Anneau vaginal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anneau vaginal

L'anneau vaginal ou anneau contraceptif est un moyen de contraception féminin de troisième génération. Il s'agit d'un anneau d'un diamètre d'environ 6 cm qui s'insère facilement au niveau du vagin. Il diffuse progressivement pendant trois semaines (mais pouvant aller jusqu'à 35 jours) la dose nécessaire d'hormones (progestatif et œstrogène). De toutes les méthodes contraceptives avec combinaison d'hormones, il s'agit de la méthode qui en contient le moins. Cela explique donc qu'il y ait moins d'effets négatifs ressentis.

La crainte principale chez les nouvelles utilisatrices est de « mal le positionner », mais ce n'est pas possible. Il suffit de l'insérer à l'entrée du vagin et celui-ci se place tout seul.[réf. nécessaire]

Modes d'utilisation[modifier | modifier le code]

Standard[modifier | modifier le code]

Suivant les marques, l'anneau est inséré le jour 1 du cycle et retiré au jour 21 pour permettre la menstruation. Un nouvel anneau est remis en place 7 jours plus tard, que les menstruations soient terminées ou non[1].

En continu[modifier | modifier le code]

Comme avec les contraceptifs oraux, il est possible de l'utiliser en continu. Il est alors inséré au jour 1 du cycle, et après 4 semaines il est retiré et un nouvel anneau est inséré immédiatement, ce qui permet à la femme de ne pas avoir de menstruations ce mois-là. Contrairement à la croyance populaire, il n'y a aucun danger à l'utiliser en continu[2]. Cependant, après quelque temps (variable selon la femme), des pertes peuvent se produire. Il est alors recommandé d'enlever l'anneau à la date prévue et de laisser 7 jours de pause avant d'en remettre un nouveau afin de permettre les menstruations.

Il est suggéré de le garder en tout temps, même lors des relations sexuelles.[réf. nécessaire] La plupart des femmes (et leurs partenaires) ne le sentent pas, peu importe l'occasion.

Si malgré tout il était décidé de l'enlever, il suffit de le rincer et de le remettre dans un délai de 3 heures.

Si par mégarde l'anneau n'est pas remis après 3 heures de retrait, une protection (comme le préservatif) est recommandée pour une période de 7 jours (comme avec toutes les autres contraceptions).

Ce moyen de contraception n'est actuellement pas remboursé par la sécurité sociale en France, malgré le fait qu'il présente l'avantage d'éviter l'oubli qui peut survenir lors la prise quotidienne de la pilule. Par contre, il est maintenant remboursé au Québec.

L'autre grand avantage de ce moyen de contraception est que les troubles gastro-intestinaux n'ont plus d'influence sur l'efficacité de la contraception puisque les hormones passent directement par la muqueuse vaginale, très vascularisée. Les hormones bloquent l'ovulation et empêchent également le passage des spermatozoïdes. Le taux d'hormones est constant, il n'y a pas de pics. La libération se fait en continu et elle est très régulière puisqu'elle est progressive.

Inconvénients et effets secondaires[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Effets secondaires possibles : acné, douleurs abdominales et à la poitrine, allergies à la levure.

Certaines femmes estiment que l’anneau vaginal peut être gênant pendant les rapports sexuels. Cela peut être vrai si celui-ci n’est pas bien positionné au fond du vagin.

Il n'est pas remboursé par la sécurité sociale en France

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]