Années 0

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

../.. | Ier siècle av. J.-C. | Ier siècle | IIe siècle | ../..

../.. | Années -10 | Années -0 | Années 0 | Années 10 | Années 20 | ../..

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

En utilisant le système de numération romaine, qui n'inclut pas zéro, les années 0 sont les années 1 à 9, soit une décennie tronquée : c'est l'an -1 qui précède l'an 1. Le calendrier julien reste employé jusqu'à son remplacement par le calendrier grégorien à la fin du XVIe siècle. Tronquer cette décennie permet donc de simplifier le décompte des autres décennies (les années 10 vont de 10 à 19, les années 1900 de 1900 à 1909).

Le calendrier julien proleptique est produit en rétropolant le calendrier julien aux dates antérieures à son introduction officielle en 45 av. J.-C. En utilisant un système de numération qui inclut zéro, il est plus commode d'inclure une année zéro et de représenter les années antérieures en tant que négatif. C'est la convention utilisée dans le calendrier julien astronomique. Dans ce système, l'année 0, équivalant à 1 av. J.-C., est une année bissextile.

Événements[modifier | modifier le code]

Le monde vers l'an 1

Personnalités significatives[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des chefs d'États en l'an 1.

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Le monde vu par Strabon

Art et culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Économie et société[modifier | modifier le code]

  • La population de la Terre s'élève à quelque 252 millions d'hommes.
  • La situation financière de l'empire romain devient difficile à la suite de l’insurrection danubienne (6) et du désastre de Varus (9). Il faut songer à lever de nouveaux impôts, le vingtième des héritages et le centième des ventes[6].
  • 9 : réformes de Wang Mang en Chine. Interdiction du commerce des esclaves par décret impérial. Suppression de la propriété privée terrienne[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lesley B. Cormack, Charting an empire : geography at the English universities, 1580-1620, University of Chicago Press,‎ 1997 (ISBN 9780226116075, présentation en ligne)
  2. Jean-Paul Labourdette, Dominique Auzias, Le Petit Futé Rome, Petit Futé,‎ 2010 (ISBN 9782746927117, présentation en ligne)
  3. a et b Ovid, Ars Amatoria/Remedia Amoris/Medicamina Faciei Feminae: The History of Love, by Ovid, MobileReference,‎ 2008 (ISBN 9781605018690, présentation en ligne)
  4. José Miguel Alonso-Núñez, The idea of universal history in Greece : from Herodotus to the age of Augustus, J.C. Gieben,‎ 2002 (présentation en ligne)
  5. Pia Guldager Bilde, Birte Poulsen, The temple of Castor and Pollux II. : The finds, vol. 1, L'ERMA di BRETSCHNEIDER,‎ 2008 (ISBN 9788882654634, présentation en ligne)
  6. Mémoires de littérature tirés des registres de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres, vol. 41, Académie royale des inscriptions et belles-lettres,‎ 1780 (présentation en ligne)
  7. John Stewart Bowman, Columbia chronologies of Asian history and culture, Columbia University Press,‎ 2000 (ISBN 9780231110044, présentation en ligne)