Angelo Moriondo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Angelo Moriondo

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Angelo Moriondo

Naissance 6 juin 1851
Turin
Décès 31 mai 1914 (à 62 ans)
Marentino - TO
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Pays de résidence Italie

Angelo Moriondo (6 juin 1851, Turin - 31 mai 1914, Marentino) est l'un des plus grands contributeurs au développement de la machine à expresso.

Biographie[modifier | modifier le code]

Angelo Moriondo naît dans une famille d'entrepreneurs (son grand-père fonde une fabrique de liqueur que reprend son père Giacomo qui plus tard, avec son frère Ettore et son cousin Gariglio, fonde la fabrique de chocolat Moriondo and Gariglio). Angelo achète le Grand-Hotel Ligure sur la Piazza Carlo Felice et l’American Bar dans la Galleria Nazionale de rue Rome a Turin. Ce sont ses entreprises d'hôtellerie-restauration qui déclenchent l'idée de concevoir une machine à faire du café instantané pour satisfaire la demande de ses consommateurs toujours plus pressés.

Premier brevet (16 mai 1884) de machine à expresso

Lors de l'exposition de Turin en 1884, Angelo Moriondo présente son invention et reçoit la médaille de bronze. Il obtient un brevet pour une durée de six ans le 16 mai 1884 sous le titre « Nouvelle machine à vapeur pour la préparation économique et instantanée de café, méthode ‘A. Moriondo’ ». La machine est fabriquée en collaboration avec le mécanicien Martina, sous la supervision de l'inventeur[1].

Il renouvelle le brevet le 20 novembre 1884, Vol. 34, No. 381. L'invention est couverte par un brevet international lors de son inscription au bureau des brevets à Paris le 23 octobre 1885. Les années suivantes, Moriondo continue à améliorer son invention, chaque amélioration étant brevetée.

Angelo Moriondo ne produira jamais en grande quantité sa machine, se limitant à la construction manuelle de quelques exemplaires qu'il conserve jalousement dans ses restaurants et bars, certain que c'est une bonne publicité.

L'historien du café Ian Bersten affirme être le premier à avoir découvert les brevets de Moriondo. Bersten décrit la machine comme « … certainement la première machine italienne à expresso qui contrôle le débit de la vapeur et de l'eau séparément à travers le café » et Moriondo comme « … certainement un des premiers inventeurs de la machine à expresso, si ce n'est le premier. »[2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ian Bersten, Coffee Floats Tea Sinks: Through History and Technology to a Complete Understanding, Helian Books,‎ 1993 (ISBN 0646091808)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Chiosco del caffè Ligure », La Stampa, no 203,‎ 24 juillet 1884, p. 3
  2. Bersten, p. 105