Angela Litschev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Angela Litschev

Naissance (36 ans)
Sofia, Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Allemand

Angela Litschev (aussi connu sous le nom d'Angela Litschewa, en bulgare : Ангела Личева), née le à Sofia, est une écrivaine et poétesse allemande, d'origine bulgare.

Biographie[modifier | modifier le code]

Angela Litschev est née le à Sofia, fille unique d'Alexander Litschev, historien et professeur de philosophie, et de son épouse Anna, sociologue. La famille, d'origine bulgare[1], a émigré en Allemagne en 1990, après que son père a reçu un poste d'enseignant à l'université Heinrich Heine de Düsseldorf. Elle a étudié au lycée Lycée Annette von Droste-Hülshoff (Düsseldorf) puis au collège d'assistance sociale Sainte-Ursule.

Angela Litschev a commencé sa carrière en publiant ses poèmes dans des revues de poésie et dans des anthologies, dont deux volumes de la série « Jeune Poésie » (Junge Lyrik) chez Martin Werhand Verlag, de 2000 à 2003. En 2000, les poèmes publiés ont été récités dans le cadre d'une série de lectures par divers auteurs dans diverses villes allemandes comme Bonn, Cologne ou Essen entre autres, avec une lecture à l'université de Cologne[2]. D'autres poèmes ont été publiés dans le magazine Das Gedicht (en allemand : Das Gedicht. Zeitschrift für Lyrik, Essay und Kritik), de 2003 à 2009.

En 2003, Angela Litschev a reçu le prix Unicum-Verlag pour le meilleur sonnet. En 2004, elle publie son premier recueil de poèmes, eine rote minute[3], pour lequel elle a reçu le Förderpreis für Literatur der Landeshauptstadt Düsseldorf en 2005[4]. Son livre est lu à l'Institut culturel bulgare de Berlin en 2007[5]. L'année précédente, elle avait déjà publié son deuxième recueil de poésie, rausch und täuschung[6]. Plusieurs poèmes de cette collection ont été traduits en croate pour le magazine Riječi, avec une préface de Ludwig Bauer[7].

En 2009, elle a participé à la traduction de la nouvelle poésie bulgare pour le magazine littéraire allemand Akzente[8].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (de) eine rote minute, Munich, Mischwesen Autorenverlag,‎ , 88 p. (ISBN 3-938313-04-8)
  • (de) rausch und täuschung, Munich, Mischwesen Autorenverlag,‎ , 66 p. (ISBN 3-938313-06-4)

Anthologies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Junge Lyrik II, Melsbach, Martin Werhand Verlag,‎ (ISBN 3-9806390-0-2), p. 538.
  2. (de) « Junge Lyriker lesen an der Universität », Kölner Stadt-Anzeiger, no 164,‎ .
  3. (de) Dominik Irtenkauf, « eine rote minute », sur literra.info,‎ (consulté le 24 mai 2014).
  4. (de) Walter De Gruyter, Kürschners Deutscher Literatur-Kalender 2010/2011, Walter De Gruyter Incorporated,‎ , 1549 p. (ISBN 3110232782 et 9783110232783), p. 1427.
  5. (de) Elisabeth Grün, « Angela Litschev – Förderpreis NRW 2005 », sur bg-berlin.com,‎ (consulté le 24 mai 2014).
  6. (de) « Literarisches Wunderkind aus dem Zooviertel », ZOO:M Düsseldorf, no 08/09,‎ , p. 8 (lire en ligne)
  7. (hr) Ljubica Anđelković, « Sedmi pečat »,‎ (consulté le 24 mai 2014).
  8. (de) « Angela Litschev », Akzente : Zeitschrift für Literatur, vol. 56, no 4,‎ , p. 317-382 (ISSN 0002-3957, OCLC 643784577).
  9. (de) « Förderpreis für Literatur der Landeshauptstadt Düsseldorf », sur duesseldorf.de (consulté le 24 mai 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]