Annie Royle Taylor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taylor.

Annie Royle Taylor (7 octobre 1855 - 9 septembre 1922) est une missionnaire évangélique anglaise qui sera la première femme occidentale connue pour avoir découvert le Tibet. Elle a tenté sans succès d'atteindre Lhassa.

Découverte du Tibet (1892 - 1893)[modifier | modifier le code]

Annie Taylor

Cette missionnaire faisait aussi partie de la Mission à l'Intérieur de la Chine, elle s’installe au Nord du Kokonor (actuelle préfecture autonome tibétaine de Haibei) avant de progresser petit à petit au Sud. Elle visite des monastères et n’hésite pas à se déguiser en moniale bouddhiste[1]. Elle décrit les funérailles, et s’intéresse aussi aux coiffes. Venant du Gansu en direction de Lhassa, Annie Taylor se fait arrêter et raccompagner à la frontière en 1893. Après son arrestation en 1893, elle crée la Tibetan Pioneer Mission qui regroupe une douzaine de missionnaires. Cette nouvelle société se concentre sur le Sikkim et le Sud du Tibet, mais l’ouverture du commerce britannique dans la région amena la dissolution de l’organisation. Elle continue son travail missionnaire au sein de la Mission à l'Intérieur de la Chine dans les marches du Tibet[2]. Elle s'installa plus tard dans la Vallée de Chumbi [3]. Elle s'y trouvait encore en 1903 quand arriva l'expédition militaire britannique au Tibet[4].

De retour à Londres en 1907, elle est décédée en 1922 et est enterrée au Cimetière de West Norwood.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Isabelle Lehuu, « Voyages au Tibet Interdit. Les pérégrinations de quatre femmes occidentales, 1889-1924 », pp. 37-64. dans Religiologiques. n°23.
  2. Frédéric Lenoir et Laurent Deshayes, L'épopée des Tibétains : entre mythe et réalité, Fayard, 2002 (ISBN 2-213-61028-2).
  3. (en) Bibliographie très détaillée in Julie G. Marshall, Britain and Tibet 1765-1947. A Select Annotated Bibliography of British relations with Tibet and the Himalayan states including Nepal, Sikkim en Bhutan, revised and updated to 2003, London & New York, Routledge Curzon, vers 2003, du n°1946 au n°1954, pp. 270-271.
  4. Michael Taylor, Le Tibet - De Marco Polo À Alexandra David-Néel, Payot, Office du Livre, Fribourg (Suisse), 1985 (ISBN 978-2-8264-0026-4), 234 p., pp. 176-175 (Une femme tente de « gagner à Dieu » le Tibet).

Liens internes[modifier | modifier le code]