AnsaldoBreda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

AnsaldoBreda S.p.A.

Création 2001 lors de la fusion d'Ansaldo Transporti et Breda C.F.
Dates clés 1854 Création de Ansaldo
1886 Création du Groupe Ernesto Breda
1906 Création de Breda C.F.
Siège social Drapeau d'Italie Naples (Italie)
Direction M. Manfelloto (CEO)
Activité Chemin de fer
Produits Matériel roulant ferroviaire
Société mère Finmeccanica
Sociétés sœurs Ansaldo STS
Effectif 2 400
Site web ansaldobreda.it

AnsaldoBreda S.p.A. est un constructeur italien de matériel roulant ferroviaire. Filiale du groupe Finmeccanica, l'entreprise est née en 2001 de la fusion de la branche transport du groupe Ansaldo et de Breda Construzioni Ferroviari.

Produits[modifier | modifier le code]

AnsaldoBreda SpA réalise des trains complets, des trains à grande vitesse, des locomotives diesel et électriques ou mixtes, des rames autonomes électriques à deux étages, Electric Multiple Unit (EMU), Diesel Multiple Unit (DMU), des wagons passagers à un ou deux étages, des rames de métro et des trams comme le Sirio. La société développe de nouveaux produits mais réalise aussi des upgrading de productions existantes dans ses usines de Naples et Pistoia. Elle a notamment produit :

Rames à grande vitesse[modifier | modifier le code]

Trains inter-cités[modifier | modifier le code]

Article détaillé : IC4.

En 2000, DSB, les chemins de fer danois, commandent au total 83 trains autorail composés de quatre voitures, appelés IC4 (ou DSB MG) et destinés au trafic inter-cités. Initialement, ces trains devaient être mis en service entre 2004 et 2006, mais ce n'est qu'en 2007 que les premières rames étaient en cours de homologation sur le réseau DSB. La livraison et la mise en service des IC4 ont connu de multiples déboires techniques. Fin 2012, seulement quelques rames ont été définitivement mises en service.

Locomotives[modifier | modifier le code]

Trains régionaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Treno Alta Frequentazione.
Automotrice TSR, en Italie.

AnsaldoBreda propose différents modèles d'automotrices, destinées aux services régionaux et de banlieue. Des trains à deux niveaux de type TAF (« Treno Alta Frequentazione ») ont été livrés à Trenitalia et aux Ferrovie Nord Milano. Les trains TSR (« Treno Servizi Regionali ») constituent une variante plus adaptée aux besoin du trafic régional. Des rames similaires ont été également livrées à l'ONCF, les chemins de fer marocains.

La Circumvesuviana, un réseau de chemin de fer local à voie étroite situé dans l'agglomération et la périphérie de Naples, est également équipée de 26 rames automotrices construites par AnsaldoBreda[1]. Les NSB, les chemins de fer norvégiens, disposent de 36 rames BM72[2].

Métros et tramways[modifier | modifier le code]

Article détaillé : AnsaldoBreda Sirio.

AnsaldoBreda fait partie des principaux constructeurs de rames de métro (conduite manuelle et automatique) et de tramway.

Il équipe entre autres le métro d'Atlanta, le métro de Milan (trains Meneghino), le métro de Boston, le métro de Fortaleza, le métro de Los Angeles et le métro de Madrid (Séries 7000 et 9000 circulant sur les lignes 7 et 10). Des métros automatiques d'AnsaldoBreda circulent entre autres sur le métro de Copenhague et ont été retenus pour le métro de Brescia et le métro de Thessalonique, par exemple.

Rames du type Sirio à Kayseri, en Turquie.

Les tramways du type Sirio construits par AnsaldoBreda circulent dans de nombreuses villes, notamment en Italie, mais également dans d'autres pays européens. Parmi les réseaux exploitant ce type de matériel figurent :

Le 28 mars 2014, un consortium mené par le Groupe ACS et dans lequel AnsaldoBreda détient 12 %, a été sélectionné pour concevoir, financer, construire, opérer et maintenir la future ligne 2 du métro de Lima, au Pérou, sur une durée de 30 ans[3].

Rénovation de matériel ferroviaire[modifier | modifier le code]

En 2009, AnsaldoBreda rachète STP (Système Transport Production), anciennement Cannes La Bocca Industries (CLBI), une société spécialisée dans la rénovation ferroviaire basée dans le quartier de La Bocca à Cannes, alors en graves difficultés financières. AnsaldoBreda conserve le seul et unique marché de l'entreprise, à savoir la rénovation des rames de type MF 77 de la RATP. Le marché prévoyait la rénovation des rames circulant sur la ligne 13 du métro de Paris, ainsi qu'une option sur celles des lignes 7 et 8. Le 12 septembre 2011, AnsaldoBreda France dépose son bilan suite à la décision de la RATP de ne pas exercer cette option[4]. L'opérateur parisien estimait avoir « subi un préjudice considérable en raison de la très mauvaise exécution du marché de rénovation de la ligne 13 par Ansaldobreda France et sa société mère italienne, AnsaldoBreda SpA », pointant notamment le retard important ainsi que la mauvaise qualité des travaux de rénovation[5].

Avenir[modifier | modifier le code]

Confronté à des difficultés financières, le groupe Finmeccanica a présenté, en novembre 2011, un plan de restructuration, prévoyant le vente de l'ensemble ou d'une partie de ses filiales dans les domaines du transport et de l'énergie, y compris d'AnsaldoBreda[6]. Des discussions seraient en cours notamment avec le conglomérat industriel japonais Hitachi[7].

En juin 2014, alors que le rachat ne se concrétise toujours pas, le conseil d’administration de Finmeccanica approuve l'accélération de la cession de son pôle de transport ferroviaire comprenant AnsaldoBreda et Ansaldo STS, et met à disposition des informations financières détaillées aux candidats[8]. Parmi les acheteurs potentiels figurent Bombardier, CNR et Thales[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]