Antoine Caillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoine Caillot est un littérateur français né à Lyon le 29 décembre 1759, mort vers 1839.

Lors de l'abrogation du serment ecclésiastique, il abandonna la prêtrise, se maria, fut arrêté pendant la Terreur et n'échappa, dit-on, à la mort que par une confusion de noms.

Il fut professeur, libraire et franc-maçon. Il a publié de nombreux ouvrages, surtout des compilations historiques, morales ou religieuses, ainsi que des pamphlets, parfois publiés sous le pseudonyme de « Gaspard l'Avisé » ou « Abbé petit-maître »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine Caillot sur le catalogue BNF

Sur Wikisource : Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 6, CAILLOT

Cet article comprend des extraits de La Grande Encyclopédie, un texte du domaine public. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.