Antheny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antheny
Image illustrative de l'article Antheny
Blason de Antheny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Ardennes
Arrondissement Charleville-Mézières
Canton Rumigny
Intercommunalité Communauté de communes de la Thiérache Ardennaise
Maire
Mandat
Jean-Pol Pinteaux
2014-2020
Code postal 08260
Code commune 08015
Démographie
Population
municipale
106 hab. (2011)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 50′ 57″ N 4° 18′ 48″ E / 49.8491666667, 4.31333333333 ()49° 50′ 57″ Nord 4° 18′ 48″ Est / 49.8491666667, 4.31333333333 ()  
Altitude 216 m
Superficie 10,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte administrative des Ardennes
City locator 14.svg
Antheny

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Antheny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Antheny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Antheny

Antheny est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Une statistique datée de 1844 et rédigée par l'abbé Geoffroy, alors curé de la commune, dit que l'origine du village serait le fruit d'une famille émigrée d'Italie. Cette famille, confrontée à d'importants désordres dans leur pays (époque de Charles Martel) serait venue en France, aurait acquis un territoire qui couvre aujourd'hui les communes d'Antheny et d'Auge. Sur la commune actuelle d'Antheny elle aurait édifié une motte. Elle aurait alors prise comme patronyme : de la Motte d'Antheny.Le dernier descendant mâle de cette illustre famille est décédé à l'Ile Bouchard le 21 octobre 1901 à l'âge de 3 ans. D'autres branches de cette famille ont vu le jour sous les patronymes de D'Antheny et Dantheny.

Le village a été incendié et pillé à de nombreuses reprises, le 27 septembre 1521 par le duc de Nassau qui venait d'être contraint de lever le siège de Mézières, en 1638, en 1643 et 1653 par les troupes espagnoles.

Le village d'Antheny compte le hameau de Fontenelle. La maison forte de Fontenelle fut détruite en 1559 par les hommes du comte de Saint-Pol. Aujourd'hui on peut y voir un joli petit château de style Renaissance.

L'église d'Antheny est dédiée à saint Rémy, qui fut évêque de Reims et qui baptisât Clovis. Il possédait le territoire des Pothèes (tout proche d'Antheny). Ne dit-on pas qu'il fut nourri à Aubigny par sainte Balsamie ?
L'église primitive daterait de 1198, il n'en reste que très peu de vestiges, quelques arcs romans dans le mur nord. Elle fut victimes de plusieurs incendies. L'édifice actuel est le fruit de la restauration réalisée en 1689.

Le village compte encore quelques fermes fortifiées datant de la fin du XVIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean-Pol Pinteaux    
mars 2008 avril 2014 Alain Joris    
avril 2014[1] en cours
(au 10 avril 2014)
Jean-Pol Pinteaux    

Antheny a adhéré à la charte du parc naturel régional des Ardennes, à sa création en décembre 2011[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 106 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
249 209 251 301 311 337 366 357 337
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
347 347 331 321 324 292 302 274 281
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
238 233 222 215 241 198 172 186 160
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011 - -
130 107 101 108 105 105 106 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4])
Histogramme de l'évolution démographique


Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d’Antheny

Les armes d’Antheny se blasonnent ainsi :

de gueules aux deux épées d’argent passées en sautoir, cantonnées, en chef et en pointe, de deux besants d’or, au chef du même chargé d’une fleur de lys de sinople accostée de deux trèfles du même[5].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Église Saint-Remy d'Antheny.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le commandant François Louis Melin est né à Antheny le 8 décembre 1810. Il était le commandant de la place de Rocroi en 1870. Son fils Léonce fut blessé devant Belfort en 1870 et mourut dans l'ambulance qui le transportait. Il appartenait au 14e bataillon de chasseur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean- Pol Pinteaux redevient maire », Le Courrier La Gazette, no 2340,‎ 10 avril 2014, p. 40 (ISSN 0183-8415)
  2. Création du PNR des Ardennes
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  5. Banque du Blason


Liens externes[modifier | modifier le code]