Annamaria Cancellieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Annamaria Cancellieri
Annamaria Cancellieri, le 16 novembre 2011.
Annamaria Cancellieri, le 16 novembre 2011.
Fonctions
Ministre italienne de la Justice
28 avril 201322 février 2014
Président du Conseil Enrico Letta
Gouvernement Letta
Prédécesseur Paola Severino
Successeur Andrea Orlando
Ministre de l’Intérieur
16 novembre 201128 avril 2013
Président du Conseil Mario Monti
Gouvernement Monti
Prédécesseur Roberto Maroni
Successeur Angelino Alfano
Biographie
Date de naissance 22 octobre 1943 (71 ans)
Lieu de naissance Rome (Italie)
Nationalité Italienne
Parti politique Indépendante
Diplômé de La Sapienza
Profession Préfète

Annamaria Cancellieri, née le 22 octobre 1943 à Rome, est une préfète et femme politique italienne, ministre de l'Intérieur entre 2011 et 2013 puis ministre de la Justice de 2013 à 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une laurea de sciences politiques, obtenue à l'université La Sapienza de Rome, elle commence sa vie professionnelle comme diplomate, puis rejoint la présidence du Conseil des ministres.

Vie dans l'administration publique[modifier | modifier le code]

En 1972, elle intègre l'administration du ministère de l'Intérieur. Elle travaille d'abord comme chef du bureau de presse de la préfecture de la province de Milan, puis est nommée responsable du programme « Efficienza », qui prévoit l'introduction de l'informatique dans l'organisation de l'administration publique.

Elle est nommée préfète le 1er septembre 1993 et devient, un an plus tard, commissaire extraordinaire de la ville de Parme. Par la suite, elle dirige les préfectures de la province de Vicence, de Bergame, de Brescia, de Catane et de Gênes.

Elle abandonne l'administration du ministère de l'Intérieur en 2009, devenant présidente du comité pour la gestion des déchets de la Sicile, puis commissaire du théâtre Massimo Vincenzo Bellini, par nomination du président de la Région, Raffaele Lombardo.

Le 17 février 2010, elle est désignée commissaire préfectoral de Bologne, et démissionne en septembre suivant de ces fonctions au théâtre de Catane. Relevée de ce poste avec l'élection d'un maire, le 24 mai 2011, elle est nommée vice-présidente de l'entreprise de mobilité et de transport de Gênes (AMT Genova) le 16 juin suivant. Elle cumule ces responsabilités avec celles de commissaire préfectoral de Parme à compter du 20 octobre.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Annamaria Cancellieri devient ministre de l'Intérieur le 16 novembre suivant, dans le gouvernement technique de Mario Monti. Elle renonce alors à toutes ses autres fonctions. Elle est la seconde femme, après Rosa Iervolino, à diriger ce ministère.

Au cours de l'élection présidentielle d'avril 2013, elle est choisie par le Choix citoyen (SC), le parti de Monti, comme candidate pour le quatrième tour de scrutin. Avec 78 voix sur 732, elle termine troisième, n'est pas élue mais recueille tout de même sept voix de plus que ce dont disposent les centristes au collège électoral.

Le 27 avril 2013, Annamaria Cancellieri est nommée ministre de la Justice dans le gouvernement d'union nationale dirigé par le démocrate Enrico Letta. Là encore, elle est la deuxième femme à occuper cette fonction, succédant à Paola Severino. C'est alors la première fois qu'une femme enchaîne deux ministères régaliens.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]