Années 1430

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

XIVe siècle | XVe siècle | XVIe siècle

Années 1410 | Années 1420 | Années 1430 | Années 1440 | Années 1450

1430 | 1431 | 1432 | 1433 | 1434 | 1435 | 1436 | 1437 | 1438 | 1439


Événements[modifier | modifier le code]

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Alphonse V d'Aragon - Arthur de Richemont - Barsbay - Charles VII de France - Éric de Poméranie - Francesco Foscari - Henri le Navigateur - Jean de Lancastre - Jean V de Bretagne - Jeanne d'Arc -Álvaro de Luna - Murad II - Nezahualcóyotl - Philippe III de Bourgogne - Nicolas Rolin - Philippe Marie Visconti - Procope le Grand - Shah Rukh - Sigismond Ier du Saint-Empire - Vassili II de Russie - Yolande d'Aragon - François Villon

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

  • La conversion du mouvement alternatif en mouvement rotatif par excentrique, bielle et piston est utilisée en Europe. Les plus anciennes représentations de ce système se trouvent dans l'Anonyme de la Guerre Hussite, manuscrit allemand daté des environs de 1430[2].

Art et culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • L’humaniste Lorenzo Valla publie De voluptate en 1431. Il oppose un modèle de vie simple et naturelle à l'esprit de renoncement chrétien. Il prend position dans une série d’écrits contre le pouvoir temporel du pape.
  • Les Facéties (Liber Facetiarum), de Poggio Bracciolini dit le Pogge, écrites entre 1438 et 1452.
  • Nicolas de Cues écrit en 1439 Reformatio Sigismundi (Mémoire sur la réforme de l'Empire)[12].

Musique[modifier | modifier le code]

  • Le compositeur Guillaume Dufay compose des motets, messes et chants profanes polyphoniques. Il écrit notamment le Motet Nuper rosarum flores pour la consécration de la cathédrale de Florence en 1436. Il devient chanoine à la cathédrale de Cambrai. Il n’y prend définitivement ses fonctions qu’à la fin des années 1440, après avoir séjourné à la cour de Savoie et, peut-être, à celle de Bourgogne. Il fait alors de Cambrai sa résidence permanente et un centre de rayonnement musical.
  • À la mort de Jeanne de Navarre, le compositeur John Dunstable travaille pour le duc de Gloucester.

Économie et société[modifier | modifier le code]

  • Budget de l’État en France : 52,5 tonnes d’équivalent argent en 1430.
  • Les revenus annuels de la république de Venise se montent à 1 100 000 ducats en 1432, à égalité avec la Bourgogne, la France ou l’Angleterre. Milan ou Florence disposent de 300 000 ducats. Les rentes du Levant lui apportent 180 000 ducats, la « Terre Ferme » 300 000, Venise elle-même plus de 600 000. Les territoires qu’elle domine de l’Isonzo à l’Adda lui apportent de nouvelles ressources agricoles et industrielles, ainsi qu’un marché intérieur susceptible d’absorber les marchandises importées.
  • Angleterre : la franchise (condition à remplir pour bénéficier du droit de vote au Parlement) est fixée pour les habitants des comtés à la possession en franc-tenure d’un bien foncier rapportant au moins 40 shilling de revenu par an. Les modalités des bourgs sont précisées dans leur charte de privilèges et varient de l’un à l’autre.
  • Stagnation des prix agricoles et hausse des salaires en Allemagne : En 1437 le chapitre de la cathédrale de Lübeck ne reçoit plus que le tiers de ses revenus de 1352 alors que les frais d’exploitations ont considérablement augmenté[13].
  • La division du travail est de plus en plus marquée : le métier des forgerons se scinde à Munich en trois métiers (maréchaux-ferrants, fabricants de faux, armuriers)[14].
  • En Hongrie, 30 villes comptent entre 3000 et 5000 habitants. Buda atteint 8000 âmes.
  • La lutte de Sigismond contre les Ottomans a entraîné de fortes dépenses pour la Hongrie. Sigismond doit aliéner une partie du domaine royal, qui à sa mort en 1437 ne représente que 5 % du territoire contre 15 % à la mort de Louis d'Anjou. Parmi les bénéficiaires de ces aliénations se trouve au premier rang la famille des Cilli, dont le roi avait épousé une fille en secondes noces.
  • Peste à Vienne en 1436. L’épidémie a emporté de la fin du XIIIe au début du XIVe siècle 40 % de la population autrichienne. De nombreux villages sont désertés. L’inquiétude de la population s’est manifesté par des processions de flagellants et des pogromes antijuifs.
  • Stabilisation de la monnaie au Portugal (1435-1436)[15]. Retour à la frappe de l’or.
  • Selon Gemiste Pléthon (1439), la plus grande partie de la population du Péloponnèse vit du travail de la terre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de l'empire d'Autriche, par Karl Heinrich Joseph Coeckelberghe-Duetzele Éditeur C. Gerold, 1845
  2. Georges Comet, Le paysan et son outil : essai d'histoire technique des céréales, École française de Rome,‎ 1992 (ISBN 9782728302468, lire en ligne)
  3. A dictionary of printers and printing, par Charles Henry Timperley Éditeur H. Johnson, 1839
  4. Voyage au Mexique, par Désiré Charnay, Pascal Mongne Ginkgo éditeur, 2004 (ISBN 2-84679-001-9 et 9782846790017)
  5. Le système du monde, par Pierre Maurice Marie Duhem Éditeur A. Hermann, 1959
  6. Géographie universelle, par Conrad Malte-Brun Éditeur Boulanger et Legrand, 1864
  7. The Jewish Contribution to Civilisation, par Cecil Roth
  8. Centuriae Latinae, par Colette Nativel, Jacques Chomarat Librairie Droz, 1997 (ISBN 2-600-00222-7 et 9782600002226)
  9. Voir le livre récent de Davide Canfora, « La controversia di Poggio Bracciolini e Guarino Veronese su Cesare e Scipione » (Florence, Olschki, Fondation Luigi Firpo, Centre d'études sur la pensée politique, 2001).
  10. Chantal Grell, Les historiographes en Europe de la fin du moyen âge à la révolution, Presses Paris Sorbonne,‎ 2006 (ISBN 9782840504092, résumé)
  11. Héritages de Rachi, de René-Samuel Sirat, David Banon, Institut universitaire Rachi Troyes
  12. Martin Luther, par Marc Lienhard Éditeur Labor et Fides, 1998 (ISBN 2-8309-0625-X et 9782830906257)
  13. L'Occident aux XIVe et XVe siècles, par Jacques Heers Presses universitaires de France, 1970
  14. La face cachée du Moyen Âge, par Isaac Johsua Éditeur La Brèche, 1988 (ISBN 2-902524-62-5 et 9782902524624)
  15. António Henrique R. de Oliveira Marques, Mário Soares, Jean-Michel Massa, Marie-Hélène Baudrillart, Histoire du Portugal et de son empire colonial, KARTHALA Editions,‎ 1998 (ISBN 2865378446, lire en ligne)