António Luís Alves Ribeiro Oliveira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir António Oliveira.
António Oliveira
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom António Luís Alves Ribeiro Oliveira
Nationalité Drapeau : Portugal Portugais
Naissance 10 juin 1952 (62 ans)
Lieu Penafiel (Portugal)
Période pro. 1970 - 1986
Poste milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1965-1967 Drapeau : Portugal FC Penafiel
1967-1971 Drapeau : Portugal FC Porto
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1970 - 1979 Drapeau : Portugal FC Porto 234 (84)
1979 - 1980 Drapeau : Espagne Real Betis[1] 13 (3)
jan - jui 1980 Drapeau : Portugal FC Porto 12 (1)
sep 80 - mai 81 Drapeau : Portugal FC Penafiel 22 (10)
1981 - mars 1985 Drapeau : Portugal Sporting Portugal 93 (43)
1985 - 1986 Drapeau : Portugal CS Marítimo 7 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1969 - 1972 Drapeau : Portugal Portugal U20
1974 - 1983 Drapeau : Portugal Portugal 24 (7)[2]
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
sep 80 - mai 81 Drapeau : Portugal FC Penafiel[3] 38,46 %
août 82 - avr 83 Drapeau : Portugal Sporting Portugal[4] 59,45 %
1985 - 1986 Drapeau : Portugal CS Marítimo[5] 29,63 %
1986 - 1987 Drapeau : Portugal Portugal espoirs 25 %
oct 87 - mars 88 Drapeau : Portugal Guimarães 44 %
mars - 1988 Drapeau : Portugal Académica[6] X%
1989 - 1991 Drapeau : Portugal Portugal espoirs X %
1991 - 1992 Drapeau : Portugal Gil Vicente 35,90 %
avr 93 - mars 94 Drapeau : Portugal Sporting Braga 34,29 %
1994 - 1996 Drapeau : Portugal Portugal[7] 59,09 %
jui 96 - juin 98 Drapeau : Portugal FC Porto[8] 72,16 %
1998 Drapeau : Espagne Real Betis 0 %
1998 - 2000 Inactif
août 00 - juin 02 Drapeau : Portugal Portugal 59,09 %
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

António Luís Alves Ribeiro Oliveira, dit António Oliveira, né le 10 juin 1952 à Penafiel, est un joueur international, entraîneur et dirigeant de football portugais.

Il est le sélectionneur de l'équipe du Portugal lors de l'Euro 1996 et de la Coupe du monde 2002. Il est aussi président du FC Penafiel de 2003 à 2006.

En 2010, il devient le quatrième actionnaire individuel de la banque portugaise Finibanco avec 5 % des actions, depuis 2009, il fait partie du conseil d'administration.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Petit le jeune António Oliveira est considéré comme un "garçon dur". C'est pour cela que ses parents, propriétaires d'un restaurant renommé à Penafiel, décident de le mettre dans un internat à Ermesinde, à l'âge de 11 ans. Il en fuguent à plusieurs reprises afin de rejoindre ses amis et de jouer au football.

À 13 ans, il s'entraîne déjà avec les joueurs séniors du FC Penafiel, mais le club ne possède pas d'équipes de jeunes. António Oliveira convainc son frère Joaquim de l'emmener à Porto afin d'effectuer des essais. Il enchante les recruteurs "portistes" et reste donc à Porto à l'âge de 15 ans. Encore junior, âgé de 17 ans, il commence à s'entraîner avec l'équipe première du FC Porto à l'initiative de l'entraîneur brésilien Paulo Amaral. Il est sélectionné chez les juniors au poste d'arrière gauche. Peu de temps après, José Augusto le convoque à pour la mini coupe du monde, qui se tient Brésil, mais il n'y participe pas dans, parce que quelques jours avant lors d'un match contre Barreirense, il se brise une omoplate.

Milieu offensif de grande qualité, il débute sa carrière professionnelle au FC Porto faisant ses débuts à l'âge de 18 ans, en 1970 mais ne dispute qu'un match lors de cette saison. C'est à partir de 1971 qu'il est plus régulièrement utilisé. Il forme alors avec le péruvien Teófilo Cubillas un duo offensif de grande qualité. Cependant, c'est avec l'arrivée de Fernando Gomes, durant la saison 1974-197575, que la naissance des tridentes ofensivos[9] font le bonheur du club des "Dragons". En effet, à eux trois, ils marquent régulièrement plus de la moitié des buts du club. En 1974-1975, ils marquent 35 des 62 inscrits en championnat, lors de celle de 1975-1976, 45 sur 73 et puis en 1976-1977, 44 sur 72, mais cette saison est aussi marqué par le départ de Cubillas vers son pays d'origine, elle est aussi celle de la victoire en coupe du Portugal. Avec l'arrivée de Pedroto à la tête du FC Porto, il est un titulaire indiscutable du onze des « Dragons », il le fait même jouer en position d'attaquant plutôt que milieu offensif, ce à quoi Oliveira répond favorablement. Lors de la saison 1977-1978 il est le principal contributeur (30 matchs sur 30, et marque 19 buts) ainsi que Fernando Gomes à l'acquisition du titre de champion national, ils marquent à eux deux 44 buts sur 81, lors de cette saison historique pour le club das Antas. Cela faisait 19 ans, que le FC Porto n'avait pas remporté le championnat portugais. En 1978-1979, il est de nouveau titré avec les "Dragons" et se voit octroyer la distinction honorifique de meilleur joueur portugais de l'année 1978. Lors de cette saison José Maria Pedroto le nomme capitaine et il dispute 28 des 30 matchs de championnat il est à nouveau avec son compatriote Fernando Gomes, un des artisans de la victoire 43 buts sur 70, ce dernier étant le meilleur buteur du championnat avec 27 réalisations.

