Anne d'Ornano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir d'Ornano.
Anne d'Ornano
Anne d'Ornano en 1990.
Anne d'Ornano en 1990.
Fonctions
Présidente du conseil général du Calvados
26 avril 199131 mars 2011
Prédécesseur Michel d'Ornano
Successeur Jean-Léonce Dupont
Maire de Deauville
20 mars 197718 mars 2001
Prédécesseur Michel d'Ornano
Successeur Philippe Augier
Biographie
Date de naissance 7 décembre 1936 (77 ans)
Lieu de naissance Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique UDF
Conjoint Michel d'Ornano
Profession Infirmière

Anne d'Ornano, née Anne de Contades le 7 décembre 1936 à Paris, est une femme politique française, membre de l'UDF puis divers droite. Elle a présidé le conseil général du Calvados de 1991 à 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne d'Ornano est la fille du marquis Arnaud de Contades, dont l'un des ancêtres, Louis Georges Érasme de Contades (1704-1795), a été maréchal de France. À dix ans, elle suit aux États-Unis sa mère, remariée à un Français travaillant à Wall Street[1].

Elle fait ses études à la Glen Coves Friends Academy à Long Island (États-Unis) et au Medical College de New York. Elle est ensuite infirmière dans le ghetto noir de Harlem (États-Unis)[2], puis rentre à vingt-deux ans en France où elle travaille auprès du couturier Pierre Balmain comme chargée des relations publiques et mannequin[1].

Elle épouse Michel d'Ornano le 17 septembre 1960 au Château de Montgeoffroy, et partage avec lui sa vie entre New York, où le fondateur des laboratoires Orlane a des clients, et Paris. Puis Michel d'Ornano devient maire de Deauville en 1962, et Anne d'Ornano, assistante chirurgicale à Paris, prend la présidente de la Croix-Rouge locale. Forte de sa jeunesse passée outre-Atlantique, elle prend en charge à partir de sa création en 1975, du festival du cinéma américain de Deauville[1].

Quand son mari abandonne la mairie de Deauville pour se présenter à Paris, aux municipales de 1977, Anne d'Ornano lui succède. Elle porte notamment la construction du Centre international de Deauville[1].

Après la mort accidentelle de Michel d'Ornano, elle lui succède comme conseillère générale dans le canton de Trouville-sur-Mer puis le remplace à la présidence du conseil général du Calvados le 26 avril 1991[3]. Elle préside également le Comité régional du tourisme (CRT) de Normandie de 1987 à 2001.

En 2001, elle laisse les rênes de Deauville à l'un de ses adjoints, Philippe Augier.

Figure de l'UDF dont son mari a été membre fondateur, elle demeure dans ce parti à la création de l'UMP, mais marque ses distances vis-à-vis de François Bayrou. Ainsi, lors de l'élection présidentielle de 2007, elle appelle à voter pour Nicolas Sarkozy. Depuis mai 2007, elle n'est plus membre d'aucun parti politique et est ainsi classée divers droite.

En avril 2010, elle déclare qu'elle ne conservera pas la présidence de l'assemblée départementale à l'issue des cantonales de mars 2011, tout en continuant de représenter le canton de Trouville-sur-Mer[4]. Le 31 mars 2011, elle cède son siège de présidente du conseil général à Jean-Léonce Dupont (NC)[5].

Elle est commandeur de la Légion d'honneur et commandeur dans l'Ordre national du Mérite et de l'Étoile polaire, en Suède. Elle est également membre de l'Académie des sports.

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Quenn Anne », Normandie Magazine no 228, avril-mai 2009
  2. « Anne d'Ornano, la dernière séance », Ouest-France, 31 janvier 2011.
  3. "Mme Anne d'Ornano élue présidente du conseil général du Calvados", Le Monde daté du 27 avril 1991.
  4. Guillaume Ballard, « Anne d'Ornano passera la main en 2011 », Ouest France, 10 avril 2010.
  5. « Dupont (NC) à la tête du Calvados », Le Figaro,‎ 31 mars 2011 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]