Antoine Arnauld (1560-1619)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Arnauld, Antoine Arnauld et Arnauld.

Antoine Arnauld (Paris, 6 août 1560 - Paris, 29 décembre 1619) fut un avocat français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une ancienne famille d'Auvergne, fils d'un avocat général de Catherine de Médicis, il se fit recevoir avocat au parlement de Paris.

Henri IV voulut l'entendre, et le nomma avocat général et conseiller d'État. Il prononça en 1594 le Plaidoyer pour l'Université de Paris contre les Jésuites, plaidoyer imprimé à Paris et à Lyon, en 1594-1595, et rédigea, en 1602, un Mémoire au roi pour empêcher le rappel de cette compagnie (imprimé en 1602 et 1610). Il a composé aussi un assez grand nombre de pamphlets politiques.

De son mariage avec Catherine Marion, il eut vingt enfants dont dix lui survécurent. Ses six filles devinrent toutes religieuses à Port-Royal, et deux d'entre elles sont particulièrement célèbres, Angélique et Mère Agnès, abbesses du monastère de Port-Royal des Champs que restaura Antoine Arnauld. Trois de ses quatre fils ont eu aussi une grande réputation : Arnauld d'Andilly, Henri et Antoine, surnommé « le Grand Arnauld ».

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le franc et vénérable discours du roi sur le rétablissement qui lui est demandé par les Jésuites
  • Avis du roi pour bien régner (1615)
  • Première et deuxième Philippiques contre le roi d'Espagne (1592)

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Antoine Arnauld » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]