Années 400

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

IVe siècle | Ve siècle | VIe siècle

Années 380 | Années 390 | Années 400 | Années 410 | Années 420

400 | 401 | 402 | 403 | 404 | 405 | 406 | 407 | 408 | 409


Événements[modifier | modifier le code]

Le monde vers 400
  • La population de la Terre s’élève à quelque 206 millions d'habitants.



Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

The Favorites of the Emperor Honorius, by John William Waterhouse (1883)

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Colonne d'Arcadius, érigée en 402-403 pour commémorer la victoire sur les Goths de Gaïnas (reconstitution hypothétique).

Géographie et voyages[modifier | modifier le code]

  • 399 - 413 : voyage du religieux bouddhiste chinois Faxian (Fa-Hsien) en Inde, qu'il atteint en 402. Venu pour obtenir des copies authentiques des écritures bouddhiques, il atteste de la puissance de l’empire Gupta. Il note que le crime est rare et que l’administration est efficace. Il rapporte que tous les gens respectables sont végétariens, alors que les basses castes et les intouchables consomment de la viande. Selon Faxian, l’Empire Gupta compte plusieurs provinces divisées en districts, eux-mêmes subdivisés en arrondissement. La prospérité repose pour une large part sur l’initiative privée ; des guildes sont chargées de construire et d’entretenir les ouvrages d’art, les temples, les fondations charitables ou culturelles ainsi que la gestion d’établissement comparables aux banques.

Religion et philosophie[modifier | modifier le code]


  • Dans la région de Kutai dans l'est de Bornéo en Indonésie, le roi Mulawarman observe les rites brahmaniques.
  • Algasie, dame gauloise de Cahors écrit une lettre à Jérôme de Stridon qui séjourne à Bethléem. Dans cette lettre elle lui pose onze questions sur les passages des Saintes Écritures qu'elle n'a pas compris. Hédibie, dame de Bayeux, fait de même et pose douze questions.
  • Le moine Honorat, futur évêque d’Arles, fonde le monastère de Lérins dans le diocèse de Grasse où se fait ressentir l’influence de l’ascétisme égyptien. Il publie la Règle des Quatre Pères ou Règle des Pères, la plus ancienne Règle monastique connue en Occident.

Art et culture[modifier | modifier le code]


Daisen-kofun à Sakai.
  • À sa mort, l’empereur du Japon Nintoku est enterré dans un tumulus, la plus grande tombe « en trou de serrure », le plus important tertre d'origine humaine (le kofun de Nintoku). Le Japon se couvre, au Kyūshū et au Honshū, de « tombes anciennes » (kofun) à tumuli, souvent pourvues, extérieurement, de figurines de terre cuite (haniwa).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b István Bóna, Les huns : le grand empire barbare d'Europe (IVe-Ve siècles), Errance,‎ 2002 (résumé)
  2. William D. Phillips, Carla Rahn Phillips, A Concise History of Spain, Cambridge University Press,‎ 2010 (ISBN 9780521607216, résumé)
  3. Jean Delorme, Les Grandes dates du Moyen age, Presses universitaires de France,‎ 1964 (résumé)
  4. Philippe Borgeaud, Francesca Prescendi, Religions antiques : une introduction comparée, Labor et Fides,‎ 2008 (ISBN 9782830912500, résumé)