Années 740

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

VIIe siècle | VIIIe siècle | IXe siècle

Années 720 | Années 730 | Années 740 | Années 750 | Années 760

740 | 741 | 742 | 743 | 744 | 745 | 746 | 747 | 748 | 749


Événements[modifier | modifier le code]

La Chine des Tang en 742
  • Selon la Râjataranginî (en) , chronique du Cachemire écrite au XIIe siècle par Kalhana, le roi de Kanauj Yasovarman est renversé par le roi du Cachemire Lalitâditya, qui devient un souverain universel qui va jusqu’à s’aventurer dans le pays fabuleux des Amazones. La prise de Kanauj a dû se dérouler entre 736 et 749-753[1].
  • Les Arabes parviennent sur la côte orientale de l'Afrique. Ils fondent un premier établissement à Mogadiscio[2].
  • Révolte des Berbères kharidjites en Afrique du Nord (739-742). Elle se répand jusqu’à la Mésopotamie (744).
    • La révolte des Berbères a plusieurs causes : faiblesse de l’administration omeyyade, rivalité entre soldats qaïsides et khalbides, excès de la fiscalité et revendication de l’égalité devant l’impôt pour tous les musulmans, arabes et nouveaux convertis, exactions de certains gouverneurs qui font des saisies de terres, des réquisitions de laine, et réduisent des femmes en esclavage pour les harems de l’Orient.
  • Guerre civile dans le califat arabe entre abbassides et omeyyades (745-750).
  • Boniface entreprend la réforme de l’Église franque.

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Abu Muslim al-Khurasani - Al-Saffah - Alphonse Ier des Asturies - Boniface de Mayence - al-Walid II - Carloman (fils de Charles Martel) - Constantin V - Hunald - Ibrahim (Omeyyade) - Liutprand - Marwan II - Pépin le Bref - Waïfre - Yazid III - Zacharie (pape)

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Le cheval lumière vive dans la nuit attaché à un piquet, encre sur papier attribué à Han Gan
  • Les Khazars se convertissent au judaïsme[3] : Selon une lettre envoyée par le roi Khazar Joseph au médecin juif de Cordoue Hasdaï ben Shatprut (Xe siècle), le roi Bulan aurait reçu des ambassadeurs byzantins et arabes, venus dans l’intention de le convertir chacun à leur religion. Le roi fait venir également un Israélite érudit. Il pose au prêtre chrétien la question : « De la religion des Juifs et de celle des musulmans, laquelle faut-il préférer ? » Ce dernier répond : « La religion des israélites est meilleure que celle des musulmans ». Au savant musulman, il demande : « La religion des israélites est-elle meilleure que celle des chrétiens ? ». Le musulman répond : « Oui, elle est préférable ». Bulan choisit alors de se converti à la religion d’Israël. L’authenticité de cette lettre est controversée[4].
  • L'empereur byzantin Constantin V divise le thème de l'Opsikion en en détachant un nouveau district militaire près de Constantinople, l'Optimaton ; création de 6 nouveaux tagmata dont les Excubites, les Scholes, et la Veille[5].
  • L'Irlandais Fergil énonce le premier une théorie des antipodes[6].
  • Activité du peintre animalier chinois Han Gan (742-756), qui peint des chevaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Shyam Manohar Mishra Yasovarman of Kanauj Abhinav Publications
  2. Marianne Cornevin, Jean Leclant Secrets du continent noir révélés par l'archéologie Maisonneuve & Larose, 1998 (ISBN 2706812516 et 9782706812514)
  3. Shmuel Noah Eisenstadt, Madeleine Martinez-Ubaud, Constanze Villar Le retour des Juifs dans l'Histoire Éditions Complexe, 2002 (ISBN 2870278950 et 9782870278956)
  4. Simon Dubnow, Israel Friedlaender, History of the Jews in Russia and Poland, Avotaynu Inc,‎ 2000 (ISBN 9781886223110, résumé)
  5. Éric Limousin 100 Fiches d'histoire du Moyen Age : Byzance et le monde musulman Éditions Bréal, 2005 (ISBN 2749505585 et 9782749505589)
  6. Henri Martin Histoire de France Furne éd., 1855