Anna Chromý

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anna Chromy

Naissance 18 juillet 1940
Český Krumlov, Bohême
Nationalité Tchèque
Activités Sculpture
Influencé par Salvador Dalí, Surréalisme, L'École du réalisme fantastique de Vienne (en), J. M. W. Turner
Récompenses Prix Michel-Ange 2008

Œuvres réputées

Cloak of Conscience, Olympic Spirit, Europe, Ulysses, Sisyphus
Praha anna chromy il commendatore.JPG

Anna Chromy (née le 18 juillet 1940 à Český Krumlov[1]) est un peintre et sculpteur. Née en Bohême (République tchèque), elle a grandi en Autriche, vit en France et travaille en Italie.

À la fin de la deuxième guerre Mondiale, la famille d'Anna Chromy a quitté la Bohême pour Vienne, en Autriche. Sa famille n'avait pas les moyens de lui permettre de fréquenter une école d'art. Elle a pu étudier à l'École nationale supérieure des beaux-arts qu'après son mariage et son installation à Paris, où elle s'est fait rapidement une réputation pour ses visions surréalistes.

Un accident en 1992 l'a empêché de peindre. Elle s'est tournée alors vers la sculpture en bronze et en marbre.

Ateliers[modifier | modifier le code]

Anna Chromy a des ateliers à Pietrasanta, Toscane où elle a également sa fonderie de bronze, la Fonderia Artistica Mariani and Massimo Del Chiaro. Pour ses sculptures en marbre, elle travaille à l'atelier de Massimo Galleni à Pietrasanta. À Carrare, elle sculpte au studio Michelangelo de Franco Barattini.

Œuvre[modifier | modifier le code]

L'œuvre la plus connue d'Anna Chromy est le manteau vide, connu comme Manteau de la Conscience, ou Pietà, ou encore Commandeur, placé devant la cathédrale Saint-Rupert de Salzbourg, le théâtre des États à Prague, au musée national archéologique d'Athènes et ailleurs. Anna Chromy réalise une version du Manteau d'une hauteur de cinq mètres pour servir de chapelle, taillée dans un bloc unique de marbre blanc de 200 tonnes, provenant des fameuses carrières Michelangelo à Carrare.

L'esprit Olympique (The Olympic Spirit) sera placé en face de la nouvelle bibliothèque de Shanghai. Europe une réinterprétation contemporaine du vieux mythe va être placé dans les institutions européennes[2]. En 2009, son Olivier d'Or a été présenté par Albert II, Prince de Monaco à Elie Wiesel. En 2008, Anna Chromy a présenté un modèle de The Cloak of Conscience (la cape de conscience) au pape Benoît XVI à Saint-Pierre de Rome à l'occasion de la création du Conscience Institute[3]

Anna Chromy puise son inspiration dans la musique, l'opéra en particulier, dans la danse classique et les mythes anciens. Ses peintures montrent son admiration pour Salvador Dalí et les Surréalistes en général, et comportent des références à l'École Viennoise du Réalisme Fantastique et d'autres mouvements de l'Europe centrale, avec des couleurs qui par moments nous rappellent William Turner.

Expositions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La biographie de Anna Chromy sur son site officiel. », Sculptures et Peintures.,‎ 09-09-2010 (consulté le 2008-07-12)
  2. (en) « Les Sculptures publiques de Anna Chromy », Galerie de sculptures.,‎ 2010-09-09 (consulté le 2010-09-09)
  3. (en) « Réalisations et Prix de Anna Chromy », Galerie de sculptures.,‎ 2010-09-09 (consulté le 2010-09-09)

Liens externes[modifier | modifier le code]