Antoine Guichenot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Géographe et Le Naturaliste

Antoine Guichenot, orthographié Guichenault dans le livre de Péron (né le 27 octobre 1783 à Paris, paroisse Saint-Médard[1] et [2], décédé en 1867 aux Couëts, commune de Bouguenais dans la Loire-Atlantique[3]), est un jardinier français.

Famille[modifier | modifier le code]

Son père est pourvoyeur des jardins du Roy et sa mère, directrice du service des graines[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vue d'un specimen de Guichenotia ledifolia

Il est élève jardinier au Jardin des plantes de Paris[4].

Il participe en tant que garçon jardinier à l'expédition vers les Terres australes que commanda Nicolas Baudin au départ du Havre à compter du 19 octobre 1800. Il embarque à bord du Géographe. Le jeune homme avait une mauvaise orthographe et peu de connaissance en botanique au début; mais les annotations dans leurs journaux des différents savants et du commandant Baudin laissent entendre qu'il travaillait durement et qu'il avait de la bonne volonté à collecter le plus de plantes possible, plus même que le botaniste en chef Leschenault. Il les cataloguait avec soin. Il était en tant que garçon jardinier placé sous les ordres d'Anselme Riedlé (mort de dysenterie en octobre 1801) avec trois autres jardiniers[5]. Leschenault est débarqué à Timor en avril 1803 pour cause de maladie. Guichenot est donc le seul spécialiste de botanique à avoir survécu à ce voyage d'exploration scientifique, au retour de l'expédition à Lorient en mars 1804.

Son nom a été donné à la pointe Guichenault, ainsi qu'à l'espèce Guichenotia, endémique d'Australie.

Il repart en 1817 pour une autre expédition avec le capitaine Louis de Freycinet.

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin des lois de la République, 1859, page 1022
  2. Fiche de reconstitution de son acte de naissance sur le site des Archives Départementales de Paris, vue 18, V3E N 1088
  3. a, b et c Annales de la Société Nantaise des amis de l'horticulture, 1896, page 116
  4. Bulletin de la Société impériale zoologique d'acclimatation, tome 8, 1861, page 26, consulté le 3 février 2012.
  5. Jean-François Cagnet qui quitte l'expédition avec son maître André Michaux en mars 1801, Antoine Sautier qui meurt en mer le 15 novembre 1801, et Merlot, esclave africain né en 1786 acheté par Michaux aux États-Unis et qui débarque avec lui à l'île de France en mars 1801

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Baudin, Mon voyage aux Terres australes, journal personnel du commandant Baudin, imprimerie nationale, 2000
  • Michel Jangoux, Les Zoologistes et botanistes qui accompagnèrent le capitaine Baudin aux Terres australes, The Baudin expedition 1800-1804, numéro spécial in "Australian Journal of French Studies", XLI, 2, 2004, pp. 55-78.
  • (en) Nelson, E. Charles (1976), Antoine Guichenot and Adenanthos (Proteaceae) specimens collected during Baudin's Australian Expedition, 1801-1803, Journal of the Society for the Bibliography of Natural History 8 (1): 1–10.