Antilope cervicapre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Antilope cervicapra)
Aller à : navigation, rechercher

Antilope cervicapra

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le genre Antilope et son unique espèce. Pour l'appellation désignant nombre de bovidés, voir Antilope.

L'Antilope cervicapre (Antilope cervicapra) est l'unique espèce du genre Antilope.

Description/Morphologie[modifier | modifier le code]

Connue également sous le nom d'antilope indienne ou de Blackbuck en anglais, qui fait référence à la coloration qu'arborent les mâles vers l'âge de la maturité. Au niveau de leurs mensurations physiques, les mâles mesurent de 74 à 84 cm à l'épaule[1], pour une longueur allant de 120 à 140 cm et un poids variant de 32 à 43 kg. Les femelles sont plus petites et plus minces, elles mesurent de 64 à 74 cm au garrot, avec une longueur du corps de 100 à 120 cm pour un poids oscillant entre 25 et 35 kg[2].

C'est l'une des rares antilopes chez laquelle le mâle diffère de la femelle par sa coloration noire des parties supérieures à la face externe des membres, avec les parties inférieures (ventre) blanches ainsi que le contour des yeux. La femelle à une coloration fauve beige. Seul le mâle porte des belles cornes annelées et torsadées en spirale, mesurant de 45 à 75 cm (60 cm en moyenne) selon les individus. Le mufle, étroit, est blanc, la queue est courte.

Vive, petite et légère, l'antilope cervicapre à une musculature sèche et compact près du corps, ainsi que des longues pattes fines et des sabots frêles, serrés et très pointus, sa morphologie est donc idéale pour la course.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Toute l'année, avec deux pics de reproduction en mars-avril et août-septembre, la gestation dure 6 mois, au terme de celle-ci nait un jeune parfois deux, il n'y a qu'une seule portée par an, le sevrage des jeunes se fait à 2 mois, et la maturité sexuelle à 16 mois. Les mâles marquent leur territoire et se combattent entre eux, ces combats d'intimidation sont assez violents, mais rarement mortels.

Répartition[modifier | modifier le code]

Inde, Népal, Pakistan, introduite aux États-Unis, et en Argentine.

Habitat[modifier | modifier le code]

Mâle et femelles antilopes cervicapres

Cette antilope vit dans les grandes plaines herbeuses, bois clairs, et les semi-déserts, en hardes dirigé par un mâle adulte avec des femelles (6 à 50) et leurs jeunes, les autres mâles sont maintenus à l'écart de la harde, les évincés forment des clubs de mâles. Le mâle dominant délimite son territoire par ses excréments et ses sécrétions du larmier (glande près de l'œil).

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ruminant, herbivore, elle se nourrit d'herbes, de fleurs, de feuilles.

Prédation[modifier | modifier le code]

Chassées par les Hommes et guépards indien, (plus rarement par les loups, tigres et panthères), toutefois, les antilopes sont extrêmement rapides, elles peuvent courir jusqu'à 80 ou 100 km/h en moyenne sur 20,5 kilomètres de distance[3] et atteindre 130 km/h en pointe[4] sur une courte distance, elles sont aussi rapides que le guépard mais plus endurantes, et font partie des mammifères terrestres les plus rapides du monde. Aussi marathoniennes, elles peuvent courir à 50 km/h sur une distance longue de 40 kilomètres au maximum. Très agiles, ces antilopes peuvent bondir dans les airs, jusqu'à 2 mètres de haut et 6 mètres en longueur. Elle est très craintive et fuit au moindre dérangement. Le jeu de saute-mouton fait partie de ses activités ludiques. Ses sens ne sont que moyennement développés, en effet, elle a une ouïe et un odorat plutôt faible, elle se sert donc surtout de sa vue et de ses capacités sportives pour fuir le danger.

Longévité[modifier | modifier le code]

12 ans dans la nature, 16 ans en captivité (record 18 ans).

Statut - histoire[modifier | modifier le code]

Elle est surtout menacée à cause du développement des exploitations agricoles sur son territoire. Dans les années 1900, sa population était estimée à environ 4 millions d'individus, mais quelques années plus tard, elle a failli disparaître à cause de la chasse intensive des hommes. Dans les années 1970 sa population est remontée à 25 000 individus et le dernier recensement est de 50 000 individus en 2001[5]. L'antilope Cervicapre est commune en captivité, en France la Réserve zoologique de Sauvage dans les Yvelines compte entre 150 et 200 spécimens.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Il existe 4 sous-espèces d'antilope cervicapre :

  • Antilope cervicapra cervicapra
  • Antilope cervicapra rajputanae
  • Antilope cervicapra centralis
  • Antilope cervicapra rupicapra

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :