Anne... la maison aux pignons verts (téléfilm, 1985)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Anne... la maison aux pignons verts

Anne... la maison aux pignons verts (Le Bonheur au bout du chemin en France - Anne of Green Gables) est le premier de trois téléfilms canadiens réalisés par Kevin Sullivan.

Sorti en 1985, il est basé sur le roman-homonyme Anne... la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery publié en 1908. En France, la trliogie a été diffusée sur M6.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ce premier volet commence lors de l'adoption d'Anne par Marilla et Matthew Cuthbert, frère et sœur habitant la "maison des pignons verts", et retrace son enfance jusqu'à son entrée dans le monde adulte.

Anne trouve en Matthew un grand-père aimant. Si ses débuts avec Marilla sont difficiles, parce qu'en vieille fille elle s'est aigrie, on devine par la suite tout l'amour qu'elle porte à Anne, et qu'elle n'ose pas forcément avouer.

Anne Shirley est à ce moment-là une petite fille rêveuse, passionnée de littérature et de "châteaux en marbre rose". Sa rêverie, qui fait d'elle l'être unique et attachant qu'elle est, sera cependant un obstacle à sa vie sentimentale par la suite, puisqu'elle attend de l'amour un idéal a priori trop utopique, sans se douter que ce qui est à sa portée de main, certes moins romanesque, la comblera plus.

Anne est une élève brillante. Et Avonlea étant un petit village, tous les personnages de sa génération et les relations qu'elle entretiendra a priori avec eux sont présentés à l'école communale.

Diana devient rapidement la meilleure amie d'Anne. Elle est la fille d'un couple très aisé, mais sa famille accueille Anne avec beaucoup d'amour. Gilbert Blythe, fils du premier amour de Marilla, lui aussi agriculteur, est un jeune garçon brillant, qui, se moquant de la couleur rousse des cheveux d'Anne lors de la rentrée, se retrouve son ennemi et rival scolaire. Il plait aux filles, et en joue, ce qui fait dire à Anne qu'il est très imbu de lui-même. On trouve aussi le personnage caricaturé d'une jeune fille blonde, futile et stupide, qui cherche un mari de bonne famille pour tout objectif.

Anne développe donc un fort sentiment d'indépendance, dicté en partie par l'image de Marilla.

Elle part suivre des études, pour devenir institutrice, en ville, tout comme Gilbert Blythe. Là où la réconcilation semble intervenir, la nouvelle conquête amoureuse du jeune homme regèle ses relations avec son ancienne voisine. C'est alors qu'on devine qu'Anne, malgré tout le ressenti qu'elle a gardé à son propos, a succombé à son charme. D'ailleurs, leurs relations sont un véritables chassé-croisé. Guilbert tente souvent de se faire pardonner, de montrer à Anne qu'il l'apprécie, comme lorsqu'il lui vole son carnet de bal, mais la jeune fille se braque rapidement après.

Anne sort major de sa promotion, et Gilbert arrive 2e. Il obtient le poste à Avonlea, et Anne, ayant un poste dans un village voisin, mais sans moyen de transport elle se voit obligée de quitter la maison des pignons verts. Le film se termine sur la réconciliation entre Anne et Gilbert, dans un champ de blé, quand celui-ci lui annonce qu'il a fait échanger leurs postes, et qu'Ann peut ainsi rester à Avonlea.

La trilogie ne se termine pas là, Anne vie d'autre superbe aventure avec l'homme de sa vie. À vous de découvrir la fabuleuse vie adulte d' Anne la «maison aux pignons verts»!!!!

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Emmy Awards 1986
  • Gemini Awards 1986 (équivalence canadienne des Emmy Awards)
  • CableACE Awards à Colleen Dewhurst
  • TV Guide « meilleure série familiale » 1987
  • Peabody Award 1986

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]