Ann Bourget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourget.
Ann Bourget
En 2007
En 2007
Fonctions
Conseillère municipale du district Montcalm
4 novembre 20012 décembre 2007
Successeur Anne Guérette
Chef du Renouveau municipal de Québec
20 avril 20067 décembre 2007
Prédécesseur Claude Larose
Successeur Jean-Marie Matte
Biographie
Date de naissance 29 mars 1969
Lieu de naissance Québec
Parti politique Renouveau municipal de Québec

Ann Bourget (née en 1969 à Québec) est une personnalité politique québécoise. Elle est la directrice générale de la Fédération québécoise des municipalités. Elle fut la chef du parti politique municipal Renouveau municipal de Québec, avec une majorité au conseil municipal et se présente aux élections à la mairie de la ville de Québec de décembre 2007. Avant sa démission pour participer à ces élections, elle était la conseillère municipale du district Montcalm de la ville de Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Militantisme[modifier | modifier le code]

Ann Bourget dirige jusqu'en 2001 le collectif "Vivre en ville", spécialisé dans l'aménagement et l'écologie urbaine[1].

Conseillère municipale et chef de partie[modifier | modifier le code]

Elle fut élue pour la première fois conseillère municipale dans Montcalm, un des districts situés dans l'arrondissement La Cité, lors de l'élection municipale générale de 2001, avec l'équipe du Renouveau municipal du maire Jean-Paul L'Allier. Au cours de ce premier terme, elle est responsable notamment des dossiers de l'environnement, de l'immigration, des infrastructures et des travaux publics et elle siège au comité exécutif de la Ville.

Pendant le dernier mandat de Jean-Paul L'Allier, elle est d’abord nommée responsable des dossiers de l’environnement et de l’immigration. Puis, elle se voit confier les responsabilités des infrastructures, des travaux publics et de la gestion des immeubles.

Elle est réélue à son poste de conseillère lors de l'élection municipale générale du 6 novembre 2005. Peu après, elle devient chef du Renouveau municipal de Québec et assume donc le rôle de leader du groupe parlementaire majoritaire au conseil municipal et, paradoxalement, de chef de l'opposition officielle durant le terme de la mairesse Andrée P. Boucher, de novembre 2005 à août 2007. Après le décès de cette dernière en cours de mandat, elle mène une campagne infructueuse à la mairie de Québec[2]. Lors de la campagne, elle affirme que pour rendre la ville plus attractive pour les jeunes, il faut lui insuffler un vent de dynamisme par de nouvelles installations sportives, par le soutien aux jeunes entrepreneurs, par des finances publiques saines et par un fond pour les événements spéciaux[3]. Elle veut de plus positionner la ville comme une capitale moderne et ouverte sur le monde qui rendrait le surnom de Vieille Capitale obsolète pour la ville[3]. Au scrutin du 2 décembre 2007, elle obtient 32,7 % des voix, derrière Régis Labeaume, élu maire avec 59,0 % des voix[4].

Après la politique[modifier | modifier le code]

Depuis le début du mois d'avril 2008, Ann Bourget est directrice générale de la Fédération québécoise des municipalités[5]. Cet organisme, présent sur 85 % du territoire habité québécois, regroupe plus de 924 municipalités et presque toutes les municipalités régionales de comté. La FQM représente plus de 3 millions de citoyens qui habitent les territoires couverts par ses membres, principalement en milieu rural. Fondée en 1944, la FQM (d'abord UCCQ-Union des Conseils de comté du Québec-, puis UMRCQ-Union des Municipalités régionales de comté du Québec) a pour mission de défendre l'autonomie et les pouvoirs des municipalités de même que le développement des régions.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guénette, Françoise, Ann Bourget : Pour une ville plus humaine, Gazette des Femmes, Vol. 23, no. 1, mai-juin 2001, p. 27-30, consulté en ligne le 18 juin 2008.
  2. Biographie du site officiel du parti Renouveau municipal de Québec.
  3. a et b Dion-Viens, Daphnée, Ann Bourget - Une ville qui bouge, journal Le Soleil (Québec), 11 novembre 2007, p. 8.
  4. Ville de Québec, présidence de l'élection, retrouvé via l'Internet Archive le 10 août 2008.
  5. En bref - Ann Bourget nommée à la FQM, Le Devoir, 3 avril 2008, consulté en ligne le 18 juin 2008.