Anna Louise Strong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anna Louise Strong

Anna Louise Strong (24 novembre 1885 – 29 march 1970) était une journaliste américaine du XXe siècle et une militante, plus connue pour ses écrits et son soutien pour les mouvements communiste de l'Union sovietique et de la République populaire de Chine.

Critiques[modifier | modifier le code]

Dans l'ouvrage Tibet, Tibet Une histoire personnelle d'un pays perdu, l'écrivain et historien britannique Patrick French écrit que dans les années 1960 et 70, les sympathisants communistes venaient visiter le Tibet en se félicitant de la politique qu'y menait Pékin[1]. Pierre Ryckmans, sous le pseudonyme de Simon Leys, fut le premier à dénoncer ce phénomène dans Ombres chinoises publié en 1974. Jusqu’au début des années 1980, personne ne pouvait visiter le Tibet sans un visa spécial de Pékin. Cette situation a conduit à la publication d’ouvrages, que Patrick French qualifie de honteux tellement ils sont mensongers, dont l'ouvrage When Serfs Stood Up in Tibet d'Anna Louise Strong[1].

Selon John Powers, son ouvrage When Serfs Stood Up in Tibet utilise les termes de la propagande chinoise et a été publié par le gouvernement chinois[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Tibetan Interviews, New World Press, Peking, 1959
  • When Serfs Stood Up, New World Press, Peking, 1960
  • Lettres de Chine, Pékin, Nouveau monde, 1964-1965?

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Patrick French : Tibet, Tibet Une histoire personnelle d'un pays perdu, traduit de l'anglais par William Oliver Desmond, Albin Michel, 2005 Page 294
  2. (en) John Powers, History as propaganda: Tibetan exiles versus the People's Republic of China, 2004, page 167

Liens externes[modifier | modifier le code]