Anthony White

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anthony White
Image illustrative de l'article Anthony White
Anthony White en 2008.

Nom(s) de ring Tony Atlas
Saba Simba
Black Superman
Mr. U.S.A.
Taille 1,91 m
Poids 125 kg
Naissance (59 ans)
Roanoke, Virginie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Entraîné par Larry Sharpe
Débuts 1974

Anthony White né le à Roanoke (Virginie, États-Unis), est un manager de catch et ancien catcheur américain dans la division smackdown. Il fut entrainé par Larry Sharpe et, après une longue carrière de bodybuilder, il se reconvertit dans la lutte professionnelle en 1974 sous le couvert de différents pseudonymes (Tony Atlas, Saba Simba, Black Superman, Mr. U.S.A.).

Carrière[modifier | modifier le code]

Années 1970-1990[modifier | modifier le code]

C'est à la National Wrestling Alliance qu'il débute avant de s'engager avec la World Championship Wrestling, la Jim Crockett Promotions, la World Wrestling Council, la World Class Championship Wrestling, l'American Wrestling Association, l'Americas Wrestling Federation (entre autres) et, enfin, la World Wrestling Federation. Il fut le premier à avoir slammé Hulk Hogan avant d'obtenir une victoire nette et sans bavure sur celui-ci. Il a également lutté en double, avec Tommy Rich (TNT), Dick Murdoch ou Rocky Johnson (le père de Dwayne Johnson).

Pendant sa période National Wrestling Alliance, Tony Atlas fut Georgia Tag Team Champion avec Tommy Rich ; par la suite, il eut pour partenaire Mr. Wrestling II, Thunderbolt Patterson ou Kevin Sullivan. Son plus grand titre de gloire fut la ceinture par Équipe avec Rocky Johnson, quand ils ont battu les Wild Samoans, devenant les premiers lutteurs afro-américains sur les palmarès (2 fois) de la compagnie. Après avoir perdu ce titre contre Adrian Adonis et Dick Murdoch et le départ de Rocky Johnson, Tony Atlas fut cantonné à des rôles de jobber, ce qui précipita son départ. En 1987, il va à la WCCW et gagne le titre par équipe avec Skip Young. En 1990, sous le nom de Saba Simba, il revient à la WWF, participant même au Royal Rumble 1991. Un épisode sombre de sa vie : alors qu'il travaillait pour la World Wrestling Council à Puerto Rico, il fut le témoin de l'assassinat de Bruiser Brody par un autre lutteur du nom de Jose Gonzales ; cependant, il n'a jamais voulu témoigner contre ce dernier[réf. nécessaire].

Années 2000-2012[modifier | modifier le code]

Tony Atlas accompagne Mark Henry à l'ECW en 2008.

Vince McMahon lui a toujours reconnu une immense admiration et, c'est tout naturellement qu'il fut son principal support pour l'introduire au WWE Hall of Fame (édition 2006)[1].

Malgré son âge, il continuait à lutter dans différentes promotions indépendantes avant de créer sa propre organisation Atlas Pro Wrestling tout en continuant l'activité de son école de fitness à Lewiston (Maine).

C'est donc le 8 juillet 2008 qu'il apparait à nouveau sous les caméras de l'ECW : présenté comme « invité spécial annonceur » pour le main-event Mark Henry Vs. Tommy Dreamer, il attaque cependant Colin Delaney (homme de coin de ce dernier) avant de s'en prendre au challenger. Puis, il lève le bras de Mark Henry mais, le résultat officiel est double décompte extérieur. Depuis, il est le manager de Mark Henry. Après le départ et le face turn de Mark Henry, il est devenu l'annonceur de l'Abraham Washington Show. Avec la fin de la ECW, son rôle dans le show de Washington est interrompu. Depuis, il apparaît de temps en temps à Raw ou SmackDown.

Le 30 avril 2010, Tony Atlas a été renvoyé de la WWE. Il est apparu au Raw du 11 Décembre 2011 où il a annoncé avec David Otunga les nominés pour le Slammy Award de la star la plus tendance de l'année.Il était présent au smackdown old school 2012

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Americas Wrestling Federation
    • 1 fois AWF North American Heavyweight Champion
  • Century Wrestling Alliance
    • 1 fois CWA Heavyweight Champion
  • International World Class Championship Wrestling
    • 2 fois IWCCW Heavyweight Champion
  • International Wrestling (Québec)
    • 1 fois WCWA Brass Knuckles Champion
  • Mid-Atlantic Championship Wrestling
    • 1 fois NWA Mid-Atlantic Heavyweight Champion en 1978[4]
  • NWA Tri-State1
    • 1 fois NWA West Virginia/Ohio Heavyweight Champion
  • Southwest Championship Wrestling
    • 1 fois SCW Southwest Brass Knuckles Champion
  • World Class Wrestling Association
    • 1 fois WCWA Television Champion
    • 1 fois WCWA Texas Tag Team Champion avec Skip Young en 1987[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Hall of Fame - Tony Atlas sur le site de la WWE
  2. (en) « Historique du NWA Georgia Heavyweight Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 21 septembre 2009)
  3. (en) « Historique du NWA World Tag Team Championship (Georgia Championship Wrestling) », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 21 septembre 2009)
  4. (en) « Historique du NWA Mid-Atlantic Heavyweight Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 21 septembre 2009)
  5. (en) « Pro Wrestling Illustrated - Most Improved Wrestler of the Year (1978-2007) », sur Wrestling Information Archive (consulté le 21 septembre 2009)
  6. (en) « Pro Wrestling Illustrated Top 500 1996 », sur Wrestling Information Archive (consulté le 21 septembre 2009)
  7. (en) « Pro Wrestling Illustrated Top 500 2003 », sur Wrestling Information Archive (consulté le 21 septembre 2009)
  8. (en) « Historique du WCWA Texas Tag Team Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 21 septembre 2009)
  9. (en) « Historique du WWC North American Tag Team Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 21 septembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Il fit un séjour en prison pour complicité de cambriolage avec son neveu Alvin Burke, Jr, de 1997 à 1999 mais a été relâché pour faute de preuves.