À l'été 1979, alors qu'il est convoité par de nombreux clubs nord-américains, mais aussi par le Sporting CP ou encore le club brésilien du Vasco da Gama. Le FC Porto, rencontre des difficultés financières et se voit contraint de le vendre. Bien qu'il propose de réduire son salaire, il signe finalement un contrat avec le club espagnol du Real Betis[10], et devient ainsi le joueur le mieux payé du championnat espagnol de l'époque avec 60 000 Pesetas par mois. C'est aussi le transfert le plus cher du club (36 mil contos). Malgré cela il n'y reste pas la saison entière. Il aurait même réglé de "sa poche" l'indemnité de résiliation avec le club sévillan.

En février 1980 il est de retour au sein de son club de cœur qu'est le FC Porto. Mais, à la suite du Verão quente (affaire Pedroto contre la direction), il quitte la capitale du nord et rejoint sa ville natale. Il se promet et annonce aux médias portugais qu'il ne reviendra pas à Porto tant qu'Américo de Sá, restera à la présidence du club.

Il joue donc pour le FC Penafiel, où il endosse également les fonctions d'entraîneur.

Au terme de la saison il s'installe à Lisbonne et joue au Sporting CP à la demande du président João Rocha. Avec ce dernier, il remporte le championnat 1981-1982 et réalise le doublé coupe-championnat[11]. Il forme avec Manuel Fernandes et Jordão, un triangle offensif d'une qualité inégalée, qui reste à jamais gravé dans l'histoire du club. En 1982 en septembre, il devient entraîneur-joueur (fonction qu'il avait exercé au FC Penafiel), après un stage de pré-saison, qui a entraîné le licenciement de Malcolm Allison, alors entraîneur des "Lions". Il remporte la Supertaça Cândido de Oliveira et conduit l'équipe en Coupe des clubs champions atteignant les quarts de finale ce qui constitue la meilleure performance du club. Mais sa situation d'entraîneur-joueur n'est pas très appréciée par les autres stars de l'équipe, et après quelques controverses et des résultats moins bons, le capitaine Manuel Fernandes demande au président d'embaucher un entraîneur, ce qui se passe après la défaite 3 -0 face au Benfica Lisbonne, c'est donc Marinho Mateus, puis Josef Venglos qui le remplacent et le font retourner à sa condition de joueur. Les deux saisons suivantes passées au service des "Lions" sont de moins bonne qualité, notamment celle de 1984-1985 où blessé aux pieds fin 1984, il est écarté des terrains jusqu'au terme de celle-ci, qu'il ne finit pas quittant le club de la capitale portugaise en mars.

En 1985, il rejoint l'île de Madère afin de devenir l'entraîneur-joueur du CS Marítimo, puis abandonne la carrière de joueur afin de se consacrer totalement au rôle de coach.

Statistiques joueur[modifier | modifier le code]

Statistiques d'António Oliveira
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Sélection Total
Division M B M B C M B Équipe M B M B
1970-1971 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 1 0 0 0 - 0 0 Drapeau : Portugal Portugal U20 - - 1 0
1971-1972 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 15 0 4 1 C3 1 0 Drapeau : Portugal Portugal U20 - - 20 1
1972-1973 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 21 3 1 0 C3 5 0 Drapeau : Portugal Portugal U20 - - 27 3
1973-1974 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 23 2 3 1 - 0 0 - - - 26 3
1974-1975 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 23 12 3 1 C3 3 0 Drapeau : Portugal Portugal 2 0 31 13
1975-1976 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 18 7 1 1 C3 5 2 Drapeau : Portugal Portugal 2 0 26 10
1976-1977 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 28 11 7 4 C3 1 2 Drapeau : Portugal Portugal 2 0 38 17
1977-1978 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 30 19 4 0 C2 6 1 Drapeau : Portugal Portugal 2 0 42 20
1978-1979 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 28 16 1 0 C1 2 1 Drapeau : Portugal Portugal 5 0 36 17
Sous-total 187 70 24 8 - 23 6 - 13 0 247 84
1979-1980 Drapeau de l'Espagne Real Betis Primera División 10 1 3 2 - 0 0 Drapeau : Portugal Portugal 2 0 15 3
Sous-total 10 1 3 2 - 0 0 - 2 0 15 3
1979-1980 Drapeau du Portugal FC Porto I Divisão 12 1 3 1 C1 0 0 - 0 0 15 2
Sous-total 12 1 3 1 - 0 0 - 0 0 15 2
1980-1981 Drapeau du Portugal FC Penafiel I Divisão 22 10 - - - 0 0 Drapeau : Portugal Portugal 2 1 24 11
Sous-total 22 10 - - - 0 0 - 2 1 24 11
1981-1982 Drapeau du Portugal Sporting CP I Divisão 24 12 4 6 C3 6 4 Drapeau : Portugal Portugal 4 4 38 26
1982-1983 Drapeau du Portugal Sporting CP I Divisão 22 10 3 2 C1 6 3 Drapeau : Portugal Portugal 2 1 33 16
1983-1984 Drapeau du Portugal Sporting CP I Divisão 11 2 2 0 C3 4 1 Drapeau : Portugal Portugal 1 1 18 4
1984-1985 Drapeau du Portugal Sporting CP I Divisão 9 3 2 0 C3 0 0 - 0 0 11 3
Sous-total 66 27 11 8 - 16 8 - 7 6 100 49
1985-1986 Drapeau du Portugal CS Marítimo I Divisão 7 0 - - - 0 0 - 0 0 7 0
Sous-total 7 0 - - - 0 0 - 0 0 7 0
Total sur la carrière 304 109 41 19 - 39 14 - 24 7 408 149

