Antoine Alphonse Chassepot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chassepot.

Antoine Alphonse Chassepot

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Antoine Alphonse Chassepot

Naissance 4 mars 1833
Mutzig
Décès 5 février 1905 (à 71 ans)
Gagny
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
armurier
Distinctions
Légion d'honneur
prix de 30 000  francs
Famille
Chassepot

Antoine Alphonse Chassepot, né le 4 mars 1833 à Mutzig, Bas-Rhin et mort le 5 février 1905 à Gagny, Seine-et-Oise, est un armurier français. Il a mis au point le fameux fusil Chassepot adopté en 1866 par l'Armée française ce qui lui valut de recevoir la Légion d'honneur et un prix de 30 000 francs.

Biographie[modifier | modifier le code]

  • 1851 Fils et neveu de contrôleurs d'armes, il entre à l'âge de 18 ans à la Manufacture d'armes de Châtellerault.
  • 1856 Ouvrier à la Manufacture Nationale d'Armes de Saint-Étienne. Il propose un système de culasse dont l'étanchéité est assurée par un joint en caoutchouc.
  • 1863 Il met au point le modèle de fusil adopté en 1866 par l'armée française et pour lequel il vient de déposer un brevet. La vente de l'exclusivité des droits de fabrication à une firme privée, la société Cahen Lyon & Cie, pose un épineux problème au ministère de la guerre de Napoléon III. En effet, cette firme, créée pour la circonstance, se révèle incapable d'honorer toutes les commandes de l'État qui est pressé d'équiper le plus tôt possible l'armée française avec une arme moderne car la guerre de 1870 se dessine à l'horizon. C'est grâce à la sous-traitance dans d'autres pays européens (Angleterre, Autriche, Espagne, Italie, Belgique) que le fantassin français pourra être équipé à temps avec une arme moderne.
  • 1866 Le Chassepot fait sa première apparition sur le champ de bataille à Mentana, le 3 novembre 1867, où il inflige des pertes sévères aux troupes de Giuseppe Garibaldi. On rapporte au Parlement que « Les chassepots ont fait merveille ! » De fait, les lourdes balles cylindriques de plomb tirées à grande vitesse par le Chassepot infligeaient des blessures pires encore que celles du Minié.
  • 1868 Antoine Chassepot dépose en Angleterre un brevet pour un fusil utilisant des cartouches à étuis métalliques mais ce sera le modèle similaire du capitaine Gras qui sera adopté en 1874.
  • 1870-1871 Dans la guerre franco-prussienne de 1870, la portée du Chassepot s’avère largement supérieure à celle du Dreyse allemand.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]