opus 38)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jonathan Dotson, Antoine de Lhoyer, Virtuose du Roi: The solo guitar works of Antoine de Lhoyer, DMA, University of Texas at Austin, College of Fine Arts, 2010.
  • (en) Matanya Ophee Antoine de l’Hoyer (1768–1836?): A Detective Story and Check List of his Works, Soundboard, xvii/3 (1990): p. 33-37

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dotson, Jonathan
  2. Seul exemplaire connu conservé par la Bibliothèque du Congrès de Washington (M 177.T8 n°5), sans la partie d'alto manquante.
  3. Ophee 1990 p. 36
  4. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k891022h