Antoine Breguet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Breguet.

Antoine Breguet, né en 1851 et mort en 1882, est un physicien français, arrière-petit-fils de l'horloger et physicien Abraham Breguet, fils du physicien Louis Breguet et père des frères avionneurs Louis Charles Breguet (1880-1955) et Jacques Eugène Henri Breguet (1881-1939).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1870, alors qu'il est étudiant, il est embauché dans le bataillon des mineurs auxiliaires du génie constitué par l'ingénieur en chef des mines Eugène Jacquot pour participer à la défense de la capitale. Deux ans plus tard, il entre à l'École polytechnique, devenant ainsi le premier membre de sa famille à faire des études supérieures. À sa sortie de Polytechnique, il entre dans l'entreprise familiale. Il construit la machine de Gramme, et signe avec Zénobe Gramme un traité en 1875, puis écrit un livre sur la théorie de la machine de Gramme qui sort en 1880. Il construit des appareils d'expériences et de laboratoire : électro-aimants, bobine d'induction, condensateurs. Il invente un anémomètre enregistreur mu par l'électricité et un téléphone à mercure[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Jaune et la Rouge, n°676, juin 2012