Années 830

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

VIIIe siècle | IXe siècle | Xe siècle

Années 810 | Années 820 | Années 830 | Années 840 | Années 850

830 | 831 | 832 | 833 | 834 | 835 | 836 | 837 | 838 | 839


Événements[modifier | modifier le code]

Les Varègues, toile de Viktor Vasnetsov.
  • Guerre de Byzance contre les Abbassides en Asie Mineure (830-833 et 837-838)[1].
  • La secte des pauliciens, qui refuse l’image, le statut de Marie et des saints ainsi que toute hiérarchie au sein de l’Église, persécuté dans l'Empire byzantin, s’empare de la ville d’Argaoun sous la protection de l'émirs de Mélitène. Après la mort du dernier didascale Sergios en 835, elle se militarise et participe à la guerre contre l'empire byzantin aux côtés des musulmans[2].

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Abd al-Rahman II - Al-Mamun - Al-Mutasim - Anschaire de Brême - Aznar Sanchez - Bernard de Septimanie - Egbert de Wessex - Langdarma - Lothaire Ier - Louis le Pieux - Louis II de Germanie - Malamir - Mojmír Ier - Nominoë - Pépin Ier d'Aquitaine - Ramire Ier d'Oviedo - Théodora, femme de Théophile - Théophile (empereur byzantin)

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

  • Blocus du blé égyptien pendant la guerre entre l'empire byzantin et les Abbassides. L'impératrice byzantine Théodora continue à importer du blé de Syrie malgré la guerre. Elle établit un monopole qui prive les marchands de leurs revenus légitimes.

Sciences et techniques[modifier | modifier le code]

Religion et philosophie[modifier | modifier le code]

Art et culture[modifier | modifier le code]

  • Création en 832 d'un institut officiel de traduction à Bagdad sous l’impulsion d’Al-Mamun, une « maison de la sagesse » (Bayt al-hikma), sur le modèle des bibliothèques hellénistiques, qui attire les savants (astronomes, mathématiciens, penseurs, lettrés, traducteurs). Des textes grecs (philosophie et science), pehlvis et indiens sont traduits et mis à la disposition des musulmans. Les traductions s’accompagnent de réflexions et de commentaires et une forme nouvelle de littérature apparaît[12].
  • Le philosophe al-Kindi est employé comme traducteur, astrologue et encyclopédiste par al-Ma'mun (ses œuvres couvrent les sciences grecques, persanes et indiennes). Il nie l’opposition entre la philosophie (falsafa) et la Révélation prophétique. Il est l’auteur d’un traité d’optique.
  • Les chants du désert et les chants populaires arabes sont recueillis dans la Hamasa par le poète Abū Tammām vers 836[13].
  • Première mention de l’histoire d’Arthur dans l’Histoire des Bretons, de Nennius[14].
  • Composition de l'Heliand, poème en allemand sur la vie du Christ[15].
  • Breve memorationis promulgué à l'abbaye de Bobbio (Italie) par l'abbé Wala (833-835), qui concerne l'organisation du monastère[16].
  • L’écriture minuscule remplace l’onciale à Byzance : copie dans l’atelier du Stoudiou du plus ancien manuscrit grec connu en minuscule, daté de 835.
  • Al-Mutasim fait édifier à Samarra un palais qui couvre 175 ha, une mosquée sur laquelle sera construite par son successeur une Grande Mosquée (240 m sur 160 m) dotée d’un minaret en spirale haut de 50 m (malwiya) et deux grands hippodromes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Bréhier, Vie et mort de Byzance, Paris, Albin Michel,‎ 1946, 596 p. (lire en ligne)
  2. Heinrich Joseph Wetzer, Benedikt Welte, Isidore Goschler Dictionnaire encyclopédique de la théologie catholique Gaume frères et J. Duprey, 1863
  3. Nicholas Hooper,Matthew Bennett The Cambridge illustrated atlas of warfare: the Middle Ages Cambridge University Press, 1996 (ISBN 0-521-44049-1 et 9780521440493)
  4. Mentionnés pour la première fois en 839 par les Annales de Saint-Bertin et en 859 par la Chronique des temps passés
  5. Les grands empires, De Boeck Université,‎ 1989 (ISBN 9782804129057, présentation en ligne)
  6. René Bustan, Les relations roumano-hongroises dans la perspective de la construction européenne, Éditions Publibook,‎ 2007 (ISBN 9782748335705, présentation en ligne)
  7. Henri Pirenne, Mahomet et Charlemagne, Paris, Presses Universitaires de France,‎ 1937 (lire en ligne)
  8. Mohamed Ouerfelli Le sucre: production, commercialisation et usages dans la Méditerranée médiévale BRILL, 2008 (ISBN 90-04-16310-7,[à vérifier : isbn invalide] et 9789004163102)
  9. Jean-Claude Polet Patrimoine littéraire européen: anthologie en langue française, Volume 4 De Boeck Université, 1993 (ISBN 2-8041-1843-6 et 9782804118433)
  10. Recherches sur le Liber de Causis, de Cristina D'Ancona Costa
  11. Peter B. Golden, Haggai Ben-Shammai, András Róna-Tas The world of the Khazars: new perspectives, Partie 8, Volume 17 BRILL, 2007 (ISBN 90-04-16042-6 et 9789004160422)
  12. Souleymane Bachir Diagne Islam et société ouverte : la fidélité et le mouvement dans la philosophie de Muhammad Iqbal Maisonneuve & Larose, 2001 (ISBN 2-7068-1472-1 et 9782706814723)
  13. Carolina R Duka The literatures of Asia & Africa Rex Bookstore, Inc., 2001 (ISBN 971-23-2957-7 et 9789712329579)
  14. Antonia Gransden Historical Writing in England c 550 to C 1307 CRC Press, 1970 (ISBN 0-203-44203-2 et 9780203442036)
  15. Jacques Rossel Aux racines de l'Europe occidentale L'AGE D'HOMME, 1998 (ISBN 2-8251-1149-X et 9782825111499)
  16. Jean-Pierre Chabin, Robert Chapuis La forêt dans tous ses états Presses Univ. Franche-Comté, 2005 (ISBN 2-84867-108-4 et 9782848671086)
  17. John Stothoff Badeau, John Richard Hayes The Genius of Arab civilization Taylor & Francis, 1983 (ISBN 0-262-08136-9 et 9780262081368)