Anne d'York

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anne d'York, Duchesse d'Exeter et Sir Thomas St Leger, son second mari

Anne d'York ou Anne Plantagenêt (10 août 143914 janvier 1476), duchesse d'Exeter, est un membre de la Maison d'York. Elle épousa Henri Holland (1430–1475), 3e duc d'Exeter, membre de la Maison de Lancastre. Elle est aussi la sœur des rois Édouard IV et Richard III et prétendante puis belle-sœur du duc de Bourgogne Charles le Téméraire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Richard Plantagenêt, 3e duc d'York et de Cécile Neville. Sa lignée, la Maison d'York s'imposera sur le trône d'Angleterre contre celle de Lancastre à l'issue de la guerre des Deux-Roses.

Prétendante du duc de Bourgogne Charles le Téméraire[modifier | modifier le code]

En 1446, l'héritier du duché de Bourgogne Charles se retrouve veuf de Catherine de France (1428-1446) qu'il avait épousé six ans plus tôt. Il souhaite passer une alliance avec le puissant duc « rebelle » anglais Richard d'York pour œuvrer conjointement à imposer la lignée de la Maison d'York sur le trône d'Angleterre pour l'un et imposer l'indépendance de l'État bourguignon au royaume de France pour l'autre. Mais son père le duc Philippe le Bon lui rappelle alors les termes du traité d'Arras, l'obligeant à épouser une princesse du sang de France. Il épouse donc contre son gré le 30 octobre 1454 à Lille, Isabelle de Bourbon, fille du duc Charles Ier de Bourbon dont il a une fille unique la duchesse Marie de Bourgogne.

Mariage avec le duc Henri Holland d'Exeter[modifier | modifier le code]

En 1447, Anne épouse Henri Holland, 3e duc d'Exeter (1430–1475), chef de la Maison de Lancastre, ennemi de la Maison d'York dans la guerre des Deux-Roses.

En 1455, elle est met au monde une fille unique Anne Holland (1455-1475) (mariée au marquis de Dorset Thomas Grey). Faute d'héritier mâle, le titre des ducs d'Exeter s'éteindra à la mort d'Henri Holland en 1475.

En 1461, son frère devient roi d'Angleterre sous le nom d'Édouard IV, ce qui marque une pause dans la guerre des Deux-Roses. Son autre frère Richard III deviendra à son tour roi en 1483.

En 1468, veuf de son second mariage, et enfin libre de choisir son épouse lui-même, Charles le Téméraire, devenu duc, épouse la jeune sœur d'Anne, Marguerite d'York dont il n'aura pas d'enfant, et qui deviendra par ce mariage une des plus riches et puissantes duchesses d'Europe, protectrice de la duchesse Marie de Bourgogne à qui elle fait épouser l'empereur du Saint Empire germanique Maximilien Ier.

En 1471, Anne divorce alors que son mari est emprisonné après la bataille de Barnet, perdue par la Maison de Lancastre contre la Maison d'York dans la guerre des Deux-Roses. Il décède en 1475.

Mariage avec sir Thomas Saint Leger[modifier | modifier le code]

En 1474, Anne épouse en secondes noces sir Thomas Saint Leger, chevalier du Bain. Il est ambassadeur en France, et signe le traité de Picquigny avec Édouard IV d'Angleterre et Louis XI en 1475, ce qui met définitivement fin à la guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre, et à l'alliance des Anglais avec les ducs de Bourgogne et Charles le Téméraire. En 1477, la mort de ce dernier marque la fin de et de l'État bourguignon.

Elle décède le 14 janvier 1476 à l'âge de 37 ans, en donnant naissance à leur fille Anne Saint Leger, mariée au 12e baron de Ros, George Manners et décédée le 21 avril 1526.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]