Antigone (Montpellier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antigone.
Antigone
Place du Millénaire à Noël (vers Nombre d'or)
Place du Millénaire à Noël (vers Nombre d'or)
Présentation
Période ou style Postmodernisme
Architecte Ricardo Bofill
Date de construction De 1977 au début des années 2000.
Géographie
Pays France
Localité Montpellier
Localisation
Coordonnées 43° 36′ 29″ N 3° 53′ 26″ E / 43.6081, 3.890643° 36′ 29″ Nord 3° 53′ 26″ Est / 43.6081, 3.8906  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Antigone

Antigone est un quartier de Montpellier conçu par l'architecte catalan Ricardo Bofill à partir de 1977 sous l'impulsion du maire de Montpellier Georges Frêche. La majorité des immeubles a été construite sur un style inspiré par l'architecture de la Grèce antique selon le projet de l'architecte suivant un axe qui se veut faire écho à l'est à celui qui a structuré la ville à l'ouest, avec la promenade du Peyrou et l'aqueduc des Arceaux.

Vue générale (maquette)

Le quartier se situe au sud-est du centre-ville l'Écusson, dans le « polygone » qui était l'ancien champ de tir de la caserne Joffre. Il s'étend depuis le centre commercial du Polygone jusqu'au Lez le long d'une perspective d'environ 900 mètres. Sur la rive gauche, l'Hôtel de la région Languedoc-Roussillon également construit par Ricardo Bofill garde une architecture proche de celle d'Antigone.

L'aménagement du quartier s'est achevé au début des années 2000 avec trois grands équipements : la piscine olympique ouverte en 1996, la médiathèque centrale Émile Zola et le passage de la ligne 1 du tramway. Le percement d'un immeuble de la place du Nombre d'Or à la même époque a permis de créer une perspective complète du Polygone au Conseil régional et de faciliter la circulation des piétons qui peuvent au hasard de leur promenade contempler de nombreuses copies de célèbres sculptures gréco-romaines, telles la Victoire de Samothrace, la Vénus d'Arles, la Diane à la biche ou Zeus.

Antigone a été la première grande étape dans l'urbanisation du sud-est de la ville près du Lez suivie par l’aménagement du quartier de Richter autour des UFR d'AES et des Sciences économiques de l'université Montpellier 1 lui-même suivi vers l'est par le complexe commercial et ludique d'Odysseum.

C'est grâce aux aménagements du cours du Lez que des terrains jusqu'alors inconstructibles ont pu être urbanisés permettant à la ville de se trouver un nouvel axe d’expansion suivant le Lez vers la mer, le long de ce que l'hebdomadaire local La Gazette de Montpellier nomme les futurs « Champs-Élysées montpelliérains ».

Esplanade de l'Europe (panoramique)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Vue satellite du quartier sur Google Maps (lien direct)
  2. Visite en vidéo du quartier Antigone à Montpellier