Matchs disputés en coupes continentales[modifier | modifier le code]

António Oliveira, a disputé durant sa carrière professionnel, 39 matchs et marqué 14 buts en coupes d'Europe, cela avec deux clubs, le FC Porto et le Sporting CP. 25 matchs disputé en Coupe UEFA (15 avec le FCP, 10 avec le SCP). 6 en Coupe des coupes, tous avec le FCP. Et 8 en Coupe des champions (2 avec le FCP, 6 avec le SCP). Il réalise son meilleur classement avec le FC Porto, lors de la Coupe des coupes de 1977-1978, atteignant les 1/4 de finale. Niveau qu'il atteint avec le Sporting CP lors de la Coupe des champions 1982-1983. Un des deux faits majeurs de sa carrière en coupes européennes, est tout d'abord le match retour face au Dinamo Zagreb. Ayant perdu l'aller, le Sporting d'Antonio Oliveira qui occupe à l'époque les fonctions d'entraîneur-joueur se doit de vaincre absolument. L'entraîneur-joueur, marque les 3 buts de la victoire qui qualifie les "Lions" pour le tour suivant[12]. Cette notable performance est néanmoins entaché d'un point noir : peu avant l'entrée sur le terrain il apprend que son père est dans un état critique, et que les médecins ne se prononcent pas, néanmoins il décide de jouer. On lui doit aussi, l'expression inscrite désormais sur les murs du Estádio José Alvalade, « por cada leão que cair, outro se levantará » (« Pour chaque lion qui tombe, un autre se lèvera »).

Sélection[modifier | modifier le code]

Il débute en sélection nationale le 13 novembre 1974 face à la sélection helvète. Le 15 avril 1981 il marque son premier but lors d'un match amical contre la Bulgarie (match nul 1-1). Au total lors de sa carrière international il a disputé 24 matchs, et marqué 7 buts, mais n'a jamais joué dans une compétition internationale.

Sur ses 24 sélections il en a disputé 13 sous le maillot du FC Porto, 2 avec le Betis de Séville, 2 avec le FC Penafiel et 7 avec le Sporting Portugal.


Matches officiels d'António Oliveira en sélection du Portugal
Club V. N. D. Buts
FC Porto (13 matchs: 54,17 %)
6
(46,15 %)
4
(30,77 %)
3
(23,08 %)
0
(0 %)
Betis de Séville (2 matchs: 8,33 %)
0
(0 %)
1
(50 %)
1
(50 %)
0
(0 %)
FC Penafiel (2 matchs : 8,33 %)
0
(0 %)
1
(50 %)
1
(50 %)
1
(14,29 %)
Sporting Portugal (7 matchs: 37,19 %)
5
(71,43 %)
0
(0 %)
2
(28,57 %)
6
(85,71 %)
Total
11
(45,33 %)
6
(25 %)
7
(29,67 %)
7
Matches officiels d'António Oliveira en sélection du Portugal
Club V. N. D. Buts
Matchs Amicaux (8 matchs : 33,33 %)
2
(25 %)
2
(25 %)
4
(50 %)
5
(71,43 %)
Qualifications Euro (11 matchs : 45,83 %)
7
(63,64 %)
3
(27,27 %)
1
(9,09 %)
2
(28,57 %)
Qualifications Coupe du Monde (5 matchs : 20,84 %)
2
(40 %)
1
(20 %)
2
(40 %)
0
(0 %)
Total
11
(45,33 %)
6
(25 %)
7
(29,67 %)
7


Entraîneur[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière d'entraîneur alors qu'il est encore joueur auprès du FC Penafiel à partir de la 6e journée en remplacement Luís Miguel. Le club est alors dernier du classement et n'a obtenu qu'une seule victoire en cinq matchs. Il débute par une défaite, mais petit à petit il réussit à créer une dynamique et voit les points s'accumuler réussissant de bons résultats, notamment un match nul (2-2)[27] sur le terrain du FC Porto puis 0-0 à la maison, ou encore un bon 0 à 0 à domicile face au Benfica Lisbonne. Il termine à la 10e ayant même atteint la 7e, mais une mauvaise fin de saison lui fait perdre quelques places. Il se permet même de finir meilleur buteur du club en championnat avec 10 réalisations.

