Anjalankoski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anjalankoski
Ancienne municipalité de Finlande
Héraldique
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Vallée de la Kymi
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 16 822 hab. (2006)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 42′ N 26° 51′ E / 60.7, 26.85 ()60° 42′ Nord 26° 51′ Est / 60.7, 26.85 ()  
Altitude Min. 18 m – Max. 120 m
Superficie 75 280 ha = 752,8 km2
· dont terre 727 km2 (96,57 %)
· dont eau 25,8 km2 (3,43 %)
Rang superficie (97e / 336)
Rang population (62e / 336)
Histoire
Province historique Uusimaa
Province Finlande méridionale
Fondation 1975
Droits de Cité depuis 1977
Fusionnée dans Kouvola (2009)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Anjalankoski

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Anjalankoski

Anjalankoski est une ancienne municipalité du sud-est de la Finlande, dans la région de la Vallée de la Kymi.

En janvier 2009, les six municipalités – Kouvola, Kuusankoski, Elimäki, Anjalankoski, Valkeala et Jaala – ont fusionné pour former la nouvelle municipalité de Kouvola.

Géographie[modifier | modifier le code]

Traversée par le fleuve Kymijoki, la commune est assez étendue, de l'estuaire du fleuve (10 km du Golfe de Finlande au point le plus proche) jusqu'au Salpausselkä.

La population se concentre massivement le long de la rivière et des divers centres industriels. Le reste de la municipalité reste par conséquent largement sauvage.

La nationale 15 entre Kotka (38 km de Myllykoski) et Kouvola (17 km) est le principal axe routier. Helsinki est à 142 km, Lappeenranta à 98 km et Lahti à 80 km.

les communes voisines sont Hamina au sud-est, Kotka au sud, Elimäki à l'ouest et Valkeala au nord, mais aussi Ruotsinpyhtää au sud-ouest (Uusimaa) et Luumäki au nord-est (Carélie du Sud).

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la mort en 1605 de son fidèle maître de cavalerie Henrik Wrede, le roi Charles IX de Suède donne à sa veuve Gertrud von Ungern 40 000 hectares de terres. Ce territoire forme aujourd'hui l'essentiel de la commune d'Elimäki, mais la bande de terre entre Elimäki et le fleuve Kymijoki était aussi propriété des Wrede. C'est d'ailleurs là qu'ils résidaient, au manoir d'Anjala.

La région reste très peu peuplée, et la rivière joue pendant 66 ans le rôle de frontière entre la Suède et la Russie, du traité d'Åbo (1743) jusqu'au traité de Fredrikshamn (1809) qui voit la Finlande cédée en totalité à la Russie.

La fin du XIXe siècle voit une développement de l'industrie le long du fleuve, principalement des usines de pâte à papier. Plusieurs centres de population émergent, principalement Myllykoski et Inkerioinen. Les municipalités d'Anjala (à l'ouest du fleuve) et de Sippola (à l'est) deviennent très riches, se dotant juste avant la Guerre d'Hiver d'un nouveau quartier résidentiel construit par Alvar Aalto à Inkerioinen.

Pour plus de cohérence dans l'aménagement du territoire, les deux municipalités décident de s'unir en 1975 et deviennent la ville d'Anjalankoski en 1977.

Aujourd'hui, l'industrie domine plus que jamais la cité, Stora Enso, Myllykoski Paper et Metso restent les principaux employeurs. La ville, très dépendante de cette industrie qui l'a rendue prospère, perd inévitablement des habitants à chaque plan de licenciement.

Sports[modifier | modifier le code]

La ville est la siège du club de football MyPa 47 Anjalankoski, Champion de Finlande 2005 et vainqueur à trois reprises de la Coupe de Finlande.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]