Angelo Bagnasco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Angelo Bagnasco
Image illustrative de l'article Angelo Bagnasco
Biographie
Naissance 14 janvier 1943 (71 ans)
à Pontevico (Lombardie, Italie)
Ordination sacerdotale 29 juin 1966 par le
card. Giuseppe Siri
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
24 novembre 2007 par le
pape Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de Gran Madre di Dio
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 7 février 1998 par le
card. Dionigi Tettamanzi
Dernier titre ou fonction Archevêque de Gênes (Italie)
Archevêque de Gênes (Italie)
Depuis le 29 août 2006
Précédent Tarcisio Bertone
Archevêque aux Armées (Italie)
20 juin 200329 août 2006
Évêque puis archevêque de Pesaro (Italie)
3 janvier 199820 juin 2003
Autres fonctions
Fonction religieuse
Président de la Conférence épiscopale italienne
depuis le 7 mars 2007

Blason
« Christus Spes Mea »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
(en) Articles sur www.cardinalrating.com

Angelo Bagnasco, né le 14 janvier 1943 à Pontevico, dans la province de Brescia, en Lombardie, est un cardinal italien de l'Église catholique romaine. Il est archevêque de Gênes et président de la Conférence épiscopale italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Né à Pontevico en Italie, son désir de devenir prêtre serait lié à son activité de servant d'autel. Il reprend des études bien après son ordination, obtenant une maîtrise de philosophie à l'université de Gênes en 1979.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre le 29 juin 1966 par le cardinal Giuseppe Siri, archevêque de Gênes.

Il cumule ses ministères en paroisse avec de l'enseignement, en particulier comme professeur d'italien et professeur de métaphysique et d'athéisme contemporain à la faculté de théologie de l'Italie du Nord. Il a également dirigé les bureaux diocésains de liturgie, de catéchèse, et de l'éducation.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque de Pesaro le 3 janvier 1998, il est consacré par le cardinal Dionigi Tettamanzi le 7 février de la même année. Il est élevé au rang d'archevêque métropolitain le 11 mars 2000.

En 2003, il est nommé évêque aux Armées, puis, en 2006, il succède au cardinal Tarcisio Bertone comme archevêque de Gênes.

Il a occupé diverses fonctions au sein de la conférence épiscopale italienne, en particulier comme président du département administratif du journal Avvenire depuis 2001, comme secrétaire de la commission pour l'éducation de 2002 à 2005 et comme secrétaire de la commission pour la culture et les communications sociales depuis 2005.

Le 7 mars 2007, il est choisi pour succéder à Camillo Ruini comme président de la Conférence épiscopale italienne sur recommandation des cardinaux Tarcisio Bertone et Angelo Sodano. Le pape Benoît XVI le confirme dans ses fonctions pour un second mandat de cinq ans le 7 mars 2012.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Lors du consistoire du 24 novembre 2007, il est créé cardinal par Benoît XVI avec le titre du cardinal-prêtre de Gran Madre di Dio.

Le 12 juin 2008, il est nommé membre de la Congrégation pour les Églises orientales, de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements et de la Congrégation des évêques.

De nombreux observateurs du Saint-Siège considèrent le cardinal Bagnasco comme un possible successeur de Benoît XVI lors du conclave de 2013, auquel il participe et qui élit le pape François. Le journaliste Enzo Roméo, dans son dernier livre Guerre vaticane, le place dans sa liste des papabili.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Parmi ses prises de position, il a défendu le pape Benoît XVI à la suite de son discours de Ratisbonne et, en avril 2007, il a sévèrement condamné les unions de même sexe, en faisant un rapprochement entre l'homosexualité, la pédophilie et l'inceste. Au niveau de la doctrine sociale, Mgr Bagnasco a défendu le droit à tout travailleur d'avoir un emploi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]