La saison suivante il quitte sa ville natale pour rejoindre le Sporting CP, en tant que joueur, mais lors de la saison 82-83, courant septembre, il prend en charge l'équipe première tout en restant joueur. Il remporte cette année là, la Supertaça Cândido de Oliveira. Puis redevient exclusivement joueur.

Après avoir quitté la capitale lisboète il rejoint l'île de Madère où à nouveau il est entraîneur-joueur, mais au cours de la saison il quitte définitivement le terrain pour se consacrer au coaching.

Lorsqu'il quitte le CS Marítimo, il se retrouve à la tête de la sélection du Portugal espoirs.

Son premier poste en tant qu'entraîneur principal c'est au Vitória Guimarães qu'il l'obtient pendant la saison 1987-88. Il arrive en octobre 1987, en remplacement de René Simões, le club dispute une compétition européenne (C3), et désire pouvoir se qualifier à nouveau pour la saison suivante, mais l'entraîneur brésilien quitte le Portugal afin de s'occuper de la sélection des U17. La direction fait donc appelle à António Oliveira pour reprendre l'équipe. Le Vitória Guimarães est alors à la 7e place à un point d'une place européenne. Après des débuts difficiles il obtient avec ses joueurs une série de victoires qui les amène à atteindre la 4e place, malheureusement la suite du championnat est moins glorieux et il doit céder sa place après la 24e, alors que le club est 10e à 7 points d'une place européenne tant espérée. En Coupe de l'UEFA, il reprend l'équipe alors qu'elle est qualifiée pour les 1/16°, il réussit à se qualifier aux tirs au but pour les 1/8°, mais au tour suivant c'est l'inverse qui se produit. Qualifié pour les quarts de finale à deux minutes de la fin du match retour face au FC Vítkovice, Alois Grussman, marque le second but synonyme de prolongations. Celles-ci ne donnant rien se sont les penalties qui départagent les deux équipes, et ces derniers vont en faveur du club tchèque.

Puis c'est à l'Académica de Coimbra, qu'il termine la saison. Pour la petite histoire il remplace Vitor Manuel, qui comme lui a été demis de ses fonctions après la 24e journée. Il récupère le club alors qu'il se trouve en position de relégable, il redynamise les joueurs et réalise une belle remontée, mais une série de 7 matches (4 nuls, 3 défaites) le font rechuter en 16e place. Il les accompagne en deuxième division mais quitte le club peu de temps après.

Quelques mois plus tard il retrouve la sélection portugaise des U21 jusqu'en 1991.

Il réalise sa première saison complète en 91-92 à Gil Vicente, puis rejoint le Sporting Braga (en remplacement de Vitor Manuel) qu'il dirige de 1993 à 1994. Il récupère le cub alors en position de reléguable, mais réussit le sauvetage ne perdant que deux matchs sur les huit derniers. Malheureusement la saison suivante n'est guère mieux et doit batailler contre la relégation jusqu'à son départ du club en mars 1994.

En 1994 il est appelé à prendre en main les destinées de la sélection nationale. Après le Championnat d'Europe de football 1996, il a abandonne son poste de sélectionneur et devient entraîneur du FC Porto. Lors de la saison 1996-97, il a remporte la Supercoupe du Portugal de football contre l'éternel rival, le Benfica Lisbonne sur le score de 1-0, puis 5-0 à Lisbonne[28],[29], obtenant ainsi le premier titre de sa carrière d'entraîneur. Par la suite il remporte deux titres nationaux en 1996 et 1997, totalisant cette saison là 15 victoires d'affilées, puis remporte la Coupe en 1998 battant le Sporting Clube de Braga en finale (3-1). Mais son séjour à Porto est marqué par plusieurs controverses et il finit par quitter le club des "Dragons".

En 1998, il part en Espagne entraîné le Real Betis, club dans lequel il a évolué comme joueur, il y signe un contrat de 2 ans pour 300 millions de Pesetas, mais après quelques jours de travail, des désaccords avec le président du club espagnol l'amené à abandonner Séville avant même le début du championnat[30].

Par la suite il reste deux années loin du monde du football, avant d'être rappelé au chevet de la sélection en août 2000. Il participe à la Coupe du monde 2002 ayant obtenue la qualification. Mais la performance est modeste voir totalement nulle, à la suite de cette dernière il se retire définitivement.

Statistiques entraîneur[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous, comprend tous les matches officiels (Championnats, Coupes, et Coupes continentales), hors matches amicaux.

