Anne Germain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anne Germain est une chanteuse française née le 15 avril 1935[1] à Paris[2]. Interprète de génériques télévisés célèbres comme L'Île aux enfants et Les Visiteurs du mercredi, elle est particulièrement connue pour avoir doublé Catherine Deneuve pour le chant dans Les Demoiselles de Rochefort et Peau d'âne de Jacques Demy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié le chant et le piano avec la soprano Ninon Vallin, elle rejoint dans les années 1960 le groupe vocal de jazz The Swingle Singers aux côtés de Christiane Legrand, sœur du compositeur. Elle devient par la suite choriste, entre autres, de Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Léo Ferré, Sylvie Vartan, Johnny Hallyday, Claude François, Enrico Macias, Nana Mouskouri, Michel Sardou et Françoise Hardy.

Elle prête sa voix chantée à de nombreux films et dessins animés dont Les Aristochats (Duchesse), Mary Poppins, Robin des Bois, La Blonde ou la Rousse, Un violon sur le toit, etc. Elle interprète également les génériques de la série télévisée française L'Île aux enfants (1974) et de l'émission pour la jeunesse Les Visiteurs du mercredi (1975).

Elle enregistre une soixantaine de titres pour le label Multi-Techniques spécialisé dans les disques publicitaires (souples ou vinyls) sous la direction artistique et musicale du chef d'orchestre et compositeur Pierre Spiers[Note 1].

Elle a écrit les textes de plusieurs chansons et chœurs pour enfants dont son mari, Claude Germain, également membre des Swingle Singers et des Double Six, a composé les musiques. Claude Germain est aussi compositeur des principales musiques des films de Jean Yanne. Ils ont eu deux filles, Victoria et Isabelle Germain, qui ont fait du doublage et des chœurs étant enfants.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'ensemble des droits Multi-Techniques ont été transférés en 1994 à Sardisc (productions Bruno Sartène).

Références[modifier | modifier le code]