Anthony Newley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anthony Newley

Description de cette image, également commentée ci-après

Anthony Newley (1967)

Naissance 24 septembre 1931
Hackney, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 14 avril 1999
Jensen Beach (Floride), Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Parolier, chanteur, acteur
Site internet http://www.anthonynewley.com

Anthony George Newley, né le 24 septembre 1931 à Hackney et mort le 14 avril 1999 à Jensen Beach en Floride, est un parolier, chanteur et acteur britannique. Il est notamment connu pour avoir coécrit avec Leslie Bricusse la chanson Goldfinger, composée par John Barry. Il a reçu un Grammy Award de la chanson de l'année.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière[modifier | modifier le code]

Anthony Newley est acteur, chanteur et parolier. Il opère dans les trois professions un talent prodigieux. En effet pendant une période de 30 ans, il fut considéré comme le plus talentueux de sa génération.

Né d'une mère célibataire dans le quartier ouvrier de Hackney à Londres, Newley fut évacué pendant les bombardements. Il se retrouva ainsi dans le milieu des arts de la scène côtoyant notamment un ancien professeur de music-hall, George Pescud. Bien que ses professeurs de Londres le trouvèrent brillant, il ne s'intéressait pas aux travaux scolaires, et à l'âge de 14 ans entrait dans la vie active jusqu'au jour où il lut une petite annonce recherchant de jeunes acteurs. Après une audition, on lui proposa un emploi comprenant une inscription à la prestigieuse école de l'Italia Conti Stage School. Il accepta et sa carrière débuta. Son premier grand rôle fut celui de Dick Bultitude dans Vice Versa (en) de Peter Ustinov de 1948, puis toujours en 1948, il joua dans Oliver Twist, adaptation de Charles Dickens, de David Lean. Il fit une admirable transition de son statut d'enfant star à celui d'acteur contractuel dans les films britanniques des années 1950, carrière brièvement suspendue par un service militaire désastreux, il poursuivit son ascension du crooner "top-of-the-pops" dans les années 1960.

Il écrivit de grandes ballades dont bon nombre avec Leslie Bricusse, qui furent de grands succès pour des interprètes comme Sammy Davis Jr., Shirley Bassey ou Tony Bennett. Pendant les années 1960, il fit de grandes performances sur les scènes de Londres et de Broadway, dans des films hollywoodiens, ainsi que sur les télévisions britannique et américaine. Dans les années 1970, il continua ses activités principalement à Las Vegas et à Catskills, mais sa carrière commençait à décliner à cause de certains risques qu'il prit à Hollywood. Tout au long des années 1980 et 1990, il chercha à revenir sur le devant de la scène mais à chaque fois un obstacle ou un évènement l'en empêchèrent. Finalement sa santé se dégrada, atteint d'un cancer, il décéda à l'âge de 67 ans, peu après être devenu grand-père.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 1956, il épouse Ann Lynn (en), avec qui il eut un fils atteint d’infirmité congénitale dont il mourut alors qu’il était encore un enfant, et divorce en 1963. La même année il épouse l’actrice Joan Collins qui lui donne deux enfants Tara (en) connue pour être une personnalité médiatique en Angleterre, et Sasha Newley, célèbre artiste portraitiste établie à New York ayant quatre de ses toiles exposées au National Portrait Gallery de Washington D.C.. La troisième femme d’Anthony Newley, Dareth Rich, hôtesse de l’air, lui donna également deux enfants, Shelby et Christopher.

Anthony Newley fut élevé par sa mère, prénommée Grace, et son beau-père, Ronald Gardner dont le dernier emploi fut chauffeur à Beverly Hills, jusqu'à l'âge de 8 ans. Ronald Gardner les quitta rapidement, filant avec la femme de ménage. Quelques années plus tard Anthony Newley retrouve avec l'aide d'un détective privé son père biologique, George Kirby, il organise une rencontre avec ce père jusqu'alors inconnu mais qui n'a rien raté de la carrière de son fils dont il était fier. Il paya une maison à son père à Beverly Hills dans l'espoir de réunir à nouveau son père et sa mère, mais il n'en fut rien.

Anthony Newley s'éteint le 14 avril 1999, à l'âge de 67 ans, à Jensen Beach, en Floride. Il mourut d'un cancer des reins. Il aurait poussé son dernier souffle dans les bras de sa compagne Gina Fratini. Il laissa ses quatre enfants, sa mère âgée de 96 ans, ainsi que Miel sa petite fille. Depuis sa fille Tara eut un deuxième enfant, Weston, et Sasha eut une fille Ava.

Dans la biographie d'Anthony Newley Stop the World (Arrête/Arrêter le monde) écrite par Garth Bradsley, il est fait allusion à la bisexualité de Newley via son film Merkin des années 1960[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Bandes originales de films[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Garth Bradsley, Stop the World

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]