Résultats Total
Saison Club Pays/Championnat V. N. D. Cl. Titres  % V.  % N.  % D.
1980-81 FC Penafiel Drapeau : Portugal I Divisão
10
5
11
10e
0
38,46 %
19,23 %
42,31 %
1982-83 Sporting Portugal Drapeau : Portugal I Divisão
22
7
8
3e
1
59,45 %
18,92 %
21,63 %
1985-86 CS Marítimo Drapeau : Portugal I Divisão
8
6
13
12e
0
29,63 %
22,22 %
48,15 %
1987-88 Guimarães Drapeau : Portugal I Divisão
11
4
10
Saison non terminée
0
44 %
16 %
40 %
1987-88 Académica Drapeau : Portugal I Divisão
4
4
5
16e
0
30,77 %
30,77 %
38,46 %
1988-89 Académica Drapeau : Portugal II Divisão
Inconnu
Inconnu
Inconnu
Saison non terminée
0
X %
X %
X %
1991-92 Gil Vicente Drapeau : Portugal I Divisão
14
8
17
13e
0
35,90 %
20,51 %
43,59 %
1992-93 Sporting Braga Drapeau : Portugal I Divisão
4
2
2
12e
0
50 %
25 %
25 %
1993-94 Sporting Braga Drapeau : Portugal I Divisão
8
8
11
Saison non terminée
0
29,63 %
29,63 %
40,74 %
1996-97 FC Porto Drapeau : Portugal I Divisão
38
6
5
Champion
2
77,55 %
12,24 %
10,21 %
1997-98 FC Porto Drapeau : Portugal I Divisão
32
6
10
Champion
2
66,67 %
12,50 %
20,83 %
1998-99 Betis Séville Drapeau : Espagne Primera Division
0
0
0
Saison non terminée
0
0 %
0 %
0 %
Total
incomplet (152)
incomplet (50)
incomplet (71)
-
incomplet (5)
55,68 %
18,32 %
26,00 %

Matchs disputés en coupes continentales[modifier | modifier le code]

Oliveira a disputé 14 matchs en coupes continentales, tous en Ligue des champions, bilan quelque peu mitigé, obtenant 6 victoires, 3 nuls et 5 défaites. Son meilleur résultat étant l'accession en 1/4 de finale lors de la saison 96-97, chutant face aux anglais du Manchester United.


Sélectionneur[modifier | modifier le code]

Après avoir entraîné le Marítimo Funchal, il devient responsable de la sélection espoirs, pendant deux ans.

En 1994 il est nommé à la tête de l'équipe nationale portugaise. Il est connu pour être un entraîneur intuitif, s'appuyant largement sur des joueurs comme Figo, Rui Costa, Fernando Couto, Paulo Sousa ou encore Baia considérés comme faisant partie des meilleurs joueurs au monde à leurs postes, il construit une équipe du Portugal vouée à la réussite. Il fait ses débuts le 1er septembre, dans un match contre l'Irlande du Nord où le Portugal gagne 2-1. Il qualifie le Portugal pour le Championnat d'Europe de football 1996 qui a lieu en Angleterre. Avec l'équipe das quinas, ils terminent premier de leur groupe et sont éliminés en quarts de finale, battus par la République tchèque 1 à 0. António Oliveira part entraîner le FC Porto.

En août 2000, alors qu'il est inactif, il est de nouveau appelé à diriger la sélection du Portugal, il réussit l'exploit de qualifier le Portugal, tout en étant invaincu, ce qui n'est pas arrivé depuis 16 ans, pour la Coupe du monde de football de 2002, mais est éliminé en phase de groupes, battue par les États-Unis et la Corée du Sud. Cette élimination est cruellement resentie au Portugal à tel point qu'il est démis de ses fonctions. Il était jusqu'à l'arrivée de Luiz Felipe Scolari détenteur de nombreux records en sélection (nombre de matchs joués, nombre de victoires, et le nombre de buts marqués).

En mai 2003, il est abordé par la Fédération iranienne, afin de devenir le sélectionneur de l'équipe d'Iran de football. Mais après plusieurs semaines de discussions il rejette la proposition.

En 2012, il sous entend qu'il est devenu sélectionneur, parce qu'il était membre de la société, gérante de la publicité du football portugais (Olivedesportos), dont son frère en est le président.

Statistiques sélectionneur[modifier | modifier le code]

