Anne Hofer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hofer.

Anne Hofer

Naissance 1938
Berlin

Anne Hofer est une illustratrice décoratrice peintre et réalisatrice de génériques pour la télévision française née le 26 décembre 1938 à Berlin, en Allemagne.

Le nom d’Anne Hofer est associé à de nombreuses émissions jeunesse, comme l'Île aux enfants avec Casimir, Les Visiteurs du mercredi, Les Visiteurs de Noël diffusées sur TF1 et proposées par Christophe Izard.

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Dessinatrice dès le plus jeune âge, peintre et décoratrice dans le même élan, Anne Hofer embrasse des études supérieures en Arts et Décorations, à Berlin, une fois son bac en poche. Élevée dans la campagne allemande, elle retranscrit toutes ces émotions captées pendant son enfance en de nombreux dessins. Anne Hofer perfectionnera son don en entrant deux années plus tard à l’Académie des Beaux Arts, toujours dans la capitale allemande. Anne entamera également en parallèle une carrière de mannequin ; sa taille et la finesse de sa ligne attirant les objectifs des appareils-photos.

Débuts à la télévision[modifier | modifier le code]

Anne Hofer parle plusieurs langues couramment, comme l’anglais, mais aussi le français. Elle se rendra ainsi fréquemment à Paris, dès le début des années 1960, pour exposer quelques-unes de ses œuvres. C’est dans la ville de Marseille qu’Anne Hofer travaillera pour la première fois pour la télévision. En effet, les studios de l’ORTF. (Office de Radiodiffusion Télévision Française), s’intéressent à l’univers riche et coloré d’Anne Hofer et lui proposent de travailler à l’élaboration de décors, panneaux et autres éléments nécessaires à l’habillage d’un plateau et d’une émission. Anne Hofer réalisera notamment le générique en dessin animé de « Conseils au public », en 1972.

La troisième chaîne[modifier | modifier le code]

En 1974, la troisième chaîne qui se nomme C3 a deux ans. Anne Hofer, qui habite Marseille, se voit confier la réalisation des génériques et diverses séquences animées du Club d’Ulysse, une émission consacrée aux animaux. Ulysse, le cocker, mascotte du Club est tellement touchant qu’il sera décliné en jouet. On le retrouvera également sur des livres ou encore sur le disque contenant le générique de l’émission de C3 qui deviendra par la suite FR3 en 1975.

L'Île aux enfants[modifier | modifier le code]

La même année, Christophe Izard rencontre Anne Hofer. Le producteur est conquis par son univers graphique et propose à Anne Hofer d’associer son talent à une émission qu’il adapte en France d'après 1, rue Sésame. Elle va être mise à l’antenne sur la troisième chaîne et mettra en vedette un dinosaure orange nommé Casimir. Anne Hofer est chargée de réaliser le générique de l'Île aux enfants : animés image par image, les dessins colorés vont composer une succession d’images. Anne Hofer touche alors un très jeune public particulièrement sensible à la beauté et à la douceur de ses œuvres. La dessinatrice signera également le générique de fin de l’émission ainsi que des courts épisodes des aventures animées de Casimir et quelques séquences animées de transition.

En 1975, l’ORTF éclate et de nouvelles chaînes voient le jour : TF1, Antenne 2 et FR3. Christophe Izard emmène son île enchantée sur TF1 en invitant Anne Hofer à poursuivre leur partenariat. Anne Hofer prend également en charge l’habillage total des Visiteurs du mercredi, dès la grande première, le 8 janvier 1975.

Les Visiteurs du mercredi[modifier | modifier le code]

Anne Hofer installe deux gamins sur une étoile filante et leur fait parcourir une galaxie étoilée dans un élan joyeux et festif. Au cours des huit saisons que durera l’émission, Anne Hofer va dessiner un nombre impressionnant de cartons annonciateurs de rubriques : « Vive le sport », « la Parade des dessins animés », « le club des 6 – 10 », « les Z’Animos », une séquence de Jacques Trémolin qui contait la vie passionnante des animaux. Au fil des ans, Anne Hofer va également prendre part aux décors de l’émission, mais aussi de séries diffusées durant l’après-midi, comme les « Contes à trembler debout », contés par François Chaumette dès la rentrée 1980.

Les Visiteurs de Noël[modifier | modifier le code]

En décembre 1976, Les Visiteurs du mercredi deviennent quotidiens durant les vacances scolaires. Anne Hofer développe, dessine et réalise intégralement le générique de l’émission en figurant des maisons enneigées et des enfants qui découvrent leurs cadeaux. Le générique animé d’Anne Hofer sera conservé durant les six saisons, avec un générique interprété par Michel Vallier, puis par Marie Myriam qui venait de remporter le concours de l’Eurovision.

Génériques et Scanimate[modifier | modifier le code]

Les Visiteurs du mercredi s’imposent comme l’émission jeunesse de référence à la télévision française. Anne Hofer réalise en dessins qu’elle anime les deux premiers génériques de l’émission. En revanche, le troisième et dernier opus sera réalisé à Hollywood, aux États-Unis. Anne Hofer y supervisera le tournage d’autres génériques, réalisés grâce à une toute nouvelle technologie, celle d’une machine appelée le Scanimate. Anne Hofer visite ainsi les locaux des productions Robert Abel et s’initie à la réalisation au Scanimate. Cette imposante machine est capable de distendre une image à l’infini et de la reproduire à la perfection tout en l’animant de façon très fluide. Robert Abel apparaît notamment aux génériques de succès du cinéma, comme la Guerre des étoiles (Star Wars), Tron ou encore dans des séries télé, comme L'Âge de cristal (Logan’s Run). De son séjour hollywoodien, Anne Hofer reviendra avec quelques bobines sous le bras, des génériques de TF1 inoubliables, comme Téléfoot, Restez donc avec nous le… ou encore le célèbre jingle du Cinéma du dimanche soir.

