Antithrombine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antithrombine

Description de l'image  Antithrombin.png.
Nom commun Antithrombine
Catégorie Anti-coagulant
Demi-vie plasmatique 65 heures en moyenne
Vitamine K dépendant Non

Antérieurement appelée antithrombine III (abrégé AT III), l'antithrombine fait partie des inhibiteurs de la coagulation. Un déficit en antithrombine prédispose aux thromboses.

Historique[modifier | modifier le code]

Sa première description remonte à 1939[1].

Son déficit au cours des infections graves a été décrit dès les années 1960[2].

Valeur usuelle[modifier | modifier le code]

La valeur usuelle de l'antithrombine dans le plasma est de 0,2 à 0,4 g·l-1.

Le déficit en antithrombine[modifier | modifier le code]

Il peut être héréditaire (évocateur si: antécédents familiaux et/ou personnels d'accidents thrombo-embolique, sujet de moins de 40ans), ou acquis dans le cadre d'une insuffisance hépatique (= baisse de synthèse), d'une CIVD (coagulation intra-vasculaire disséminée), d'un syndrome néphrotique (par perte urinaire d'anti thrombine III, dans ce cas l'albumine est elle aussi diminuée) ou d'un traitement par œstrogène ou œstroprogestatif.

L'antithrombine en tant que médicament[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1990, l'antithrombine est testée dans certaines situations de maladies graves avec des résultats restant peu convaincants[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Brinkhous KM, Smith HP Jr, Warner ED, Seegers WH, « Heparin and blood clotting » Science 1939;90:539
  2. (en) Corrigan JJ Jr, Ray WL, May N. « Changes in the blood coagulation system associated with septicemia » N Engl J Med. 1968;279:851-6
  3. (en) Afshari A, Wetterslev J, Brok J, Møller A. « Antithrombin III in critically ill patients: systematic review with meta-analysis and trial sequential analysis » BMJ 2007;335:1248-51