Années 790 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Années -790)
Aller à : navigation, rechercher

IXe siècle av. J.-C. VIIIe siècle av. J.-C. VIIe siècle av. J.-C.

../.. | Années 810 av. J.-C. | Années 800 av. J.-C. | Années 790 av. J.-C. | Années 780 av. J.-C. | Années 770 av. J.-C. | ../..

Événements[modifier | modifier le code]

  • 797-761 av. J.-C. : Règne d'Ardysus Ier, roi de Lydie, selon la tradition[1].
  • 797 av. J.-C. : Mort de Thespiéos, roi d'Athènes, après 27 ans de règne. Son fils Agamestor lui succède (selon Eusèbe de Césarée)[2].
  • 796-781 av. J.-C. : Règne de Amazyahu (Amasias), roi de Juda[3].
    • Opposition intérieure des milieux sacerdotaux à Juda. Le roi Joas fait exécuter le grand-prêtre Zacharie, fils de Yehôyada. Comme l’armée araméenne s’était emparée de Gat et menaçait Jérusalem, Joas décide de payer le tribut, ce qui fait croître le mécontentement de certains ministres qui l’assassinent.
    • Amazyahu châtie les assassins de son père, puis remporte une victoire contre Edom à la bataille de la vallée du Sel. Il s’empare de Séla qu’il rebaptise Yoqtéél.
  • 796 av. J.-C. :
    • Le roi d’Assyrie Adad-Nirari III assiège Ben-Hadad II dans Damas, qui se soumet. Joas d’Israël et les Edomites de Transjordanie, débarrassés de leur ennemi le roi de Damas, lui payent tribut. Adad-Nirari mènera également trois campagnes dans le Taurus et six dans le nord-ouest iranien pour se défendre de l’expansionnisme d’Urartu[3].
    • Joas d’Israël reprend l’offensive contre les araméens et libère le territoire d’Israël. Il vainc Ben-Hadad II à Apheq, dans le Golân. Ben-Hadad devient son vassal. Les succès d’Israël inquiètent Amasias de Juda qui défie Joas, mais est vaincu et fait prisonnier à Bet Shemesh. Joas s’empare de Jérusalem, en démantèle les murailles et emporte le trésor du temple et du palais royal, ainsi que des otages. Juda devient le vassal d’Israël.
    • Début du règne de Karanos de Macédoine selon la tradition. Fondation d'un royaume[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Mayeul Chaudon, Dictionnaire universel, historique, critique, et bibliographique, vol. 2, Mame frères,‎ 1810 (présentation en ligne)
  2. Louis Pierre Anquetil, Jean Pierre Gallais, Histoire de France, Paris, Janet et Cotelles,‎ 1828 (présentation en ligne)
  3. a et b Georges Roux, La Mésopotamie, Seuil,‎ 1995 (ISBN 9782020086325, présentation en ligne)
  4. A. Du Sein, Histoire de la marine de tous les peuples, vol. 1, F. Didot,‎ 1863 (présentation en ligne)