Anthédon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anthédon est une ancienne ville grecque située au nord de Gaza[1] en Palestine. Dotée d'une agora et de temples, elle était consacrée à la pêche et la construction navale et fut créée par une population grecque. Selon l'historien juif Flavius Josèphe, la cité est dirigée à cette époque par une Boulè de 500 membres et dispose de sa propre armée dirigée par un Stratège. Au cours de cette période le port du Nord-ouest de la ville, dont la population Grecque n'a pas la même origine que celle de Gaza, se transforme en cité indépendante sous le nom d'Anthédon.. Elle a été habitée dès l'époque mycénienne jusqu'à la période byzantine précoce[2].

Certaines parties de la muraille de la ville sont toujours debout, et des structures portuaires sont visibles : elles ont été explorées par une équipe franco-palestinienne entre 1995 et 2005, sous la direction du Père Jean-Baptiste Humbert[3]. Son nom contemporain est Blakhiyah. C'est maintenant un évêché In partibus[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ascalon, Gaza, Negev and Sinai, the Madaba Mosaic Map, Studium Biblicum Franciscanum - Jerusalem, 2000.
  2. Études archéologiques des ruines d'Anthedon.
  3. Gaza. Des empires sous les sables Le père Jean-Baptiste Humbert vient d’arriver sur place. Le regard bleu clair toujours en alerte, la cigarette au coin de la lèvre, il codirigeait avec Moain Sadeq, son homologue palestinien, le chantier de fouilles de Blakhiyah. En 1994, avec l’installation de l’Autorité palestinienne peu après les accords israélo-palestiniens d’Oslo, il avait été chargé par le gouvernement français de monter un projet de coopération. Le défi n’était pas pour déplaire à ce père dominicain de 70 ans, membre depuis 1973 de l’École biblique et archéologique de Jérusalem, une institution unique au Proche-Orient qui mène depuis cent vingt ans des recherches dans les textes et sur le terrain.
  4. (en) Anthedon (Titular See) sur catholic-hierarchy.org