Résultats Total
Saisons Pays V. N. D. Titres Bp Bc  % V.  % N.  % D.
1986-87 Portugal espoirs Drapeau : Portugal
0
2
1
Néant
1
2
0 %
66,67 %
33,33 %
1987-88 Portugal espoirs Drapeau : Portugal
1
0
0
Néant
2
1
100 %
0 %
0 %
1989-90 Portugal espoirs Drapeau : Portugal
1
0
2
Néant
2
3
33,33 %
0 %
66,67 %
1990-91 Portugal espoirs Drapeau : Portugal
0
1
1
Néant
1
3
0 %
50 %
50 %
1986-88 et 1989-90 Sous total
2
3
4
0
6
9
22,22 %
33,34 %
44,44 %
1994-95 Portugal Drapeau : Portugal
7
1
1
1
20
6
77,78 %
11,11 %
11,11 %
1995-96 Portugal Drapeau : Portugal
6
4
3
Néant
24
10
46,15 %
30,77 %
23,08 %
2000-01 Portugal Drapeau : Portugal
6
3
1
Néant
25
11
60 %
30 %
10 %
2001-02 Portugal Drapeau : Portugal
7
2
3
Néant
34
13
58,33 %
16,67 %
25 %
1994-96 et 2000-01 Sous total
26
10
4
1
103
40
65 %
25 %
10 %
Total
28
13
8
1
109
49
57,14 %
26,53 %
16,33 %
No  Date Ville, stade Adversaire Score Compétition Buteur(s) pour le Portugal Buteur(s) pour l'adversaire
1 7 septembre 1994 Drapeau : Irlande du Nord Belfast, Windsor Park Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord 1-2 Qualif. Euro96 Rui Costa But inscrit après 16 minutes 16e et Domingos But inscrit après 81 minutes 81e. Jimmy Quinn But inscrit après 58 minutes 58e.
2 9 octobre 1994 Drapeau : Lettonie Rīga, Daugavas Stadions Drapeau : Lettonie Lettonie 1-3 Qualif. Euro96 João Pinto But inscrit après 33 minutes 33e, But inscrit après 70 minutes 70e et Luís Figo But inscrit après 71 minutes 71e. Jevgēņijs Miļevskis But inscrit après 87 minutes 87e.
3 13 novembre 1994 Drapeau : Portugal Lisbonne, Estádio José Alvalade Drapeau : Autriche Autriche 1-0 Qualif. Euro96 Luís Figo But inscrit après 37 minutes 37e.
4 18 décembre 1994 Drapeau : Portugal Lisbonne, Estádio da Luz Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein 8-0 Qualif. Euro96 Domingos But inscrit après 2 minutes 2e, But inscrit après 11 minutes 11e; Oceano But inscrit après 45 minutes 45e; João Pinto But inscrit après 56 minutes 56e
Fernando Couto But inscrit après 72 minutes 72e; Folha But inscrit après 74 minutes 74e; Paulo Alves But inscrit après 75 minutes 75e et But inscrit après 79 minutes 79e.
5 26 janvier 1995 Drapeau : Canada Toronto, SkyDome Drapeau : Canada Canada 1-1 SkyDome Cup Folha But inscrit après 10 minutes 10e. Alex Bunbury But inscrit après 82 minutes 82e.
6 29 janvier 1995 Drapeau : Canada Toronto, SkyDome Drapeau : Danemark Danemark 0-1 SkyDome Cup Paulo Alves But inscrit après 89 minutes 89e.
7 22 février 1995 Drapeau : Pays-Bas Eindhoven, Philips Stadion Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 0-1 Amical Pedro Barbosa But inscrit après 8 minutes 8e.
8 26 avril 1995 Drapeau : Irlande Dublin, Lansdowne Road Drapeau : Irlande République d'Irlande 1-0 Qualif. Euro96 Steve Staunton But inscrit après 44 minutes 44e.
9 3 juin 1995 Drapeau : Portugal Porto, Estádio das Antas Drapeau : Lettonie Lettonie 3-2 Qualif. Euro96 Luís Figo But inscrit après 5 minutes 5e; Secretário But inscrit après 19 minutes 19e; Domingos But inscrit après 21 minutes 21e. Vīts Rimkus But inscrit après 50 minutes 50e et But inscrit après 73 minutes 73e.
10 15 août 1995 Drapeau : Liechtenstein Eschen, Sportpark Eschen-Mauren Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein 7-0 Qualif. Euro96 Domingos But inscrit après 25 minutes 25e; Paulinho But inscrit après 33 minutes 33e
Rui Costa But inscrit après 41 minutes 41e et But inscrit après 70 minutes 70e; Paulo Alves But inscrit après 67 minutes 67e, But inscrit après 73 minutes 73e et But inscrit après 90 minutes 90e.
