Annales de Quedlinbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Annales (homonymie).

Les Annales de Quedlinbourg offrent une description complète des années 984 à 1020. Elles ont aussi été rédigées au cours de cette période, mais n'ont survécu que dans une copie manuscrite du XVIe siècle[1].

Elles s'ouvrent sur une histoire du monde, qui s'appuie sur les Annales Hersfeldenses et les Annales Hildesheimenses majores. À partir de 702, le récit prend la forme d'Annales, puis à partir de 913 adopte des formes plus variées. Il y a une lacune pour les années entre 961 et 983, puis à partir de 984 les faits rapportés sont indépendants de toutes les autres sources connues.

Récemment, Martina Giese a émis l'hypothèse que le rédacteur était une femme[2], certainement rattachée à la communauté de Quedlinbourg.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Die Annales Quedlinburgenses, vol. 72 : Scriptores rerum Germanicarum in usum scholarum separatim editi, Hanovre, MGH,‎ 2004 (lire en ligne)
  • Annales, chronica et historiæ ævi Saxonici, vol. 3, Hanovre, MGH Scriptores,‎ 1839, in-folio (lire en ligne), p. 22–90

Critiques de l'édition la plus récente[modifier | modifier le code]

  • (en) Felice Lifshitz, « Review of Martina Giese's Annales Quedlinburgenses », The Medieval Review,‎ 2006 (lire en ligne)
  • (de) Ludger Körntgen, « Rezension von: Martina Giese (Hg.) : Die Annales Quedlinburgenses (Hahnsche Buchhandlung, Hanovre, 2004) », sehepunkte 7, no 3,‎ 15/03/2007 (lire en ligne)
  • (de) Caspar Ehlers, « Rezension zu Die Annales Quedlinburgenses (Hg. von Martina Giese) », Concilium medievi ævi, no 9,‎ 2006, p. 1017-1019 (lire en ligne)
  • (de) Recensions

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dresde, Sächsische Landesbibliothek, Staats- und Universitätsbibliothek, manuscrit Q. 133
  2. Die Annales Quedlinburgenses. Einleitung. I. Entstehungsort, Abfassungszeit und Verfasserfrage., vol. 72, Hanovre, MGH Scriptores rerum Germanicarum in usum scholarum separatim editi,‎ 2004 (lire en ligne)