Antitussif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cocillana (Ethylmorphine)

Un antitussif ou médicament antitussif est un médicament censé arrêter la toux.

Le type d'antitussif adéquat dépend de la nature de la toux :

  • Les toux sèches sont traitées par des suppresseurs de la toux (antitussifs) qui suppriment le besoin urgent de tousser.
  • Les toux productives ou toux grasses (toux associées à des expectorations) sont traitées avec des expectorants, médicaments visant à produire et expulser le mucus de la trachée.

Antitussifs[modifier | modifier le code]

Les suppresseurs de la toux peuvent agir de façon centrale (sur le cerveau) ou locale (sur le tractus respiratoire) pour supprimer le réflexe de la toux.

Les suppresseurs centraux comprennent le dextrométhorphane, la noscapine, l'éthylmorphine et la codéine.

Les suppresseurs périphériques comprennent les anesthésiques locaux qui réduisent la sensation des nerfs de la gorge, et des adoucissants qui revêtent l'arrière de la gorge.

Efficacité[modifier | modifier le code]

L'efficacité des antitussifs est sujette à débat, en particulier chez l'enfant[1],[2]. Une étude, réalisée en 2008, a conclu que «Il n'y avait pas de bonnes preuves pour ou contre l'efficacité des médicaments en vente libre contre la toux aiguë"[3]. En 2001, une méta-analyse a indiqué que certains médicaments contre la toux n'étaient peut être pas plus efficaces que les placebo pour la toux aiguë chez l'adulte, y compris la toux liée aux infections respiratoires hautes[4]. En 2006, l'American College of Chest Physicians (en) a publié une directive concernant la coqueluche, une toux est causée par des bactéries et pouvant durer des mois. La directive fait remarquer que les médicaments contre la toux disponibles ne sont pas conçus pour traiter la coqueluche ou les bactéries responsables[5]. Bien que l'efficacité ou l'inefficacité des antitussifs ne soit pas concluante pour les enfants de plus de 2 ans, un certain nombre de facteurs, y compris les surdoses accidentelles et les effets indésirables connus, conseillent la prudence dans la prescription de ces derniers chez l'enfant[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Medsafe cough and cold group http://www.medsafe.govt.nz/hot/alerts/CoughandCold/Minutes2CoughandCold.asp
  2. (en) Swan, Norman. Health Mninutes - Cough and Cold Medicines.
  3. (en) Smith SM, Schroeder K, Fahey T, « Over-the-counter medications for acute cough in children and adults in ambulatory settings », Cochrane Database Syst Rev, no 1,‎ 2008, CD001831 (PMID 18253996, DOI 10.1002/14651858.CD001831.pub3)
  4. (en) Knut Schroeder and Tom Fahey, « Systematic review of randomised controlled trials of over the counter cough medicines for acute cough in adults », British Medical Journal, vol. 324, no 7333,‎ 2002, p. 329–331 (PMID 11834560, PMCID 65295, DOI 10.1136/bmj.324.7333.329, lire en ligne)
  5. (en) « New Cough Guidelines Urge Adult Whooping Cough Vaccine; Many OTC Medications Not Recommended for Cough Treatment », American College of Chest Physicians,‎ 9 janvier 2006 (lire en ligne)
  6. (en) Sung, Valerie and Cranswick, Noel (2009). "Cough and cold remedies for children". Australian Prescriber, Vol. 32. pp 122-124. Available at http://www.australianprescriber.com/upload/pdf/articles/1047.pdf.
  • (en) Schroeder K, Fahey T. Systematic review of randomised controlled trials of over the counter cough medicines for acute cough in adults. BMJ 2002;324:329-31. Fulltext. PMID 11834560.