11 3 septembre 1995 Drapeau : Portugal Porto, Estádio das Antas Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord 1-1 Qualif. Euro96 Domingos But inscrit après 47 minutes 47e. Michael Hughes But inscrit après 66 minutes 66e.
12 11 octobre 1995 Drapeau : Autriche Vienne, Ernst Happel Stadion Drapeau : Autriche Autriche 1-1 Qualif. Euro96 Paulinho But inscrit après 49 minutes 49e. Peter Stöger But inscrit après 21 minutes 21e.
13 15 novembre 1995 Drapeau : Portugal Lisbonne, Estádio da Luz Drapeau : Irlande République d'Irlande 3-0 Qualif. Euro96 Rui Costa But inscrit après 60 minutes 60e; Hélder But inscrit après 74 minutes 74e; Cadete But inscrit après 89 minutes 89e;
14 12 décembre 1995 Drapeau : Angleterre Londres, Wembley Drapeau : Angleterre Angleterre 1-1 Amical Paulo Alves But inscrit après 58 minutes 58e. Steve Stone But inscrit après 44 minutes 44e.
15 24 janvier 1996 Drapeau : France Paris, Parc des Princes Drapeau : France France 3-2 Amical Fernando Couto But inscrit après 22 minutes 22e; Rui Costa But inscrit après 34 minutes 34e. Youri Djorkaeff But inscrit après 24 minutes 24e, But inscrit après 75 minutes 75e; Reynald Pedros But inscrit après 77 minutes 77e.
16 21 février 1996 Drapeau : Portugal Porto, Estádio das Antas Drapeau : Allemagne Allemagne 1-2 Amical Folha But inscrit après 8 minutes 8e. Pedro Barbosa But inscrit après 52 minutes 52e.
17 27 mars 1996 Drapeau : Portugal Estádio do Restelo, Lisbonne Drapeau : Grèce Grèce 1-0 Amical Oceano But inscrit après 86 minutes 86e.
18 29 mai 1996 Drapeau : Irlande Dublin, Lansdowne Road Drapeau : Irlande République d'Irlande 0-1 Amical Folha But inscrit après 39 minutes 39e.
19 9 juin 1996 Drapeau : Angleterre Sheffield, Hillsborough Stadium Drapeau : Danemark Danemark 1-1 Euro96 Sá Pinto But inscrit après 52 minutes 52e. Brian Laudrup But inscrit après 21 minutes 21e.
20 14 juin 1996 Drapeau : Angleterre Nottingham, City Ground Drapeau : Turquie Turquie 1-0 Euro96 Fernando Couto But inscrit après 66 minutes 66e.
21 19 juin 1996 Drapeau : Angleterre Nottingham, City Ground Drapeau : Croatie Croatie 0-3 Euro96 Luís Figo But inscrit après 4 minutes 4e; João Pinto But inscrit après 33 minutes 33e; Domingos But inscrit après 82 minutes 82e.
22 23 juin 1996 Drapeau : Angleterre Birmingham, Villa Park Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 1-0 Euro96 Karel Poborský But inscrit après 53 minutes 53e.
23 16 août 2000 Drapeau : Portugal Viseu, Estádio do Fontelo Drapeau : Lituanie Lituanie 5-1 Amical João Pinto But inscrit après 31 minutes 31e; Luís Figo But inscrit après 38 minutes 38e; Rui Costa But inscrit après 47 minutes 47e
Beto But inscrit après 80 minutes 80e; Pauleta But inscrit après 86 minutes 86e.
Artūras Fomenka But inscrit après 44 minutes 44e.
24 3 septembre 2000 Drapeau : Estonie Tallinn, Kadrioru Staadion Drapeau : Estonie Estonie 1-3 Qualif. Mondial2002 Rui Costa But inscrit après 15 minutes 15e; Luís Figo But inscrit après 49 minutes 49e; Sá Pinto But inscrit après 57 minutes 57e. Andres Oper But inscrit après 84 minutes 84e.
25 7 octobre 2000 Drapeau : Portugal Lisbonne, Estádio da Luz Drapeau : Irlande République d'Irlande 1-1 Qualif. Mondial2002 Sérgio Conceição But inscrit après 57 minutes 57e. Matt Holland But inscrit après 72 minutes 72e.
26 11 octobre 2000 Drapeau : Pays-Bas Rotterdam, Stadion de Kuip Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 0-2 Qualif. Mondial2002 Sérgio Conceição But inscrit après 11 minutes 11e; Pauleta But inscrit après 44 minutes 44e.
Score :
  •      G = Match gagné
  •      N = Match nul
  •      P = Match perdu

