Anno 1602

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anno 1602
À la Conquête d'un Nouveau Monde
Image illustrative de l'article Anno 1602

Éditeur Sunflowers
Développeur Max Design
Distributeur Infogrames
Concepteur Wilfried Reiter
Albert Lasser
Musique Marcus Pitzer

Date de sortie Icons-flag-eu.png 30 avril 1998
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 1er février 2000
Genre Gestion
Stratégie en temps réel
Mode de jeu Un joueur
Multijoueur (max. 4 joueurs)
Plate-forme Windows (PC)
Média CD-ROM (1)
Langue Français
Contrôle Clavier / souris

Évaluation SELL : Pour tous

Anno 1602 : À la Conquête d'un Nouveau Monde (appelé 1602 A.D. aux États-Unis, Canada et Australie) est un jeu vidéo de gestion et de stratégie en temps réel développé par Max Design et édité par Sunflowers. Le jeu, sorti en 1998 sur PC, est conçu en perspective isométrique et se déroule durant la période de colonisation du Nouveau Monde.

Le jeu bénéficie de deux extensions officielles. La première Nouvelles Îles, Nouvelle Aventures développée par Max Design en 1998, la seconde Au Nom des Rois développée par Computec Media en 1999[1].

Principe du jeu[modifier | modifier le code]

Le principe de base du jeu est de coloniser et gérer une terre inhabitée du Nouveau Monde, en partant de ressources locales telles que le bois, les mines et l'agriculture et d'y faire prospérer une cité, en construisant divers établissements et entreprises, tout en la protégeant des évènements naturels, des adversaires et des pirates.

Bien qu'il s'agisse d'un jeu de stratégie en temps réel, le joueur peut décider de mettre le jeu en pause à tout moment. Le jeu possède un didacticiel, une suite de scénarios de difficulté croissante, un mode de jeu continu à partir de zéro et un mode multijoueur.

Début du jeu[modifier | modifier le code]

Au départ du jeu en « mode continu », le joueur se trouve en mer avec un bateau, comme ses adversaires, avec un minimum de provisions pour amorcer la construction d'une colonie. Il s'agit alors de choisir rapidement une île sur laquelle bâtir un entrepôt, offrant de préférence de l'espace, une montagne pour créer une carrière et des matières premières (minerai), puis d'amorcer la construction de la colonie en exploitant le bois et les ressources alimentaires disponibles et en construisant quelques maisons[2].

En mode « didacticiel » ou « scénario », la colonie peut déjà avoir été établie au démarrage du jeu, et il s'agit alors uniquement de la développer jusqu'à remplir la ou les objectifs impartis[3].

Population[modifier | modifier le code]

Au fur et à mesure de la progression de la colonie, de nouveaux types d'habitants apparaissent, dans l'ordre : pionniers, colons, citoyens, marchands et finalement aristocrates. Au départ du jeu, la colonie est constituée uniquement de pionniers. Dès qu'elle dispose d'un marché, d'une chapelle et de tissus, certains pionniers deviennent des colons. Chaque nouveau type d'habitant dépend de la présence infrastructures et de biens spécifiques : taverne, tabac, alcool et épices pour les citoyens, bains publics, église, école, cacao et vêtements pour les marchands, université, théâtre et bijoux pour les aristocrates.

Les classes plus élevées rapportent plus d'impôts et sont moins enclines à se révolter en cas de guerre. En cas de pénurie de biens de consommation, une partie de la population redescend dans l'échelle sociale, ce qui a pour effet de diminuer les rentrées d'impôts[4].

Biens de consommation et infrastructures[modifier | modifier le code]

De même que le type de population dépend des biens et infrastructures à disposition, les biens et infrastructures que le joueur peut construire dépend de sa population. Par exemple, dès le début du jeu, il est possible de construire une cabane de pêcheur, une hutte de forestier pour produire du bois, un entrepôt, un marché ou une chapelle. Mais il faut avoir 50 pionniers au moins dans la colonie pour pouvoir ouvrir une boucherie ou un atelier de taille de pierre. De même, seule une colonie de 2500 aristocrates peut construire une cathédrale.

Les matières premières, biens intermédiaires et produits finis peuvent être produits directement dans la colonie ou importés grâce au commerce avec les marchands. Une colonie peut se spécialiser dans la production de laine ou de coton en construisant un ou plusieurs élevage de mouton ou plantation de coton, dans la fabrication de tissus à partir de la laine ou du coton avec une hutte ou un atelier de tisserand, ou dans la fabrication de vêtements à partir de tissus avec un tailleur[5].

Guerre et paix[modifier | modifier le code]

En plus d'envisager la colonisation du Nouveau Monde sous l'aspect économique, Anno 1602 l'aborde également sous un angle militaire. Les colonies et bateaux marchands peuvent être attaqués par des pirates. Les colonies adverses peuvent attaquer, ou au contraire signer des accords commerciaux ou des traités de paix. Les pirates peuvent également commercer ou être soudoyés pour attaquer l'adversaire. Le drapeau blanc permet de faire cesser une attaque de pirates, en contrepartie de la perte de la cargaison du navire.

Les batailles sont essentiellement navales. La première étape consiste à neutraliser la flotte adverse à l'aide à de bateaux de guerre armés de canons. Ensuite, l'île de l'ennemi est attaquée afin de détruire ses fortifications, tours de guet, chantiers navals et finalement entrepôts. Finalement, le débarquement permet de poursuivre le combat sur terre avec des troupes avec l'infanterie, la cavalerie, l'artillerie et les mousquetaires, formés dans des châteaux et forteresses. Le joueur est vaincu lorsque tous ses entrepôts et marchés ont été remplacés[6].

Jeu en réseau[modifier | modifier le code]

Le mode de jeu en réseau ressemble au mode de « jeu continu » mais permet de jouer contre des adversaires réels en mode multijoueur, dans sept scénarios, par groupe de deux à quatre joueurs. Les protocoles IPX/SPX, TCP/IP ou DirectPlay peuvent être utilisés pour la connexion[7].

Extensions[modifier | modifier le code]

  • Anno 1602 : Nouvelles Îles, Nouvelle Aventures est la première extension officielle de Anno 1602. Elle comporte 6 nouvelles campagnes et 20 scénarios inédits. Plusieurs améliorations de gameplay sont aussi à noter, notamment une meilleure intelligence artificielle. Cette extension propose également un éditeur permettant de créer ses propres scénarios personnalisés.
  • Anno 1602 : Au Nom des Rois est la seconde extension officielle. Sortie en juin 1999, le contenu additionnel compte pas moins de 27 nouveaux scénarios répartis sur 6 campagnes supplémentaires ainsi que 8 missions solo et 5 missions multijoueur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Antje Hink, Heiner Stiller, Arndt Grass et Tom Morgen (trad. Céline Stoll et Hubert Bertrand), Anno 1602, Micro Application, coll. « PC Poche / Spécial Jeu »,‎ 1998, 375 p. (ISBN 2-7429-1249-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Anno 1602 », sur anno.fr.ubi.com, Ubisoft (consulté le 6 septembre 2009)
  2. Hink, op. cit. p. 309–312
  3. Hink, op. cit. p. 142–308
  4. Hink, op. cit. p. 37–38
  5. Hink, op. cit. p. 40–99
  6. Hink, op. cit. p. 101–144
  7. Hink, op. cit. p. 331–345