Le Village dans les Nuages[modifier | modifier le code]

1982. L'île aux enfants et Les Visiteurs du mercredi ne seront bientôt plus programmés à l’antenne de TF1. La nouvelle émission du jour des enfants se nomme Mer-Cre-Dis-Moi-Tout. Anne Hofer en réalisera le générique qui met en scène des lutins chaussés de bonnets qui chevauchent chaque syllabe du nom de l’émission, placées sur un magnifique carrousel. De son séjour à Hollywood, Anne Hofer réalisera le générique animé d’une nouvelle émission intitulée « le Village dans les nuages ». Les Zabars sont ainsi représentés en dessin animé à bord de leur sympathique vaisseau spatial qui épouse les traits de leur visage.

Souristory[modifier | modifier le code]

Tout comme dans l'Île aux enfants, le village dans les nuages aimait accueillir des séquences intercalaires de qualité. Le dessin animé nommé « Souristory », signé Anne Hofer est ainsi mis à l’antenne. Il raconte les aventures d’un mignon souriceau qui parcourt les pièces d’une maison entre gags et amusantes astuces. En créant Souristory, Anne Hofer se lançait dans l’écriture, les story-boards et le dessin de quarante épisodes. Souristory est une séquence poétique, tendre qui laisse une place importante à l’imaginaire. Les péripéties de la petite souris furent rediffusées dans Salut les petits loups, puis dans La Vie des Botes, quelques années plus tard, toujours sur TF1.

Calin Matin[modifier | modifier le code]

Toujours fidèle à Christophe Izard, Anne Hofer répondra présente lors de son passage sur Antenne 2. Le nouveau directeur des programmes jeunesse met à l’antenne « Calin Matin », animé par Marie Talon et Biboun l’ours qui prend vie grâce à Yves Brunier. Anne Hofer signe alors un générique en dessin animé, plein de tendresse et de douceur.

Rencontres et publications[modifier | modifier le code]

Anne Hofer possède une incroyable carrière d’artiste. Dans les années 1970, elle rencontre Nadine Forster, une peintre belge avec qui elle collaborera sur de nombreux projets. Christophe Izard les réunit et leur demande de dessiner ensemble les aventures de Casimir. Vont naître les albums « Casimir explorateur » et « Casimir en vadrouille ». Nadine Forster se charge généralement de donner le dynamisme du mouvement des personnages tandis qu’Anne leur apporte leurs couleurs. Le style des deux artistes est finalement très proche, ce qui fait qu’elles peuvent facilement travailler ensemble, avec un style cohérent et harmonieux.

Anne Hofer a signé de nombreuses parutions de l'Île aux enfants, puis du village dans les nuages; elle illustrera particulièrement des couvertures du Journal de Casimir qui dépassent la centaine de numéros ainsi que plusieurs livres cartonnés du village dans les nuages.

En dehors des productions télévisées, Anne Hofer sera contactée par de nombreuses maisons d’éditions, comme Caran d'Ache, Agora, Cerf-Volant, mais aussi GP Rouge et Or et Nathan afin d’illustrer différents ouvrages, comme Violette et son génie, les aventures de Bidochet, et des livres pour les tout petits. En 2007, Anne Hofer s’associe avec Pascal Davoz et les éditions Clair de lune pour sortir une très jolie bande dessinée appelée les grandes vacances, une belle histoire d’enfants qui partent en montgolfière à la recherche de leur père.

Éditions musicales[modifier | modifier le code]

Anne Hofer a longtemps travaillé avec Lucien Adès qui était à la tête de la célèbre maison de disques. Elle signera les livres-disques 45 tours et 33 tours de l'Île aux enfants dans la collection du Petit Ménestrel, de la pochette au contenu des pages. Lucien Adès lui proposera par la suite d’illustrer les dix pochettes de la collection « Je joue à chanter avec mon orchestre » ainsi que celle du générique du village dans les nuages. Quelques pochettes verront ensuite le jour, chez un autre éditeur, comme celle de Pierre Perret, chez Phonogram.

Actualités d’Anne Hofer[modifier | modifier le code]

Anne Hofer habite maintenant Marseille, ville dans laquelle elle peut donner libre cours à sa vie d’artiste. Elle y anime un atelier de peinture depuis les années 1990 qui accueille enfants comme adultes. Anne Hofer a aussi travaillé sur des portraits, des peintures, mais a également été sollicitée aux quatre coins de la France et de l’Europe pour apposer sa signature à chaque nouvelle œuvre : fresques murales décoratives, plafond de cathédrale, triptyque d’anges, toits de Paris, chambres d’enfants…

Fin 2009, Anne Hofer venait d’achever un impressionnant travail de faux-marbre dans un château du sud-ouest de la France.

En 2010, Anne Hofer confie son personnage Souristory à OSIBO Licensing pour le développement de nouveaux projets.