Dirigeant[modifier | modifier le code]

Le 11 juillet 2003[37], il est élu président du Futebol Clube de Penafiel réussit son objectif principal qui est la montée en première division portugaise. Objectif qu'il atteint dès la première saison. Mais lors de la saison de 2005-06 le club redescend en deuxième division et il quitte sa fonction de président[38]. Il laisse derrière lui un passif hérité, mais qu'il n'a pas su réduire, voir qu'il a accentué.

Depuis il est commentateur télévisé pour A Bola TV, et rédacteur hebdomadaire pour le journal sportif Record. Il est à ce jour le principal actionnaire individuel du FC Porto avec 11 %. Il est, selon les médias le futur successeur du président Pinto da Costa. En 2010 il est licencié en droit de l'Universidade Católica do Porto[39].

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Footballeur portugais de l'année en 1978, 1981 et 1982.
  • Prix Stromp, catégorie athlète professionnel de l'année 1982[40].
  • 9e dans le Top 10 de l'année 2001 du meilleur entraîneur national du monde IFFHS[41]
  • 92e dans le Classement du meilleur entraîneur mondial de la 1re Décennie (2001-2010) IFFHS[42]
  • 109e dans le Classement du meilleur entraîneur du monde de club du XXIe siècle IFFHS[43]
  • 148e dans le Classement Mondial des Entraîneurs de club (1996-2012) IFFHS[44]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

Avec le FC Porto Drapeau : Portugal (3)[45][modifier | modifier le code]

Avec le Sporting Portugal Drapeau : Portugal (4)[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Avec le Sporting Portugal Drapeau : Portugal (1)[modifier | modifier le code]

Avec le FC Porto Drapeau : Portugal (4)[modifier | modifier le code]

En tant que sélectionneur[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Fiche d'Antonio Oliveira au Bétis Seville sur betisweb.com
  2. (en) Fiche d'Antonio Oliveira en sélection sur eu-football.info
  3. (pt) Antonio Oliveira entraîneur du FC Penafiel sur futpt.blogspot.fr
  4. (pt) Saison 82-83 du championnat du Portugal sur arquivista.wordpress.com
  5. (pt) Saison 85-86 du championnat du Portugal sur arquivista.wordpress.com
  6. (pt) Entraîneurs de l'Académica sur academica-oaf.pt
  7. (pt) Liste des sélectionneur du Portugal sur portal2.fpf.pt
  8. (en) Entraîneurs du FC Porto sur fcporto.pt
  9. (pt) O 'tridente' Cubillas-Gomes-Oliveira sur paixaopeloporto.blogspot.fr
  10. (pt) Oliveira et le Bétis sur paixaopeloporto.blogspot.fr
  11. (pt) Vidéo de la finale de la coupe du Portugal 81-82 sur youtube.com
  12. (pt) Vidéo des buts d'Antonio Oliveira sur youtube.com
  13. (nl) Feuille de match FC Bruges - FC Porto (UEFA 72-73) sur clubbrugge.be
  14. (de) Feuille de match FC Porto - Dynamo Dresde (UEFA 72-73) sur dynamo-dresden-fan.de
  15. (de) Feuille de match Dynamo Dresde - FC Porto (UEFA 72-73) sur dynamo-dresden-fan.de
  16. (en) Feuille de match FC Porto - Avenir Beggen (UEFA 75-76) sur uefa.com
  17. (en) Feuille de match Avenir Beggen - FC Porto (UEFA 75-76) sur uefa.com
  18. (en) Feuille de match Hambourg SV - FC Porto (UEFA 75-76) sur uefa.com
  19. (fr) de match Schalke 04 - FC Porto (UEFA 76-77) sur leballonrond.fr
  20. (fr) Feuille de match FC Cologne - FC Porto (Coupe des coupes 77-78) sur leballonrond.fr
  21. (pt) Feuille de match Sporting CP - Red Boys Differdange (UEFA 81-82) sur forumscp.com
  22. (pt) Feuille de match Red Boys Differdange - Sporting CP (UEFA 81-82) sur forumscp.com
  23. (pt) Feuille de match Southampton FC - Sporting CP (UEFA 81-82) sur forumscp.com
  24. (pt) Feuille de match Séville FC - Sporting CP (UEFA 83-84) sur forumscp.com
  25. (pt) Feuille de match Sporting CP - Séville FC (UEFA 83-84) sur forumscp.com
  26. (pt) Feuille de match Sporting CP - Celtic Glasgow (UEFA 83-84) sur forumscp.com
  27. (pt) Feuille de match FC Porto - FC Penafiel sur wesley84.skyrock.com
  28. (pt) FC Porto, vainqueur de la super coupe sur paixaopeloporto.blogspot.fr
  29. (pt) Résumé du match sur la RTPi, du match SL Benfica - FC Porto sur youtube.com
  30. (es) Article d’El Pais sur le départ d'Antonio Oliveira du Bétis sur elpais.com
  31. (pt) Résumé sur ma RTP1 du match Milan AC - FC Porto sur youtube.com
  32. (fr) Feuille de match FC Porto - AC Milan (Ligue des champions 96-97) sur leballonrond.fr
  33. (fr) Feuille de match IFK Göteborg - FC Porto (Ligue des champions 96-97) sur leballonrond.fr
  34. (fr) Feuille de match FC Porto - Manchester United (Ligue des champions 96-97) sur leballonrond.fr
  35. (fr) Feuille de match FC Porto - Olympiakos (Ligue des champions 97-98) sur leballonrond.fr
  36. (fr) Feuille de match Real Madrid - FC Porto (Ligue des champions 97-98) sur leballonrond.fr
  37. (pt) Antonio Oliveira, élu président du FC Penafiel, article du journal Publico sur eleicoes.publico.pt
  38. (pt) Fiche d'Antonio Oliveira sur wesley84.skyrock.com
  39. (pt) Antonio Oliveira licencié en droit sur comunidade.xl.pt
  40. (fr) Prix Stromp sur forumscp.com/
  41. (fr) Top 10 de l'année 2001 sur iffhs.de
  42. (fr) Classement du meilleur entraîneur mondial de la 1re Décennie (2001-2010) sur iffhs.de
  43. (fr) Classement du meilleur entraîneur du monde du XXIe siècle sur iffhs.de
  44. (fr) Classement Mondial des Entraîneurs sur iffhs.de
  45. (pt) Antonio Oliveira et ses titres avec le FC Porto sur paixaopeloporto.blogspot.fr
  46. (fr) Clubs et entraîneurs champions du Portugal sur lequipe.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]