Angelo Amato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Angelo Amato
Image illustrative de l'article Angelo Amato
Angelo Amato à Valladolid
Biographie
Naissance 8 juin 1938 (76 ans)
à Molfetta (Italie)
Ordination sacerdotale 22 décembre 1967
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
20 novembre 2010 par le pape Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-diacre de S. Maria in Aquiro
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 6 janvier 2003 par le pape Jean-Paul II
Préfet de la Congrégation pour les causes des saints
Depuis le 9 juillet 2008
Précédent José Saraiva Martins
Secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi
19 décembre 20029 juillet 2008
Précédent Tarcisio Bertone Luis Ladaria Ferrer Suivant

Blason
Sufficit Gratia Mea
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
(en) Articles sur www.cardinalrating.com

Angelo Amato, né le 8 juin 1938 à Molfetta (Italie) est un cardinal catholique italien, préfet de la Congrégation pour les causes des saints.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Né à Molfetta, il est instruit à l'école salésienne de Catane et étudie la philosophie et la théologie à Rome.

Prêtre et universitaire[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre le 22 décembre 1967 pour les salésiens de Don Bosco (SDB).

Il poursuit ses études à l'université pontificale salésienne et à l'université grégorienne en 1968. Spécialiste de christologie, il commence à enseigner comme assistant à l'université salésienne à partir de 1972.

En 1978, il reçoit une bourse pour étudier la patristique avec le patriarche de Constantinople. Il fréquente aussi l'université civile de Salonique. Il voyage à Washington aux États-Unis en 1988 lors d'une année sabbatique.

À son retour, il enseigne la théologie dogmatique et est nommé consulteur pour la Congrégation pour la doctrine de la foi, le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens et la Congrégation pour les évêques.

De 1991 à 2000, il est pro-recteur et vice-recteur de l'université salésienne de 1991 à 2000.

Évêque[modifier | modifier le code]

Le 19 décembre 2002, Jean-Paul II le nomma secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, au côté de Joseph Ratzinger, préfet de la congrégation. Il succède à ce poste à Tarcisio Bertone, futur secrétaire d'État de Benoît XVI. Il reçoit à cette occasion le titre d'archevêque in partibus de Sila.

Il est également membre de l'Académie pontificale mariale internationale.

Le 9 juillet 2008, Benoît XVI le nomme à la tête de la Congrégation pour les causes des saints[1] en remplacement du cardinal José Saraiva Martins.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il est créé cardinal par Benoît XVI lors du consistoire du 20 novembre 2010. Il reçoit alors le titre de cardinal-diacre de Santa Maria in Aquiro.

Prises de positions[modifier | modifier le code]

Le 28 avril 2006, en tant que secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, il appelle à boycotter le Da Vinci Code.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Il apprécie la musique et aime les compositeurs Mozart, Bacharach et Gershwin.

Son équipe de football préférée est celle de Milan.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. annonce de la nomination sur Zenit