Annum Sacrum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La lettre encyclique Annum Sacrum fut publiée par le pape Léon XIII, le 25 mai 1899, à Rome et constitue, selon ses déclarations, son testament spirituel.

Elle consacre le genre humain au Sacré-Cœur.

Historique[modifier | modifier le code]

Bienheureuse Marie du Divin Cœur (1863-1899) était une religieuse des Sœurs de la Congrégation du Bon-Pasteur qui a demandé, au nom du Christ lui-même, au pape Léon XIII qu'il consacre le monde entier au Sacré-Cœur de Jésus.

Cette consécration s'inscrit dans la théologie de la Miséricorde, telle qu'elle s'est illustrée par la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus, surtout à partir du XVIIe siècle, avec saint Jean Eudes, puis sainte Marguerite-Marie Alacoque, ou plus près de nous avec le père Charles de Foucauld.

Le pape Léon XIII avait chargé le cardinal Mazella de faire l’étude théologique de cette consécration et d’en mesurer la légitimité.

La religieuse allemande Sœur Marie du Divin Cœur, née comtesse Droste zu Vischering et nommée Mère supérieure d'un couvent du Bon-Pasteur en Portugal, avait écrit au souverain pontife dans ce sens.

Déjà étendue par Pie IX à toute l’Église universelle, la Fête du Sacré-Cœur de Jésus allait avoir par cette consécration une grande portée.

L’encylique Annum Sacrum permet de comprendre l’encyclique Quas Primas publiée par Pie XI en 1925 et portant sur la souveraineté du Christ.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Louis Chasle, Sœur Marie du Divin Coeur, née Droste zu Vischering, religieuse du Bon-Pasteur (1863-1899), Paris, Beauchesne, 1905
  • Paul Galtier, (S.J.), Le Sacré Cœur, textes pontificaux, Paris, Desclée De Brouwer, 1936
  • Textes du Magistère, 3350-3353, 3922, Collection Denzinger, Éditions du Cerf, 1996