Anna Petrovna de Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anna Petrovna de Russie (en Анна Петровна), né le 27 janvier 1708 à Moscou, décédée le 4 mars 1728 à Kiel.

Portrait par Ivan Nikitine

Elle fut tsarevna de Russie.

Famille[modifier | modifier le code]

Elle était la fille de Pierre Ier de Russie et de Catherine Ire de Russie.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le 21 mai 1725 (1er juin 1725), elle épouse le duc Charles-Frédéric de Holstein-Gottorp.

Un enfant est né de cette union, Pierre III de Russie (Charles-Pierre-Ulrich de Holstein-Gottorp).

Biographie[modifier | modifier le code]

Anna Petrovna est la fille aînée de Pierre Ier de Russie et de Catherine Ire de Russie.

Elle parle couramment le français, l'allemand, l'italien, le suédois. Elle prend soin de son neveu Pierre Alexeïevitch (fils du tsarévitch Alexis Pétrovitch et de Charlotte de Brunswick-Wolfenbüttel) négligé sous le règne de Catherine Ire.

Née hors mariage et légitimée par le mariage de ses parents en 1712, Anna Petrovna se voit refuser plusieurs alliances matrimoniales. Le 17 mars 1721, Charles Frédéric de Holstein-Gottorp arrive en Russie et sympathise avec sa future épouse et son futur beau-père. Charles Frédéric de Holstein-Gottorp projette d'utiliser son mariage pour s'assurer le soutien de la Russie dans ses prétentions au trône de Suède. Selon les termes du Traité de Nystad (1721), la Russie promet de ne pas s'immiscer dans les affaires intérieures de la Suède. Le 22 novembre 1724, le contrat de mariage est signé. Par ce contrat, Anna Petrovna et Charles Frédéric renoncent aux droits et prétentions au trône impérial de Russie, pour eux-mêmes et pour leurs descendants. À la suite de cette clause, Pierre le Grand obtint le droit de nommer son successeur, (Charles Frédéric s'engage à exécuter la volonté impériale, sans condition préalable).

En janvier 1725, Pierre le Grand tombe gravement malade frappé par une nouvelle crise d'urémie. Il demande la présence à son chevet de sa fille Anna Petrovna afin de lui dicter ses dernières volontés. À l'arrivée de la grand-duchesse, Pierre le Grand ne pouvait plus prononcer un mot. Partant de ce fait, certains historiens émirent l'hypothèse suivante : Pierre le Grand désirait laisser à Anne Petrovna le trône de Russie.[réf. nécessaire]

Après la mort de Pierre le Grand, Charles-Frédéric est admis au Conseil suprême nouvellement créé, il n'exerce qu'une influence modérée sur la politique russe.

À la mort de Catherine Ire le (17 mai 1727 (6 mai 1727), Charles-Frédéric se trouve dans une situation précaire, le pouvoir était passé aux mains du prince Alexandre Menchikov, celui-ci aspirait à un mariage entre sa fille Marie et le jeune tsar Pierre II de Russie. Une querelle éclate entre Charles-Frédéric et le prince Menchikov. Charles-Frédéric et son épouse quittent alors la Russie pour se rendre à Kiel, capitale du Duché de Holstein-Gottorp où ils s'installent.

C'est là que naît son fils Charles-Pierre-Ulrich de Holstein-Gottorp le 21 février 1728.

Elle meurt peu après, le 4 mars 1728. Elle venait de fêter son vingtième anniversaire. Avant sa mort, la grande-duchesse Anna Petrovna demande à être inhumée en Russie, auprès de ses parents en la cathédrale Pierre-et-Paul à Saint-Pétersbourg ce qui est fait le 12 novembre 1728.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Anna Petrovna de Russie appartient à la Maison Romanov.

Source[modifier | modifier le code]

  • Jean-Charles Volkmann, Généalogies des rois et des princes, Éd. Jean-Charles Gisserot, 1998

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]