Anna Hyatt Huntington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anna Hyatt Huntington (Peter A. Juley & Son Collection, New York)

Anna Vaughn Hyatt Huntington (Cambridge (Massachusetts), 10 mars 18764 octobre 1973) est une sculptrice américaine. Une majeure partie de son œuvre est constituée de statues équestres

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'Alpheus Hyatt, professeur de paleontologie et de zoologie à l'université Harvard et au MIT, Anna Hyatt Huntington fut très jeune sensibilisée à l'anatomie animale. Tout d'abord, elle fut l'élève Henry Hudson Kitson à Boston, qu'elle quitta quand elle remarqua sa mauvaise approche de l'anatomie équine[1]. Ensuite elle étudia avec Hermon Atkins MacNeil et Gutzon Borglum, professeurs à l'Art Students League of New York. Durant tout ce temps, elle perfectionna sa connaissance des formes animales en fréquentant de nombreux zoos et cirques.

Elle expose ses premiers travaux en 1903 à New York à la Society of American Artists, notamment sa sculpture de deux chevaux intitulée Midi d'hiver. Elle voyage en France et en Italie. Elle obtient les Palmes académiques et est faite chevalier de la Légion d'honneur pour son groupe équestre de Jeanne d'Arc dont une copie, offerte à la France par le mécène J.Sanford Saltus, est installée à Blois en 1921[2].

En 1923, elle épouse le philanthrope Archer Huntington et en 1931 celui-ci achète un terrain de 10 000 acres et construit le Brookgreen Garden près de Charleston (Caroline du Sud), une résidence et un atelier pour son épouse. Là, elle accueille de nombreux artistes célèbres, leur offrant un emplacement et les outils nécessaires pour qu'ils puissent travailler. Anna Hyatt Huntington était une des artistes américaines les plus prolifiques du XXe siècle, produisant des centaines de modèles qui ont été coulés dans le bronze et certains même en aluminium. Son atelier à Brookgreen Gardens est ouvert au public et abrite non seulement des exemples de ses œuvres, mais les œuvres de nombreux artistes les plus célèbres de son époque.

Ses archives sont conservées à l'université de Syracuse (État de New York)[3] et aux Archives of American Art[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • En français :
  • En anglais :
    • Armstrong, Craven, et al., 200 Years of American Sculpture, Whitney Museum of Art, New York, 1976.
    • Craven, Wayne, Sculpture in America, Thomas Y. Crowell Co, New York, 1968.
    • Evans, Cerinda W., Anna Hyatt Huntington, The Mariners Museum, Newport News, Virginie, 1965.
    • National Sculpture Society, Contemporary American Sculpture 1929, National Sculpture Society, New York, 1929.
    • Proske, Beatrice Gilman, Brookgreen Gardens Sculpture, Brookgreen Gardens, Caroline du Sud, 1968.
    • Opitz, Glenn B , Editor, Mantle Fielding’s Dictionary of American Painters, Sculptors & Engravers, Apollo Book, Poughkeepsie, New York, 1986.
    • Rubenstein, Charlotte Streifer, American Women Sculptors, G.K. Hall & Co., Boston, 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Rubenstein, Charlotte Streifer, American Women Sculptors, G.K. Hall & Co., Boston, 1990.
  2. [PDF] Des rives de l'Hudson aux rives de la Loire, texte d'Yves-Henry Nouailhat, sur le site France-États-Unis 41.com.
  3. (en) http://library.syr.edu/digital/guides/h/huntington_ah.htm
  4. http://www.aaa.si.edu/collections/anna-hyatthuntington-papers-7192

Liens externes[modifier | modifier le code]