Antoine du Verdier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Antoine Du Verdier)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verdier.
Portrait d'Antoine du Verdier.

Antoine du Verdier, seigneur de Vauprivas, humaniste et bibliographe français, né à Montbrison en 1544, mort à Duerne le 25 septembre 1600. Son nom est souvent associé à celui d'un autre bibliographe français, François Grudé, plus connu sous le nom de Lacroix du Maine, son contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fut conseiller du roi, gentilhomme ordinaire de la Maison du Roi et contrôleur général de Lyon. Erudit, il se constitua une magnifique bibliothèque dont il communiquait volontiers les livres et les manuscrits. Il fut un grand bibliographe, comme Lacroix du Maine, avec lequel il fut associé dans des éditions futures.

Il est l'auteur de quelques libelles sous son propre nom ainsi que sous son pseudonyme de Pierre (de) (La) Coignée.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On a de lui :

  • Antithèses de la paix et de la guerre, (1568) ;
  • Les omonimes, satire des mœurs corrompues de ce siècle (Texte en ligne), 1572
  • Les diverses leçons d'Antoine du Verdier, sieur de Vauprivaz, suivant celles de Pierre Messie[1] (Texte en ligne), 1580
  • Imagines deorum, qui ab antiquis colebantur, imagines, una cum earum declaratione, olim a Vicentio Chartario rhegiensi ex variis autoribus in unum collectae ; atque Italica lingua expositae: nunc vero ad communem omnium utilitatem latino sermone[2] (Texte en ligne), 1581
  • La biographie et prosopographie des Rois de France (Texte en ligne), 1583
  • Discours sur la reduction de la ville de Lyon à l'obeïssance du Roy (Texte en ligne), 1594 ;
  • Response de Pierre La Coignee[3] a une lettre escripte par Jean de la Souche à l'autheur du "Discours faict sur la reduction de la ville de Lyon soubs l'obeissance du Roy" : avec la coppie de ladicte lettre (Texte en ligne), 1594.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Antoine du Verdier » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pedro Mexía (1497-1551), gentilhomme sévillan, fut un humaniste, juriste et historien espagnol, dont l'ouvrage encyclopédique Silva de varia leccion (1540) eut une durable célébrité en Europe: près de 110 éditions en espagnol, italien, français et anglais.
  2. Réédition et commentaires de l'ouvrage éponyme du mythographe italien Vincenzo Cartari († 1569). (Traduction française)
  3. Pseudonyme d'Antoine du Verdier.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • La Croix du Maine, Antoine du Verdier, « Les Bibliotheques françoises », Paris, Saillant & Nyon, 1772-1773, numérisation Google Books :