Anna Dorothea Therbusch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anna Dorothea Therbusch

alt=Description de l'image Anna_Dorothea_Therbusch_001.jpg.
Nom de naissance Anna Dorothea Liszewska
Naissance 23 juillet 1721
Berlin
Décès 9 novembre 1782
Berlin
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activités peintre
Maîtres Georg Lisiewski, Antoine Pesne

Anna Dorothea Therbusch, née Liszewska le 23 juillet 1721 à Berlin où elle est morte le 9 novembre 1782, est une peintre allemande d’origine polonaise.

Formée par son père, le portraitiste Georg Lisiewski (1674-1751) puis, à Paris, par Antoine Pesne, Anna Dorothea Liszewska épousa Friedrich Therbusch dont elle aura quatre enfants.

En 1760, elle connaît ses premiers succès artistiques et est nommé, l’année suivante, peintre à la cour du duc Charles Eugen von Wuerttemberg à Stuttgart. En 1763, elle est nommée peintre à la cour de Carl Theodors von der Pfalz à Mannheim et travaille à Berlin en 1764.

En 1765, elle s’installe à Paris et son séjour parisien est considéré comme sa période la plus productive. Elle est y est nommée membre de l’Académie royale en 1767. Elle quitte Paris début novembre 1768[1].

En 1768, elle devient membre de l’Académie de Vienne et retourne à Berlin, l’année suivante, où elle travaillera, entre autres, pour Frédéric II de Prusse et Catherine II. À partir de 1773, elle partage un atelier avec son frère Christian Friedrich Reinhold Lisiewski (1725-1794).

Anna Dorothea Therbusch était également membre de l’Institut de Bologne.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir Lettre de Denis Diderot à Sophie Volland du 15 novembre 1768, Œuvres complètes de Diderot, Assézat, 1875, vol. 19, p. 301.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Therbusch s’est surtout illustrée comme peintre de cour. L’essentiel de son œuvre se compose de portraits - dont des autoportraits - et de représentations mythologiques. Nombreuses de ses œuvres sont conservées à la Schwerin Gallery.

  • Ariadne at Naxos
  • Autoportrait, Brunswick Gallery
  • A Man Holding a Glass of Water, exposé au Louvre.
  • Retour de Diane de la chasse, peint pour Frédéric II.
  • Dianas nymf överraskas av satyr
  • A scientist seated at his desk by candlelight
  • Portrait of Frederick the Great
  • Portrait de femme assise en robe à nœuds roses
  • Leçon de musique à la chandelle]
Avant 1765
Période française (1765-1768)
  • Un buveur, 1767, huile sur toile, morceau de réception exposé au Salon de 1767 (no 113), actuellement à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris.
  • Portrait d’une jeune femme, 1767
  • Portrait de Denis Diderot, vers 1767
  • Bacchante, 1765, huile sur toile
  • Bacchus, 1765, huile sur toile
  • Sans titre (portrait d’un inconnu, Denis Diderot ?), 1768, 70,3 × 58 cm (ovale).
Après 1768
  • Bildnis der Gräfin Helene von der Schulenburg (1738-1817), 1779
  • Apotheose Stanislaus II. Augustus Poniatowski, Königs von Polen, 1779
  • A Repentant Maiden, 1781
  • Frédéric II, roi de Prusse (1712-1786), 1772, huile sur toile, Versailles.
  • Autoportrait au monocle, 1777, huile sur toile, Gemaldegalerie, Berlin.
  • Bübende Magdalena, 1781

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (de) Deutschefotothek
  • Rainer Michaelis, Die Deutschen Gemälde des 18. Jahrhunderts : Kritischer bestandkatalog, Berlin, S M B Gemäldegalerie, 2002, p. 230-232.
  • (en) Biographie en anglais
  • (de) Katharina Küster und Beatrice Scherzer, Der Freie Blick : Anna Dorothea Therbusch und Ludovike Simanowiz : zwei Porträtmalerinnen des 18. Jahrhunderts, [Katalog zur Ausstellung des Städtischen Kunstmuseums Ludwigsburg, 17. November 2002- 19. Januar 2003], Heidelberg, Kehrer, 2002. (ISBN 3-933257-85-9).