Anita Borg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anita Borg (née Anita Borg Naffz le 17 janvier 1949 à Chicago – morte le 6 avril 2003) est une informaticienne américaine. Elle a notamment travaillé pour des compagnies telles Digital Equipment Corporation et Xerox. Elle a également fondé la Grace Hopper Celebration of Women in Computing (en) et l'Anita Borg Institute for Women and Technology (en).

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Anita Borg Naffz naît le 17 janvier 1949 à Chicago, Illinois[1]. Elle grandit à Palatine (Illinois), Kaneohe (Hawaï) (en) et Mukilteo (Washington) (en)[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Bien qu'au cours de sa jeunesse elle aime les mathématiques, Anita Borg n'anticipe pas de travailler en informatique. Elle apprend la programmation par elle-même alors qu'elle est à l'emploi d'une petite compagnie d'assurance[3]. En 1969, Borg décroche un premier travail de programmeur.

Elle obtient son doctorat en informatique de l'université de New York en 1981. Sa thèse porte sur l'efficacité de la synchronisation des systèmes d'exploitation[4]. Par la suite, Borg travaille quatre ans à construire un système d'exploitation tolérant aux pannes basé sur Unix, d'abord pour la compagnie Auragen Systems Corp. du New Jersey, puis pour Nixdorf Computer en Allemagne[4].

En 1986, Borg commence à travailler pour Digital Equipment Corporation (DEC). Elle y passe 12 ans, d'abord au Western Research Laboratory[5]. Elle y crée un système permettant d'analyser et de concevoir des systèmes mémoriels à haute vitesse. En 1987, elle crée la liste de diffusion Systers (en). Cela l'amène à travailler sur la communication par courriel.

Ingénieur-consultante pour le Network Systems Laboratory dirigé par Brian Reid (en), Borg développe MECCA, un système de communication par courriel basé sur le Web permettant de communiquer avec une communauté virtuelle[4].

En 1994, elle fonde la Grace Hopper Celebration of Women in Computing.

En 1997, Borg quitte DEC et travaille comme chercheure au bureau du directeur de la technologie du Xerox PARC[4],[1]. Peu après son arrivée chez Xerox, elle fonde l'Institute for Women and Technology, qui deviendra plus tard l'Anita Borg Institute for Women and Technology.

Héritage[modifier | modifier le code]

En 1999, Anita Borg reçoit un diagnostique de tumeur au cerveau. Elle continue à diriger l'Institute for Women and Technology jusqu'en 2002[6]. Elle meurt le 6 avril 2003 à Sonoma (Californie)[1].

La même année, l'Institute for Women and Technology est renommé l'Anita Borg Institute for Women and Technology en l'honneur de Borg[7]. Plusieurs prix seront nommés en son honneur, tels le Anita Borg Social Impact Award, le Anita Borg Technical Leadership Award et le Anita Borg Top Company for Technical Women Award[8]. La UNSW School of Computer Science and Engineering (en) remet également un Anita Borg Prize[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Anita Borg » (voir la liste des auteurs)

  1. a, b et c (en) Katie Hafner, « Anita Borg, 54, Trailblazer For Women in Computer Field », sur http://www.nytimes.com, New York Times,‎ 10 avril 2003
  2. (en) « The Google Anita Borg Memorial Scholarship: Asia-Pacific », Google
  3. (en) WITI, « Girl Geeks Chat: Anita Borg , Researcher, Xerox Park; Founder, IWT », Girl Geeks
  4. a, b, c et d (en) WITI, « WITI Hall of Fame: Dr. Anita Borg », WITI,‎ 1998
  5. (en) Alorie Gilbert, « Computer scientist Anita Borg dies », CNET,‎ 8 avril 2003
  6. (en) « The Most Influential Women in Technology: Telle Whitney », Fast Company
  7. (en) « Anita Borg Institute for Women and Technology: Believing in Technological Women » (consulté le 28 décembre 2012)
  8. (en) « Programs: Awards », Anita Borg Institute for Women and Technology (consulté le 24 juin 2011)
  9. (en) « University Medallists », Université de New South Wales (consulté le 17 octobre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]