Anoeta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Stade d'Anoeta pour le stade de football de Saint-Sébastien. 
Anoeta
Blason de Anoeta
Héraldique
Église de San Juan Bautista de Anoeta.
Église de San Juan Bautista de Anoeta.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Pays basque Pays basque
Province Guipuscoa Guipuscoa
Comarque Tolosaldea
District judic. (Udal / Municipio)
Maire Periko Peñagarikano Labaca (ANV)
Code postal 20270
Démographie
Gentilé Anoetarra
Population 1 872 hab. (2013)
Densité 453 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 09′ 41″ N 2° 04′ 15″ O / 43.1614674, -2.0706951 ()43° 09′ 41″ Nord 2° 04′ 15″ Ouest / 43.1614674, -2.0706951 ()  
Superficie 413 ha = 4,13 km2
Localisation
Localisation de Anoeta

Géolocalisation sur la carte : Pays basque

Voir sur la carte administrative du Pays basque
City locator 14.svg
Anoeta

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Anoeta

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Anoeta
Liens
Site web www.anoeta.net

Anoeta est une commune du Guipuscoa dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle se situe à mi-chemin du fleuve Oria, à 20 km de la mer Cantabrique, à 24 km de la capitale provinciale, Saint-Sébastien (Donostia en basque) et à 3 km de la capitale comarcale, Tolosa. La ville compte de bons moyens de communications (autoroute N-1 et le chemin de fer Irun - Madrid).

Le fleuve d'Oria la sépare de sa voisine Irura. Ses habitations sont dispersées.

La superficie de la commune est de 4,13 km2[1].

Économie[modifier | modifier le code]

La principale activité économique est industrielle. Il existe de nombreuses industries de constructions métalliques, tournées principalement à la machinerie du papier et ses compléments. Avec une jeune pyramide des âges, sa récente expansion urbaine, elle compte avec les principaux services nécessaires (éducation, services médicaux, bancaires et commerciaux) et est proche d'importantes villes (Tolosa est à 3 km et Andoain à 9 km avec des centres commerciaux et administratifs).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ayant une université indépendante en 1374, elle s'est unie à Tolosa pour acquérir plus tard le statut de villa[2] en 1615.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Dans les hauteurs de cette municipalité, on remarque l'église Saint Jean Baptiste du XVIe siècle, restaurée aux XVIIe et XVIIIe siècles, surmontée d'une voûte croisée.

La maison-tour d'Ateaga, magnifique ferme au blason d'armes. Jusqu'à six membres des occupants de cette maison ont servi dans la maison royale. En 1888, l'infante Eulalie[3] passa une saison de repos dans cette maison durant laquelle elle reçut la visite de la reine Marie-Christine[4].

Pour faire des randonnées il est recommandé l'ascension du mont Uzturre. Dans les environs existe une croix en pierre travaillée où l'on emmène les enfants pour qu'ils apprennent à marcher.

Fêtes et traditions[modifier | modifier le code]

Les fêtes patronales se déroulent le jour du Corpus Christi ainsi que les fêtes de la Saint-Jean, le 24 juin.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Données de superficie sur le site de l'INE
  2. En Espagne, le statut de villa donné à une communauté d'habitant leur accorde une certaine autonomie.
  3. Eulalie de Bourbon (baptisée María Eulalia Francisca de Asis Margarita Roberta Isabel Francisca de Paula Cristina María de la Piedad) (12 février 1864 – 8 mars 1958), fut une infante d'Espagne, car fille d'Isabelle II d'Espagne.
  4. Marie-Christine de Bourbon-Siciles (1779-1849), mère d'Isabelle II d'Espagne et quatrième femme du roi Ferdinand VII d'Espagne, qu'elle épousa le 11 décembre 1829. Fut la fille de François Ier (1777–1830), roi des deux Siciles et de l'infante Marie-Isabelle d'Espagne (1789–1848), fille du roi Charles IV d'Espagne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]